jeudi 24 novembre 2011

Arctique : la pire fonte des glaces en 1400 ans


Une nouvelle étude conclut que les glaces dans l'Arctique ont plus fondu dans les dernières 50 années qu'à n'importe quel autre moment depuis 1450 ans.

Les résultats de l'étude, publiés dans la revue Nature, révèlent également que le déclin actuel des glaces est le plus long jamais enregistré depuis l'an 561 de notre ère.

Pour l'étude, les chercheurs ont analysé les différents cycles des changements climatiques dans le temps. Ils ont combiné les informations de 69 sources différentes pour déterminer l'étendue des glaces lors de chaque décennie pendant les 1000 dernières années, puis lors de chaque tranche de 25 ans pour les années précédentes.

Anne de Vernal, chercheuse de l'UQAM ayant participé à l'étude, précise que la recherche s'est faite à partir de nouveaux matériaux, soit des sédiments, des algues fossilisées, et même les anneaux des arbres.

« La tendance que l'on observe par satellite depuis 30 à 40 ans est quelque chose d'absolument exceptionnel à l'échelle du dernier millénaire. Il y a un phénomène tout à fait nouveau dans l'histoire géologique de la Terre, un rejet massif de CO2 qui modifie la trajectoire climatique de notre planète, cela me paraît assez clair », explique la micropaléontologue.

Un des coauteurs de l'étude, Christian Zdanowicz, de la Commission géologique du Canada, abonde dans le même sens. « C'est difficile de ne pas en venir à la conclusion que les gaz à effet de serre ont quelque chose à voir avec tout ça », avance-t-il. Selon lui, le déclin observé ne peut pas être mis sur le compte de causes dites naturelles.

 «Quand nous regardons notre reconstitution, nous pouvons voir que le déclin qui s'est produit dans les 50 dernières années semble être sans précédent dans les 1450 dernières années.» — Christian Zdanowicz


Pour Alain Bourque, climatologue chez Ouranos, la nouvelle étude présente un grand intérêt. « On documente beaucoup mieux la période climatique récente et son anormalité par rapport aux cycles de couverture de glace historiques », souligne-t-il.

Selon M. Bourque, cela prouve que l'ensemble de la planète est en train de se transformer. « C'est peut-être plus rapidement visible dans cette région-là, qui est à la frontière entre la zone d'éternelles neiges et une zone beaucoup plus chaude », précise le climatologue.

Cette nouvelle étude devrait représenter un argument de poids supplémentaire à la Conférence sur les changements climatiques qui se tiendra la semaine prochaine à Durban, en Afrique du Sud.

Source RD!

1 commentaire:

  1. La température de la terre ne m’empêche pas de dormir, mais j’aimerais que les scientifistes finissent par se brancher.
    D’un coté le réchauffement et de l’autre coté le refroidissement.
    Ce qui est certain, c’est que de plus en plus le climat se déchaine et bouleverse plusieurs vies sur la planète.
    Est-ce HAARP et toute sa géo-ingénierie ou le changement des pôles ou bien tout simplement un cycle naturel perturbateur qui est créé par le soleil ou les planètes environnantes comme notre vieille terre en a déjà connu.

    Une nouvelle étude note que le débit du Gulf Stream aurait diminué de façon significative, ce qui pourrait entraîner un refroidissement climatique majeur en Europe http://www.notre-planete.info/actualites/actu_784_debit_gulf_stream_circulation_thermohaline.php

    Au niveau mondial, les périodes de forte chaleur risquent à l'avenir de devenir plus intenses et de se produire plus souvent en raison du changement climatique dû aux émissions de gaz à effet de serre, affirme un nouveau rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) publié le 18 novembre 2011.
    « Il est quasiment certain qu'à l'échelle mondiale, les jours chauds vont devenir encore plus chauds et se produire plus souvent », conclut le rapport présenté à Kampala, en Ouganda. Le Président du GIEC, Rajendra Pachauri, a remercié les experts pour avoir produit un rapport complet et solide scientifiquement.http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3155_rechauffement_climatique_Terre.php

    Dans une étude récente concernant les cycles solaires, des scientifiques russes prédisent désormais cent ans de refroidissement climatique dus à l’activité solaire et ses conséquences sur d’autres phénomènes naturels.http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-terre/meteo/des-scientifiques-annoncent-100-ans-de-refroidissement-climatique

    La quantité croissante de plasma qui a été entré dans notre système solaire au cours des deux dernières décennies a reçu beaucoup d'attention dans la perspective de 2012. Une équipe de scientifiques de Russie, dirigée par le physicien planète Dr Alexey Dmitriev, a suivi ce phénomène. Leur recherche suggère que cet afflux de plasma, mais être responsable de certains des changements climatiques dramatiques récents.
    http://agentssanssecret.blogspot.com/

    RépondreEffacer