vendredi 23 décembre 2011

Solstice d'hiver 2011 : c'était hier!


Vous étiez peut-être encore sous la couette quand l'hiver a débuté ce matin à 5 h 30 TU dans l'hémisphère nord. Pourtant certains datent le solstice d'hiver au 21 décembre.

C'est fait, nous voilà en hiver ! Mais au-delà de la mention que portent nos calendriers (dont certains indiquent d'ailleurs par erreur que l'hiver a commencé hier), que cela signifie-t-il exactement ?

Rappelons que c'est l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre qui est responsable des saisons et non pas les changements de distance entre nous et notre étoile. Selon la période de l'année (et donc la position de la Terre sur son orbite par rapport à notre étoile) la hauteur du Soleil varie, ce qui explique la différence de durée entre les jours et les nuits ainsi que la variation de la quantité d'énergie solaire recueillie en un point donné. Aujourd'hui, jour du solstice d'hiver, un hypothétique observateur installé sur le Soleil verrait le pôle Sud de la Terre tourné vers lui alors que le pôle Nord lui serait invisible (la situation inverse s'est produite le 21 juin 2011 lors de l'arrivée de l'été).
Les saisons expliquées : l'équinoxe, le solstice d'été, le solstice d'hiver.
Les saisons expliquées : l'équinoxe, le solstice d'été, le solstice d'hiver. © Futura-Sciences

Solstice d'hiver : des dates variables

D'un point de vue astronomique on peut dire que la déclinaison de notre étoile est à son maximum d'écart au sud de l'écliptique, cette ligne qui matérialise le plan de l'orbite terrestre autour du Soleil, plan que notre étoile a coupé le 23 septembre dernier, premier jour de l'automne. 


Cette déclinaison maximale est responsable de la courte durée d'ensoleillement journalier que nous connaissons à cette époque dans l'hémisphère nord, ensoleillement dont le pouvoir chauffant est très atténué par l'épaisseur de la couche atmosphérique que doivent traverser les rayons d'un Soleil très bas.

En 2012 le solstice d'hiver se produira le 21 décembre, un chiffre souvent retenu dans les calendriers. Mais pourquoi cette date varie-t-elle ? En théorie les dates des solstices comme des équinoxes devraient être immuables, selon les lois rigoureuses de la mécanique céleste. Mais deux phénomènes viennent jouer les trouble-fêtes. 

Tout d'abord l'axe de rotation de la Terre n'est pas parfaitement immobile dans l'espace. Il décrit un cône en moins de 26.000 ans connu sous le nom de précession. Deuxième source d'irrégularités, les approximations de notre calendrier qui prévoit des années civiles de 365 ou 366 jours pour se caler le mieux possible sur l'année astronomique de 365,2422 jours. Voilà pourquoi le solstice d'hiver peut se produire entre le 20 et le 23 décembre selon les années.

L'hiver sur l'église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges (21). © J.-B. Feldmann (http://montreurdimages.blogspot.com/)

Source: Futura Sciences

Aucun commentaire:

Publier un commentaire