lundi 14 novembre 2011

Des chercheurs découvrent comment réduire par deux le risque d'accident vasculaire cérébral


Le bon sens dit que s’alimenter sainement devrait aider à prévenir la maladie. Mais, quand il s'agit de prévenir sérieusement les grandes maladies tueuses, comme les accidents vasculaires cérébraux (AVC), Big Pharma doit bien avoir des élixirs, pilules, potions et piqûres supérieurs, non ? Si les compagnies pharmaceutiques ont un médicament d'ordonnance exempt d’effets secondaires, capable de réduire radicalement de 52 pour cent le risque d'AVC, s'il vous plaît écrivez-nous pour nous le faire savoir à Natural News – car nous ne pouvons le dénicher nulle part dans la littérature scientifique.

Au lieu de cela, nous avons découvert une montagne de preuves d'études révisées par des pairs montrant que des substances naturelles dans les aliments peuvent aider à prévenir et guérir une multitude de maladies. Et maintenant, une autre conclusion sensationnelle montre que manger à profusion certains aliments peut aider à protéger des AVC – spécialement les fruits à pulpe blanche, comme les poires et les pommes.

C'est la conclusion de la recherche qui vient d’être publiée dans Stroke: Journal of the American Heart Association par des chercheurs néerlandais. Des études antérieures avaient déjà montré une forte relation entre un régime riche en fruits et légumes et un risque faible d’AVC, mais c'est la première recherche qui étudie les liens avec certains végétaux classés par couleurs et l'AVC.

Pourquoi la couleur fait une différence ? La recherche a montré que la couleur des parties comestibles des légumes et fruits est une indication du type de composés phytochimiques de santé qu'ils contiennent (comme les caroténoïdes et les flavonoïdes).

Pendant environ 10 ans, l'équipe de recherche néerlandaise a étudié le lien entre consommation de groupes de couleurs de fruits et légumes chez 20.069 adultes d’un âge moyen de 41 ans et a documenté le nombre de ceux qui ont subi un AVC durant cette période. Avant le début de la recherche, les sujets étudiés avaient été exempts de maladies cardio-vasculaires.

Les participants à l'étude ont rempli un questionnaire sur leur fréquence de consommation de 178 articles alimentaires. Il documentait la consommation de fruits et légumes classés en quatre groupes : vert (incluant les légumes à feuilles foncées, choux et laitues), orange et jaune (agrumes principalement), rouge et violet (comme la betterave) et blanc (dont 55 pour cent étaient les poires et les pommes).

Pendant la décennie de suivi, 233 AVC sont survenus. Les sujets étudiés ayant le risque le plus faible d'AVC se sont avérés être ceux qui avaient la plus forte consommation de fruits et légumes blancs, par rapport à ceux qui en avaient une moindre consommation. Dans l'ensemble, le risque d’accident vasculaire cérébral était réduit de 52 pour cent en moyenne. « Pour prévenir les AVC, il peut être utile de consommer des quantités considérables de fruits et légumes blancs, » a déclaré lors d’un communiqué de presse Linda M. Oude Griep, titulaire d’une maîtrise ès sciences, principal auteur de l'étude et boursière post-doctorale en nutrition humaine à l'université de Wageningen aux Pays-Bas.

« Par exemple, manger une pomme par jour est une façon facile d'augmenter les fruits et légumes blancs. » Les autres fruits et légumes à pulpe blanche paraissant faire baisser le risque d'AVC incluent les bananes, le chou-fleur, la chicorée et le concombre. 

Cela ne veut pas dire qu’il ne vaut pas la peine de manger les fruits et légumes des autres groupes de couleurs. Le Dr Griep a souligné qu'ils peuvent protéger contre d'autres maladies chroniques, comme les maladies cardiaques et le cancer.

Original : www.naturalnews.com/033617_GenEssentials_product_reviews.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard
via Ruty Canalblog

Aucun commentaire:

Publier un commentaire