mercredi 19 octobre 2011

Spaceport America, l’aéroport spatial, est inauguré

Le bâtiment de Spaceport America le jour de l'inauguration, le 17 octobre 2011. En arrière-plan, l'avion WhiteKnightTwo, à deux fuselages, portant, suspendu au centre, l'engin spatial SpaceShipTwo. © Mark Greenberg/Virgin Galactic
Richard Branson, patron de Virgin Galactic, vient d’inaugurer officiellement au Nouveau-Mexique l’aéroport spatial d’où s’envoleront les candidats aux vols suborbitaux.

Pour l’occasion, Richard Branson avait invité la gouverneur de l’État du Nouveau-Mexique, Susana Martinez, mais aussi Buzz Aldrin et 150 personnes qui ont déjà réservé leur place pour un vol suborbital à 100 kilomètres d’altitude. Spaceport America était déjà ouvert au public depuis mai 2011, moyennant finance, au prix de 40 euros par personne adulte.

L’avion WhiteKnightTwo, étrange aéronef portant le véhicule spatial SpaceShipTwo, a effectué un vol de démonstration autour de l'aéroport. Le petit engin décolle accroché sous son avion porteur et s’en détache vers 20 km d’altitude, emportant ses 6 passagers et 2 pilotes vers la frontière de l’espace grâce à un moteur fusée jusqu’à la vitesse de Mach 3. S’en suivra un vol parabolique (c’est-à-dire balistique) culminant à 110 km d’altitude. Pendant quelques minutes, les passagers profiteront de la sensation d’apesanteur et d’une vue grandiose sur notre planète, le tout pour 200.000 dollars (146.000 euros).

De tels vols ont déjà été réalisés avec les versions précédentes, plus petites, WhiteKnight et SpaceShipOne (monoplace). Mike Melvill et Brian Bennie, pilotes d’essai de la Scaled Composites (la compagnie du créateur des engins, Burt Rutan), ont dépassé les 100 km d’altitude en 2004 et remporté l’Ansari X-Prize. 

Les essais du WhiteKnightTwo et du SpaceShipTwo, ceux des vols commerciaux, se poursuivent. D’après Richard Branson, les premiers vols spatiaux de SpaceShipTwo pourraient avoir lieu en 2012. Il faudra ensuite une campagne d’essais avant d’emporter des passagers.


Futura sciences

Aucun commentaire:

Publier un commentaire