samedi 29 novembre 2008

Un grand rendez-vous

Lundi soir, la Lune rejoindra les deux planètes dans un spectacle astronomique à ne pas manquer.

Dimanche, peu après le coucher du soleil, il faudra pointer le regard vers le ciel en direction du sud-ouest pour assister tout à fait gratuitement à un spectacle astronomique exceptionnel: la conjonction de Vénus et de Jupiter.

Un tel alignement des planètes, qu'on appelle conjonction, survient presque chaque année entre Vénus et Jupiter, «sauf que dans bien des cas elle se produit alors que les deux planètes sont trop près du Soleil pour être facilement observables. Trop intense, la lumière du Soleil nous empêche alors de les apercevoir», explique M. Jobin, astronome au Planétarium de Montréal. Mais le clou du spectacle est que, lors de la représentation de lundi soir, le croissant de la Lune se joindra aux deux planètes, Vénus et Jupiter, pour former «un triangle assez compact».

«Il y a vraiment la coïncidence de deux événements. D'une part, la conjonction entre Vénus et Jupiter qui se trame depuis quelques semaines déjà et, en même temps, la Lune qui s'adonne à passer par là au bon moment», se réjouit l'astronome.

samedi 22 novembre 2008

Le Nouvel Âge

«Nous avons créé la RushCard pour que tout le monde ait accès au rêve américain …». Pincez-moi quelqu’une! Dites-moi que j’existe! Pour vrai! Qui sait si notre monde n’est pas en réalité celui de Second Life …!

En ce moment, aux Etats-Unis, les maisons de crédit mettent sur le marché des cartes prépayées qui maintiennent l'apparence du crédit mais limitent les risques de banqueroute et de non-paiement qui s'ensuivent. Et ce, avec des frais de service, d'ouverture de dossier et de transactions en sus qui laissent perplexe.

À l'origine, ces fausses cartes de crédit ont été développées par les Visa et MasterCard pour les ménages américains qui ne possèdent pas de compte en banque. Il y aurait même 10 millions de familles dans cette situation au pays de Barack Obama. Cette carte permet de régler des achats dans le monde virtuel, mais surtout elle assure à son détenteur une certaine «dignité» ...! Vous vous croyiez peut-être à l’abri de cette pernicieuse manigance ? Détrompez-vous ! Le mal se répandra bien au-delà des frontières américaines.

Ah ! mais, vous pensiez qu’ici, au Québec, jamais nous aurions eu de pareilles idées … ? Ce que pouvez être dans le champ ! Voici un petit exemple de ce que nous sommes capables de faire. Pour éviter de faire vivre l’échec à nos enfants en difficultés, de faux bulletins, ou si vous préférez des bulletins à deux vitesses deviendront la norme dans les écoles du Québec.

Les commissions scolaires fourniront un bulletin spécial à des élèves en «grande difficulté» où ne seront évalués que les aspects du programme qu'ils sont susceptibles de réussir. Ce bulletin à deux vitesses permettrait par exemple d'accorder une (fausse) note de 81 % qui équivaudrait à seulement 30 % du programme entier.

À noter, c’est le cas de le dire, les élèves en grande difficulté qui suivent un programme adapté et dont les notes au bulletin sont «adaptées» ne seront pas considérés dans les moyennes de groupe. Aucun doute que cela enverra l’image que tout va bien dans les classes du Québec.

Bienvenue dans le meilleur des monde! En tout cas, on dirait bien que le Nouvel Âge a engendré une nouvelle mentalité avec laquelle il faudra bien vivre. Virtuellement ou non!


Pour mieux comprendre:

lundi 17 novembre 2008

De la réalité à la fiction & vice-versa

À l’instar de la fameuse créatrice du célèbre Harry Potter, la J.K. Rowling québécoise n’a pas grand-chose à envier à l’originale. Sauf la fortune, bien sûr, mais à la voir aller tout indique qu’elle y arrivera tôt ou tard. Magicienne des mots, la prolifique et célèbre auteure Anne Robillard envoûte ses fans par ses séries littéraires fantastiques.

Mais qu’en est-il lorsque la réalité côtoie la fiction? La fantaisiste romancière ne craint ni les sectes ni les menaces de mort, mais plutôt une fin du monde en 2012. Son empire surréel traversant les frontières atteindra-t-il d'autres galaxies?

Dans son cas, elle explique sa propre claustrophobie du fait qu’elle aurait été enterrée vivante, lors de la disparition de l’île Atlantide dans la pré-Antiquité. Qui est donc la vraie Anne Robillard? Un mélange ésotérique de race humaine et extra-terrestre, comme elle l’a prétendu, à TLMP, hier soir …?

Qu’elle se prenne au sérieux ou non, sa théorie sur la claustrophobie ne manque toutefois pas d’intérêt, encore moins d'originalité. Pourquoi cela ne tomberait-il pas sous le sens que les claustrophobes aient pu avoir été enterrés vivants dans une vie antérieure? Encore là, faut-il reconnaître la réincarnation.

Mais, comme la peur irrationnelle des espaces confinés et de l'enfermement n’est pas seulement le triste lot des claustrophobes. les authentiques, dans la troisième dimension, (c’est-à-dire, la nôtre …), se pourrait-il qu’on s’enferme souvent dans nos idées, bien à l’abri dans notre soit-disant raison afin de ne pas sombrer dans la même folie (qu'elle soit douce ou furieuse ...) des gens heureux comme … Anne Robillard, mettons ?

Enfin, si Anne Robillard fait déjà partie de la quatrième dimension (lire : sur le site TLMP), on peut dire qu’elle a au moins le privilège d'avoir une dimension d’avance sur nous. La rumeur court, pour ne dire rampe, que les événements à survenir à la fin de l’année 2012 sont censés nous transporter dans la cinquième dimension ...

vendredi 14 novembre 2008

La tête dans les étoiles

Grâce à une technique toute simple, (qui consiste à améliorer la sensibilité des images par un facteur 100), il sera permis désormais de découvrir, à volonté ...!, de nouveaux systèmes solaires, de nouvelles étoiles et les planètes qui les entourent et tournent autour.

Le bonheur ...! Qu'on le veuille ou non, cela nous change de la crise financière actuelle et des élections québécoises! Hier, on a fouillé la constellation de Pégase, aujourd’hui, ce sera peut-être celle de l’Oiseau du Paradis et demain, celle de la Machine Pneumatique (ce n'est pas une blague ...), pour n’en nommer que de moins connues. Bref, les chercheurs, des Québécois, soit dit en passant, n’ont pas à s’inquiéter, l’Univers en compte 88 … !

Toutefois, il y a un problème. Seront-ils en mesure de s’amuser encore longtemps avec leurs super télescopes et de mettre à profit leurs brillantes techniques, alors qu’un gigantesque, pour ne pas dire gidantesque «nuage brun» menace à l’horizon?

Le mot gidantesque m'est venu spontanément, comme ça à l'esprit, en pensant probablement à son synonyme apocalyptique. N’allez surtout pas savoir pourquoi! C'est comme d'ailleurs pour les ours polaires. Par les temps qui courent, est-ce parce qu’ils rêvent de vivre sur une étoile polaire, qu'ils s'appellent ainsi? Quelle malédiction pour eux!