mercredi 21 décembre 2011

Les minières prédisent un prix record de l'or


Toronto — Les sociétés aurifères s'attendent à ce que le prix du lingot augmente encore davantage l'an prochain, conclut un rapport de la firme PricewaterhouseCoopers (PwC).

L'étude révèle qu'une majorité d'entre elles s'attend à ce que les prix atteignent un nouveau sommet de 2000 $US l'once. L'or s'échangeait à environ 1600 $US l'once sur les marchés ces derniers jours, après avoir grimpé à 1900 $US en septembre.

Six personnes sur dix disent que le prix de l'or a une incidence positive sur le cours des actions de leur société, bien qu'elle soit moins importante que prévu. Au 15 décembre, le prix de l'or avait progressé de 11 % depuis le début de l'année, mais l'indice aurifère mondial S&P/TSX avait reculé de 10,6 %. «Une des principales raisons expliquant cet écart sans précédent entre le prix de l'or et le cours des actions des sociétés aurifères est la disponibilité de placements de rechange que les investisseurs peuvent se procurer afin de profiter de la hausse du prix de l'or pour générer de meilleurs rendements», a indiqué PricewaterhouseCoopers.

Ce qui incite les dirigeants à bonifier l'avoir des actionnaires. Les sociétés aurifères, qui possèdent de solides liquidités, ont bonifié leur dividende et songent à faire des acquisitions. Le coup de sonde suggère par ailleurs que 27 % de ces entreprises avaient versé un dividende en 2011, alors qu'elles n'avaient été que 9 % à en faire autant en 2010.

De plus, pas moins de 29 % d'entre elles prévoient dépenser pour faire des acquisitions en 2012, contre 19 % en 2011. Depuis le début de l'exercice 2011, 544 opérations d'acquisition ont été conclues dans le secteur aurifère, pour une valeur d'environ 11,2 milliards. En date du 30 novembre, le volume des acquisitions avait augmenté de 12,6 % et leur valeur avait diminué de 38,4 % par rapport à la même période l'année précédente. En 2010, 483 acquisitions avaient été conclues, se chiffrant à 18,2 milliards.

***

Avec La Presse canadienne

Aucun commentaire:

Publier un commentaire