jeudi 8 décembre 2011

Affaire DSK : les vidéos du Sofitel dévoilées en France

Le Monde et la chaîne française d’information en continu BFM-TV ont eu accès aux vidéos de surveillance du Sofitel de New York du 14 mai dernier, le jour où Dominique Strauss-Kahn a été arrêté pour des soupçons d’agression sexuelle envers une femme de chambre, Nafissatou Diallo.

Ces enregistrements montrent entre autres l’ex-directeur du Fonds monétaire international quitter l’hôtel « visiblement calme et peu pressé », écrit le quotidien. On y voit aussi Mme Diallo lors de sa prise en charge par le service de sécurité de l’hôtel.

Sans compter la « danse de la joie » qui a fait couler tant d’encre après une enquête d’Edward Jay Epstein publiée par la New York Review of Books. Celui-ci avait évoqué une danse de trois minutes et avait menacé de rendre publics ces enregistrements, avant de dire qu’il ne les possédait pas. Depuis, il a admis une erreur sur la durée et la publication a écrit un erratum.



Dès la publication de l’article de M. Epstein, le groupe Accor, propriétaire du Sofitel, avait affirmé que les deux employés avaient « catégoriquement nié » que cet échange avait un rapport avec l’affaire DSK.

Les poursuites pénales engagées aux États-Unis contre cet homme politique français ont été abandonnées en août. Une procédure au civil reste en cours et son nom a été cité dans une enquête en France sur un possible réseau de proxénétisme. En outre, la procédure ouverte contre lui en France à la suite de la plainte de Tristane Banon pour tentative de viol a été abandonnée.

Sur les ondes d’Europe 1, l’avocat de DSK, Henri Leclerc, a rejeté la thèse d’un complot contre son client. « Je n’ai aucune preuve qu’il y a un complot », a-t-il martelé. 

Avec AFP, BFM-TV et Le Monde

Aucun commentaire:

Publier un commentaire