jeudi 29 décembre 2011

Deux films que j'aimerais voir ... en 2012


Date de sortie
11 janvier 2012 (2h 15min)
Réalisé par
Clint Eastwood
Avec
Leonardo DiCaprio, Naomi Watts, Armie Hammer plus
Genre
Biopic, Drame
Nationalité
Américain
Bande-annonce
http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19257916&cfilm=178870.html

***

Presse
  4,0
  3,6


Bande-annonce
 http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19257916&cfilm=178870.html

Compteurs intelligents - Hydro fonce malgré les questions en suspens

Hydro-Québec compte installer 3,7 millions de nouveaux compteurs entre 2012 et 2017 au coût de 100 millions pour épargner 300 millions en 20 ans si, d'ici là, aucune poursuite ne modifie ses prévisions.  Photo : Jacques Nadeau - Le Devoir

Hydro-Québec compte installer 3,7 millions de nouveaux compteurs entre 2012 et 2017 au coût de 100 millions pour épargner 300 millions en 20 ans si, d'ici là, aucune poursuite ne modifie ses prévisions.

Hydro-Québec continue l'installation de ses compteurs «intelligents» dans trois villes malgré la tempête sociale et politique que ces appareils soulèvent ailleurs au Canada et aux États-Unis, y compris dans la communauté scientifique.

En Colombie-Britannique, où se poursuit un programme d'installation de ces compteurs, réputés pour émettre des radiofréquences susceptibles d'affecter les personnes «électrosensibles», la bataille fait rage. Certains se sont attachés à leurs compteurs analogiques ou mécaniques pour empêcher leur remplacement. D'autres bloquent l'accès à leur demeure aux installateurs, mais n'y arrivent pas si le compteur est à l'extérieur.

En Californie, PG&E, l'un des plus importants distributeurs d'électricité de la côte ouest des États-Unis, a fini par annoncer, il y a dix jours, qu'elle respecterait le libre choix des consommateurs qui ne veulent pas des nouveaux compteurs émetteurs de radiofréquences. Au début du mois, elle avait provoqué un tollé médiatique après avoir coupé l'électricité à une mère de famille qui avait fait débrancher le nouveau compteur en raison des problèmes de santé qui frappaient ses enfants: maux de tête, problèmes de sommeil, vertiges, cauchemars, etc.

PG&E va en réalité plus loin que la régie californienne, qui avait suggéré comme compromis d'imposer des frais mensuels à ceux qui voudraient conserver leur compteur mécanique traditionnel. Pour éviter un désabonnement massif de clients, ce qui n'est pas possible au Québec en raison du monopole hydro-québécois, PG&E a plutôt choisi de respecter le choix de ses clients, quitte à faire approuver son choix par l'organisme réglementaire.

Au Québec

Jusqu'ici, Hydro-Québec a installé près de 20 000 des 25 000 compteurs intelligents qu'elle doit installer dans le quartier Villeray, à Montréal, puis à Boucherville et dans la région de Magog.

L'opposition à ce projet demeure dispersée, car aucun organisme de premier plan ne regroupe les protestataires, qui se découvrent aux prises avec le problème une fois le compteur installé. En revanche, les témoignages de particulier se multiplient dans les médias et devant la Régie de l'énergie.

Hydro-Québec compte installer 3,7 millions de nouveaux compteurs entre 2012 et 2017 au coût de 100 millions pour épargner 300 millions en 20 ans si, d'ici là, aucune poursuite ne modifie ses prévisions. L'opération va aussi lui permettre de se départir de ses 725 releveurs de compteurs.

Tous les compteurs et les entrées électriques, explique Stéphane Bélainsky, un spécialiste dans l'évaluation des ondes électromagnétiques, émettent ce type d'ondes. Mais les nouveaux compteurs Landis-Gyr — les mêmes que les 2 millions installés par PG&E en Californie, qui lui ont attiré 2000 plaintes — émettent en plus des radiofréquences, tout comme un Wi-Fi, un routeur ou un cellulaire.

Hydro-Québec prétend que son appareil n'émet que 6 fois par jour pour transmettre les données d'un compteur. En Californie, devant la juge Amy Yip Kikugawa, PG&E a admis que c'était exact, mais uniquement pour les données de consommation. La gestion du réseau et la transmission de données, qui passent d'un appareil à l'autre, exigent, selon les périodes ou selon l'emplacement d'une résidence dans le réseau, de 10 000 à 190 000 pulsions par jour.

En Californie, une vingtaine de municipalités et de comtés ont opté pour des moratoires par application du principe de précaution. En Europe, le Parlement européen a demandé à tous les pays d'imiter la Suède dans ce domaine, qui a décidé d'accorder aux personnes qui souffrent d'hypersensibilité électromagnétique le statut de personnes à capacité réduite. Mme Gro Harlem Brundtland, qui avait lancé en 1988 le concept de développement durable et qui a présidé aux destinées de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), s'est déclarée frappée par cette affection qu'ici, au Québec, plusieurs médecins ridiculisent, y voyant un problème psychologique, voire de la paranoïa. Depuis, l'OMS a classé les champs électromagnétiques, y compris ceux émis par les cellulaires, comme étant de «classe 2 B», c'est-à-dire potentiellement cancérigènes, malgré les efforts de l'industrie de la téléphonie cellulaire et des Wi-Fi.

Des normes désuètes

Le problème, explique Stéphane Bélainsky, réside en partie dans les normes. Le Canada s'en tient à la vieille norme «thermique», basée sur le phénomène du réchauffement des cellules exposées aux radioféquences. C'était la norme mise au point en URSS avec les soldats exposés aux puissants radars militaires. Mais on s'est aperçu, dit-il, que cette norme avait été calibrée auprès d'adultes sains et forts, alors qu'il existe à côté une importante littérature scientifique qui démontre l'existence d'effets «biologiques» à des doses moindres chez des personnes vulnérables. C'est ainsi que plusieurs pays ont mis en place des normes de 100 à 1000 fois plus sévères que celles du Canada, «derrière lesquelles Hydro-Québec se retranche».

À la fin de l'automne, M. Bélainsky a signé une étude pour le compte de l'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) qui a permis d'ausculter les récents compteurs intelligents d'Hydro-Québec. Cette étude, déposée devant la Régie de l'énergie, démontre que ces appareils émettent jusqu'à 3600 fois par jour, plutôt que six.

Stéphane Bélainsky conclut: «Le problème de fond, que devront trancher les tribunaux sans aucun doute, est sans contredit: Est-ce qu'une société d'État a le droit d'installer dans votre résidence un appareil qui va vous bombarder de radiofréquences pendant des années, et dont vous ne voulez pas en application du principe de précaution?» 

Source: Louis-Gilles Francoeur - Le Devoir 

***

Il est clair qu'Hydro-Québec fera tout pour pousser l'installation de ses compteurs d'eau. D'autant plus que depuis 2003, Hydro-Québec a été la victime consentante de manoeuvres suspectes qui ont fait en sorte qu'on veut savoir à qui va profiter ce projet extrêmement lucratif, à fin du compte, malgré sa dangerosité "potentiellement cancérigène"? 
 

May

Une récente tempête solaire pourrait provoquer un black-out des GPS et GSM

Cette très belle aurore boréale est proposée comme fond d'écran sur le site de l'Agence Spatiale Canadienne. Crédit AuroraMax

Les particules d’une récente tempête solaire devraient s’écraser sur terre à partir de ce mercredi. Ceci pourrait alors provoquer des aurores boréales, mais aussi un black-out des ondes radio, peut-on lire sur le site du DailyMail.
 
Les astronomes espèrent que le ciel sera dégagé à partir de ce mercredi, car des particules provenant d’une récente tempête solaire s’écraseront contre la terre et produiront d’incroyables aurores boréales. Un inconvénient est toutefois à signaler : les experts s’attendent à un black-out des radios durant plusieurs jours, ce black-out pourrait être causé par les radiations de l’éruption causant des tempêtes magnétiques.


Des black-out attendus jusqu’au 31 décembre

L’éruption est une partie d’une plus large augmentation dans l’activité du soleil, qui se développe en cycles de 11 ans. Son pic est attendu pour 2013. Le Centre de prédiction du temps spatial de l’administration nationale océanique et atmosphérique a écrit : "Des tempêtes de catégorie G1 (mineure) sont attendues les 28 et 29 décembre. Ces tempêtes sont dues à l’arrivée de multiples éjections de masse coronale. Des black-out radio sont attendus jusqu’au 31 décembre."

Les appareils qui dépendent des ondes radio, tels que les GPS, les radios et les téléphones portables pourraient être touchés.

D'incroyables shows de lumières

Les éjections de masse coronale sont causées par des particules solaires ionisées qui sont emprisonnées par le champ magnétique de la terre et qui agitent les gaz dans l’atmosphère et émettent des brûlures d’énergies sous la forme de la lumière et mènent parfois à d’incroyables shows de lumière chatoyante. Cependant ces particules peuvent aussi causer des tempêtes magnétiques, qui dans certains cas extrêmes sont connues pour perturber les satellites et les réseaux électriques.
 
Source: Conscience du peuple

mercredi 28 décembre 2011

L'arnaque de l'impôt sur le revenu

Retour rapide sur l’intervention d’Etienne Chouard, son approche très pédagogique permet de comprendre simplement ce que les banques et notre société tiennent pour très complexe :  Étienne Chouard – L’arnaque de l’impôt sur le revenu


Seulement cinq banquiers sont à l’origine de l’endettement de l’État américain … Et c’est le président Wilson qui a mis ce système en place, ainsi que l’impôt sur le revenu, alors que ce dernier n’existait pas aux USA…

La monnaie, c’est la dette, tout ce que vous payez en impôt sur le revenu, tout part dans la dette, et les banquiers gangsters (Banksters) ont fait en sorte que les Etats ne puissent plus produire leur monnaie.

***

Génial!

Jamais la question de la dette et de l'endettement n'a été décortiquée de façon aussi emballante. Et en sept minutes seulement ...! Faut le faire!  WOW!

Surprenantes révélations d’un initié bancaire suisse

L'identité de ce mystérieux banquier n’ayant pas été révélée, il ne nous est pas possible de garantir la fiabilité de l’intégralité de ses révélations, un bon nombre s’avérant néanmoins vérifiables et d’autres plus que plausibles au vu de ce que nous savons déjà.

Peter Odintsov
Moscou,
(entretien avec un banquier suisse effectué à Mosсou) 


1- Q: Pouvez-vous nous parler de votre implication dans le secteur bancaire suisse?

R: J’ai travaillé pour les banques suisses durant de nombreuses années. J’ai été désigné comme l’un des meilleurs directeurs de l’une des plus grandes banques suisses. Au cours de mon travail, j’ai été impliqué dans le paiement direct en espèces d’une personne qui a tué le président d’un pays étranger. J’étais à la réunion où il a été décidé de verser cet argent en espèces au tueur. Cela m’a donné des maux de tête dramatiques et a troublé ma conscience. Ce n’était pas le seul cas qui était vraiment mauvais, mais c’était le pire.

Il s’agissait d’une instruction de paiement à la commande de la part d’un service secret étranger écrite à la main, donnant l’ordre de verser une certaine somme à une personne qui a tué le chef suprême d’un pays étranger. Et ce n’était pas un cas isolé. Nous avons reçu plusieurs lettres manuscrites du même genre provenant de services secrets étrangers donnant des ordres de paiement en espèces, à partir de comptes secrets, pour financer des révolutions ou pour le meurtre de personnes. Je peux confirmer ce que John Perkins a écrit dans son livre « Confessions of an Economic Hit Man » (Les Confessions d’un assassin financier, ). Il existe vraiment un tel système, et les banques suisses sont impliquées dans de tels cas.

2- Q: Le livre de Perkins est également traduit et disponible en russe. Pouvez-vous nous dire de quelle banque il s’agit et qui était responsable?

R: C’était l’une des trois plus grandes banques suisses de l’époque, et il s’agissait du président d’un pays du tiers monde. Mais je ne veux pas donner trop de détails, car ils vont me trouver très facilement si je donne le nom du président et le nom de la banque. Je risquerais ma vie.

3- Q: Est-ce arrivé souvent? S’agissait-il d’une sorte de caisse noire?

R: Oui. Il s’agissait d’un fonds spécial géré dans un endroit spécial de la banque, où toutes les lettres codées provenaient de l’étranger. Les lettres les plus importantes étaient écrites à la main. Nous devions les déchiffrer, et en elles se trouvait l’ordre de payer une certaine somme d’argent à partir des comptes pour l’assassinat de personnes, le financement de révolutions, le financement de grèves, le financement de toutes sortes de parties. Je sais que certaines personnes qui sont membres du Bilderberg ont été impliquées dans de tels ordres. Je veux dire qu’ils ont donné l’ordre de tuer.

4- Q: Pouvez-vous nous dire en quelle année ou décennie c’est arrivé?

R: Je préfère ne pas vous donner l’année précise, mais c’était dans les années 80.

5- Q: Ce travail vous posait-il problème?

R: Oui, un très gros problème. Je n’ai pas pu dormir pendant plusieurs jours, et à un moment donné, j’ai quitté la banque. Si je vous donne trop de détails, ils me retrouveront. Plusieurs services secrets à l’étranger, principalement de langue anglaise, ont donné des ordres pour financer des actes illégaux, y compris le meurtre de personnes par le biais des banques suisses. Nous avons dû payer sur les instructions de puissances étrangères pour le meurtre de personnes qui n’ont pas suivi les ordres du Bilderberg, ou du FMI, ou de la Banque mondiale par exemple.

6- Q: C’est une révélation des plus surprenantes que vous faites. Pourquoi ressentez-vous le besoin de le dire maintenant?

R: Parce que le Bilderberg se réunit en Suisse. Parce que la situation mondiale s’aggrave de plus en plus. Et parce que les plus grandes banques en Suisse sont impliquées dans des activités contraires à l’éthique. La plupart de ces opérations se situent hors bilan. C’est le multiple de ce qui est officiellement déclaré. Ce n’est pas vérifié et échappe à toute taxation. Les chiffres en jeu ont un grand nombre de zéros. Il s’agit de quantités énormes.

7- Q: Donc, ça se chiffre en milliards?

R: C’est beaucoup plus, il s’agit de milliers de milliards, totalement non contrôlés, illégaux, et se situant en dehors du système fiscal. Fondamentalement, il s’agit d’un vol au dépend de tout le monde. Je veux dire, la plupart des gens normaux paient des impôts et respectent les lois. Ce qui se passe ici va totalement à l’encontre de nos valeurs suisses, comme la neutralité, l’honnêteté, et la bonne foi. Dans les réunions auxquelles j’ai participé, les discussions allaient complètement à l’encontre de nos principes démocratiques. Vous voyez, la plupart des directeurs des banques suisses ne sont plus des locaux, se sont des étrangers, principalement anglo-saxons, américains ou britanniques, ils ne respectent pas notre neutralité, ils ne respectent pas nos valeurs, ils sont contre notre démocratie directe, ils utilisent juste les banques suisses pour leurs buts illégaux.

Ils utilisent d’énormes quantités d’argent créées à partir de rien, et ils détruisent notre société et détruisent les personnes dans le monde juste par cupidité. Ils cherchent le pouvoir et détruisent des pays entiers, comme la Grèce, l’Espagne, le Portugal, ou l’Irlande, et la Suisse sera l’un des derniers sur la liste. Et ils utilisent les Chinois comme travailleurs esclaves. Et une personne comme Josef Ackermann, qui est un citoyen suisse, est le grand patron d’une banque allemande et il utilise son pouvoir pour assouvir sa cupidité et ne respecte pas les gens ordinaires. Il a de très nombreux procès en Allemagne, et maintenant aussi États-Unis. C’est un Bilderberg, et il ne se soucie pas de la Suisse ou de tout autre pays.

8- Q: Voulez-vous dire, que certaines de ces personnes que vous mentionnez seront présentes à la réunion du Bilderberg qui se tiendra en juin (2011) à Saint-Moritz?

R: Oui.

9- Q: Donc, ils sont actuellement à une position de pouvoir?

R: Oui. Ils ont d’énormes quantités d’argent disponibles, et les utilisent pour détruire des pays entiers. Ils détruisent notre industrie et la construisent en Chine. D’un autre côté, ils ont ouvert les portes de l’Europe à tous les produits chinois. La population active d’Europe gagne de moins en moins. Le but réel est de détruire l’Europe.

10- Q: Pensez-vous que la réunion du Bilderberg à St-Moritz a une valeur symbolique? Parce qu’en 2009, ils étaient en Grèce, en 2010 en Espagne, et regardez ce qui leur est arrivé. Cela signifie-t-il que la Suisse peut s’attendre à quelque chose de mauvais?

R: Oui. La Suisse est l’un des pays les plus importants pour eux, parce qu’il y a tant de capitaux ici. Ils se réunissent là parce qu’entre autres choses ils veulent détruire toutes les valeurs que la Suisse défend. Vous voyez, c’est un obstacle pour eux, n’étant pas dans l’UE ou l’Euro, pas totalement contrôlée par Bruxelles, et ainsi de suite. En ce qui concerne les valeurs, je ne parle pas des grandes banques suisses, car elles ne sont plus suisses, la plupart d’entre elles sont dirigées par des Américains. Je parle de l’esprit réel suisse que les gens ordinaires chérissent et maintiennent en place.

Bien sûr, ceci a une valeur symbolique, comme vous le dites, en ce qui concerne la Grèce et l’Espagne. Leur objectif est d’être une sorte de club d’élite exclusif qui dispose de tout le pouvoir, et le reste du monde est appauvri et abaissé.

11- Q: Pensez-vous que le but du Bilderberg est de créer une sorte de dictature mondiale, contrôlée par les grandes sociétés mondiales, où il n’y aura plus d’états souverains?

R: Oui, et la Suisse est le seul endroit avec une démocratie directe, et elle se trouve en travers de leur chemin. Ils utilisent le chantage du « too big to fail » (trop grande pour échouer), comme dans le cas d'UBS, pour plonger notre pays dans une grande dette, tout comme ils l’ont fait avec beaucoup d’autres pays. En fin de compte, peut-être qu’ils veulent faire avec la Suisse ce qu’ils ont fait avec l’Islande, avec toutes les banques et le pays en faillite.

12- Q: Et aussi la faire entrer dans l’UE?

R: Bien sûr. L’UE est sous la poigne de fer du Bilderberg.

13- Q: Qu’est-ce qui pourrait stopper ce projet selon vous?

R: Eh bien, c’est la raison pour laquelle je vous parle. C’est la vérité. La vérité est la seule voie. Braquer la lumière du projecteur sur cette situation, les exposer. Ils n’aiment pas être sous le feu des projecteurs. Nous devons créer la transparence dans le secteur bancaire et à tous les niveaux de la société.

14- Q: Ce que vous dites, c’est qu’il y a un bon côté à l’activité bancaire suisse, et qu’il y a quelques grosses banques qui utilisent abusivement le système financier pour leurs activités illégales.

R: Oui. Les grandes banques forment leur personnel avec les valeurs anglo-saxonnes. Elles leur apprennent à être avides et impitoyables. Et la cupidité détruit la Suisse et le reste du monde. En tant que pays, nous avons la majorité des banques opérant de la façon la plus correcte dans le monde, si vous regardez les petites et moyennes banques. C’est juste les grandes qui opèrent au niveau mondial qui sont un problème. Elles ne sont plus suisses, et ne se considèrent pas comme tel.

15- Q: Pensez-vous que ce soit une bonne chose que les gens exposent le Bilderberg et montrent qui ils sont vraiment?

R: Je pense que le cas Strauss-Kahn est une bonne opportunité pour nous, car il montre que ces gens sont corrompus, mentalement malades, tellement malades qu’ils sont pleins de vices, et ces vices sont tenus secrets sur leurs instructions. Certains d’entre eux comme Strauss-Kahn violent les femmes, d’autres sont sado masos, ou pédophiles, et beaucoup sont impliqués dans le satanisme. Quand vous allez dans certaines banques vous voyez ces symboles sataniques, comme à la Banque Rothschild à Zurich. Ces personnes sont contrôlées par le chantage en raison de leurs points faibles. Elles doivent suivre les ordres ou elles seront exposés, détruites, ou même tuées. La réputation de M. Strauss-Kahn n’est pas seulement tuée dans les médias de masse, il pourrait être littéralement tué aussi.

16- Q: Puisque Ackermann fait partie du comité directeur du Bilderberg, pensez-vous qu’il y dispose d’un rôle de décideur important?

R: Oui. Mais il y en a beaucoup d’autres, comme Lagarde, qui sera probablement la prochaine tête du FMI, également membre du Bilderberg, puis Sarkozy et Obama. Ils ont un nouveau plan pour censurer l’Internet, car l’Internet est encore libre. Ils veulent le contrôler et utiliser le terrorisme, ou quoi que ce soit d’autre, comme prétexte. Ils se pourraient même qu’ils planifient quelque chose d’horrible de façon à avoir une excuse.

17- Q: C’est donc votre crainte?

R: Ce n’est pas seulement une crainte, j’en suis certain. Comme je l’ai dit, ils ont donné l’ordre de tuer, ils sont donc capables de choses terribles. S’ils ont le sentiment de perdre le contrôle, comme dans le cas du soulèvement maintenant en Grèce et en Espagne, et peut-être que l’Italie suivra, alors ils peuvent monter un autre Gladio. J’étais proche du réseau Gladio. Comme vous le savez ils ont instigué le terrorisme payé avec l’argent américain pour contrôler le système politique en Italie et d’autres pays européens. En ce qui concerne l’assassinat d’Aldo Moro, le paiement a été effectué via le même système dont je vous ai parlé.

18- Q: Est-ce qu’Ackermann avait part à ce système de paiement dans une banque suisse?

R: (Sourire)… vous êtes le journaliste. Regardez sa carrière et à quelle vitesse il a atteint le sommet.

19- Q: Qu’est-ce qui peut être fait selon vous pour les neutraliser?

R: Eh bien il y a beaucoup de bons livres qui expliquent le contexte et mettent en relation les éléments, comme celui que j’ai mentionné par Perkins. Ces gens disposent vraiment d’assassins économiques qui sont payés pour tuer. Certains d’entre eux obtiennent leur argent via les banques suisses. Mais pas seulement, ils ont un système en place partout dans le monde. Et exposer au public ces gens qui sont prêts à tout pour garder le contrôle. Et je dis vraiment tout.

20- Q: Grâce à l’exposition nous pourrions les arrêter?

R: Oui, dire la vérité. Nous sommes confrontés à des criminels vraiment impitoyables, de grands criminels de guerre également. C’est pire que le génocide. Ils sont prêts et capables de tuer des millions de personnes juste pour garder le pouvoir et le contrôle.

21- Q: Pouvez-vous expliquer selon vous, pourquoi les médias de masse à l’ouest restent plus ou moins complètement silencieux à propos du Bilderberg?

R: Parce qu’il y a un accord entre eux et les propriétaires des médias. Vous n’en parlez pas. Ils les achètent. En outre, certaines des personnalités des médias les plus importantes sont invitées aux réunions, mais on leur dit de ne pas rapporter ce qu’elles voient et entendent.

22- Q: Dans la structure du Bilderberg, y a t-il un cercle intérieur qui connaît les plans et puis la majorité qui suit juste les ordres?

R: Oui. Vous avez ceux du cercle intérieur qui sont impliqués dans le satanisme, et puis il y a les personnes naïves ou moins informées. Certains pensent même qu’ils agissent pour le bien, ceux du cercle extérieur.

23- Q: Selon des documents fuités et ses propres déclarations, le Bilderberg a décidé en 1955 de créer l’Union européenne et l’euro, ils ont donc pris des décisions importantes et de grande portée.

R: Oui, et vous savez que le Bilderberg a été fondé par le prince Bernhard, un ancien membre de la SS et du parti nazi, qui a également travaillé pour IG Farben, qui est la filiale qui a produit le Zyklon B. L’autre gars était à la tête d’Occidental Petroleum qui avait des relations étroites avec les communistes en Union Soviétique. Ils ont travaillé avec les deux côtés, mais ces gens sont vraiment des fascistes qui veulent tout contrôler, et tous ceux qui se mettent en travers de leur chemin sont éliminés.

24- Q: Est-ce que le système de paiement dont vous avez parlé se trouve en dehors des opérations normales, est compartimenté et secret?

R: Dans les banques suisses les employés normaux ne savent pas ce qui se passe. C’est comme un département secret en lui-même au sein de la banque. Comme je l’ai dit ces opérations se situent en dehors du bilan, sans aucune supervision. Certaines sont situées dans le même bâtiment, d’autres sont à l’extérieur. Ils disposent de leur propre sécurité et zone spéciale, où seules les personnes autorisées peuvent entrer.

25- Q: Comment peuvent-ils maintenir ces transactions en dehors système international Swift ?

R: Eh bien certaines des listes Clearstream étaient vraies au début. Ils ont juste inclus de faux noms pour faire croire aux gens que toute la liste est fausse. Vous voyez, ils font aussi des erreurs. La première liste était vraie, et vous pouvez reconstituer un tas de choses. Vous voyez, il y a des gens qui découvrent des irrégularités et la vérité et ils le disent. Ensuite, bien sûr il y a des poursuites judiciaires et ces gens sont forcés de se taire.

La meilleure façon de les arrêter c’est de dire la vérité, braquer les projecteurs sur eux. Si nous ne les arrêtons pas, nous finirons comme leurs esclaves.

26- Q: Merci pour cette interview.


John Perkins, confessions d'un corrupteur de... par Nzwamba

Source: noviden.info via Rusty canalblog

*** 

Même en braquant les projecteurs sur leur système, cela ne les emêchera pas de faire de nous leurs esclaves satisfaits, il va sans dire, parce que gavés de consommation à gogo?  Des esclaves dont la pensée unique se résume ainsi: «C'est comme ça, et c'est bien comme ça.»
May

dimanche 25 décembre 2011

Film documentaire: Incroyable Corps Humain


Rien de plus familier, mais également de plus mystérieux, que le corps humain. Aussi, ce film documentaire propose de découvrir le rôle joué par les différents organes du corps humain, illustré d’animations en 3D, d’images agrandies 600 fois et d’expériences en tout genre, comme une endoscopie des cordes vocales de Steve Tyler, le chanteur du groupe Aerosmith. Les poumons, qui filtrent l’air, les os, qui constituent la charpente du corps, ou le coeur, qui répartit les flux sanguins dans l’organisme, chaque organe joue un rôle essentiel dans le fonctionnement du corps humain.







Source: Rusty Canalblog

vendredi 23 décembre 2011

Solstice d'hiver 2011 : c'était hier!


Vous étiez peut-être encore sous la couette quand l'hiver a débuté ce matin à 5 h 30 TU dans l'hémisphère nord. Pourtant certains datent le solstice d'hiver au 21 décembre.

C'est fait, nous voilà en hiver ! Mais au-delà de la mention que portent nos calendriers (dont certains indiquent d'ailleurs par erreur que l'hiver a commencé hier), que cela signifie-t-il exactement ?

Rappelons que c'est l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre qui est responsable des saisons et non pas les changements de distance entre nous et notre étoile. Selon la période de l'année (et donc la position de la Terre sur son orbite par rapport à notre étoile) la hauteur du Soleil varie, ce qui explique la différence de durée entre les jours et les nuits ainsi que la variation de la quantité d'énergie solaire recueillie en un point donné. Aujourd'hui, jour du solstice d'hiver, un hypothétique observateur installé sur le Soleil verrait le pôle Sud de la Terre tourné vers lui alors que le pôle Nord lui serait invisible (la situation inverse s'est produite le 21 juin 2011 lors de l'arrivée de l'été).
Les saisons expliquées : l'équinoxe, le solstice d'été, le solstice d'hiver.
Les saisons expliquées : l'équinoxe, le solstice d'été, le solstice d'hiver. © Futura-Sciences

Solstice d'hiver : des dates variables

D'un point de vue astronomique on peut dire que la déclinaison de notre étoile est à son maximum d'écart au sud de l'écliptique, cette ligne qui matérialise le plan de l'orbite terrestre autour du Soleil, plan que notre étoile a coupé le 23 septembre dernier, premier jour de l'automne. 


Cette déclinaison maximale est responsable de la courte durée d'ensoleillement journalier que nous connaissons à cette époque dans l'hémisphère nord, ensoleillement dont le pouvoir chauffant est très atténué par l'épaisseur de la couche atmosphérique que doivent traverser les rayons d'un Soleil très bas.

En 2012 le solstice d'hiver se produira le 21 décembre, un chiffre souvent retenu dans les calendriers. Mais pourquoi cette date varie-t-elle ? En théorie les dates des solstices comme des équinoxes devraient être immuables, selon les lois rigoureuses de la mécanique céleste. Mais deux phénomènes viennent jouer les trouble-fêtes. 

Tout d'abord l'axe de rotation de la Terre n'est pas parfaitement immobile dans l'espace. Il décrit un cône en moins de 26.000 ans connu sous le nom de précession. Deuxième source d'irrégularités, les approximations de notre calendrier qui prévoit des années civiles de 365 ou 366 jours pour se caler le mieux possible sur l'année astronomique de 365,2422 jours. Voilà pourquoi le solstice d'hiver peut se produire entre le 20 et le 23 décembre selon les années.

L'hiver sur l'église Saint-Symphorien à Nuits-Saint-Georges (21). © J.-B. Feldmann (http://montreurdimages.blogspot.com/)

Source: Futura Sciences

Scandale de l'huile d'olive en Italie


C'est l'émoi en Italie concernant l'un de ses fleurons: l'huile d'olive présentée comme italienne serait en fait le produit de mélanges avec des huiles étrangères meilleur marché.

Le quotidien La Repubblica a publié un dossier, vendredi, qui démontre que 80 % des huiles d'olive italiennes compteraient de l'huile provenant de Grèce, d'Espagne, du Maroc et de Tunisie.

Certains représentants du secteur agricole n'hésitent plus à parler de « mafia agricole », qui sont passés maîtres dans l'art d'effacer les traces de mélanges. Face à ces pratiques, les douanes et le fisc ont lancé une enquête.

Le principal problème, souligne un rapport dont le quotidien a obtenu copie, est que producteurs et exportateurs de l'huile d'olive étrangère sont souvent des filiales des mêmes entreprises qui importent et vendent l'huile en Italie.

L'huile d'olive étrangère serait importée pour 25 ¢ le kilogramme avant d'être revendue plus de 5 $ le kilo. Le journal décrit un véritable cartel où quelques gros joueurs « contrôlent les prix [et] contrôlent le marché ».

En outre, les étiquettes obligatoires sur les bouteilles vendues en Italie ou exportées seraient souvent illisibles ou mensongères.

***
Oh! shitt! Plus moyen de se méfier à personne! 

May

IBM Five in Five : 5 innovations qui changeront nos vies d'ici 5 ans

Recharger la batterie de son smartphone en pédalant, voici l’une des idées du Five in Five d'IBM.

Chaque année, depuis six ans, IBM dévoile son « Five in Five », une liste de cinq innovations majeures censées se produire dans les 5 ans qui viennent. Cette année, ses prédictions se concentrent sur les notions de télépathie pour contrôler nos appareils du quotidien, de biométrie pour s'identifier mais aussi sur la fin du spam.

IBM vient de présenter son « Five in Five », autrement dit sa liste des cinq innovations sélectionnées parmi les travaux en laboratoires de recherche de la firme, qui amélioreront les domaines du travail et des loisirs. Les détails de ces cinq propositions de travail.

1. L’Homme comme producteur d’énergie

Cela commence avec la production d’énergie renouvelable dont la source sera les humains eux-mêmes. « Nous pourrons alimenter nos maisons avec de l'énergie que nous produirons nous-mêmes via la marche, le jogging, le cyclisme, via la chaleur dégagée par nos ordinateurs et même grâce au mouvement de l’eau dans nos canalisations… », explique IBM. Un exemple parmi d’autres : fixer la batterie d’un appareil près de la roue de son vélo pour la recharger en roulant. Par ailleurs, les scientifiques d'IBM basés en Irlande travaillent actuellement sur des techniques pour réduire l’impact environnemental des systèmes de conversion de l'énergie des vagues océaniques en électricité. Des outils analytiques évaluent en temps réel le bruit dégagé sous l’eau par ce type de machine dans le but d’améliorer leur fonctionnement.

2. La biométrie au pouvoir

Imaginez-vous un jour avancer devant un distributeur automatique de billets et, au lieu de dégainer votre carte bancaire, énoncer votre nom ou présenter votre œil devant un capteur biométrique qui vous identifiera et autorisera le retrait. Pour IBM, la biométrie sonnera la fin des mots de passe et autres codes PIN qui se multiplient et posent moult problèmes de mémorisation et de sécurité. « Chaque personne possède une identité biologique unique et derrière tout cela se trouvent les données. Les données biométriques (traits du visage, scans de la rétine, échantillons vocaux) seront intégrées à des logiciels pour bâtir votre mot de passe génétique unique. »

3. La télépathie pour contrôler les terminaux

« Nous pourrons contrôler nos terminaux par la pensée grâce aux progrès de la "bio-informatique" », prédit IBM qui explique que ses chercheurs travaillent déjà sur le moyen de lier le cerveau à un terminal comme un smartphone ou un ordinateur. Il suffirait juste de penser pour appeler quelqu’un ! Il existe déjà des casques dotés de capteurs capables de lire les impulsions électriques du cerveau pour reconnaître les expressions du visage et les niveaux de concentration et d’excitation. « D’ici 5 ans, nous commencerons à voir les premières applications de cette technologie dans l’industrie des jeux et des loisirs. Mais au-delà, les médecins pourraient y recourir pour évaluer des modèles cérébraux et peut-être aider à la réadaptation des accidents vasculaires cérébraux et à la compréhension des troubles du cerveau, comme l'autisme. »

4. « 80 % de la population mondiale possédera un terminal mobile »

D’ici 2016, IBM prévoit que 5,6 milliards de terminaux mobiles seront en circulation, ce qui représentera un taux d’équipement de 80 % de la population mondiale. Les appareils mobiles, et en particulier les téléphones, seront les principaux facteurs de réduction de la fracture numérique. « Il est moins onéreux d’acheter un mobile qu’un PC portable ou d’ouvrir un compte en banque », explique IBM qui donne l’exemple de villageois habitant un lieu reculé en Inde qui pourront se servir d’un mobile pour connaître les prévisions météo et préparer leur récolte ou savoir quand un docteur passera dans le village.

Pour concevoir son « Next Five in Five », IBM s'appuie sur les tendances économiques et sociales actuelles, et leur applique des innovations technologiques susceptibles de changer nos vies. © IBM/YouTube

5. Les spam deviendront des courriers prioritaires

La fin du spam… un rêve irréaliste à l’heure où les échanges numériques ne font qu’augmenter ? Pas du tout, assure IBM, pour qui « dans 5 ans, les publicités non sollicités seront si pertinentes que la notion même de spam pourrait disparaître ». Comment donc des courriers indésirables que nous nous évertuons à bannir de nos messageries à coup de filtres pourraient-ils devenir « pertinents » ? IBM explique qu’il travaille sur des « solutions analytiques permettant d’intégrer en temps réel l’ensemble des données disponibles sur une personne afin de lui proposer et de lui recommander les informations qui lui seront les plus utiles ». Exemple : imaginez recevoir un e-mail vous informant que des billets pour un concert de votre groupe préféré ont été mis de côté pour vous à la date qui correspond à une soirée de libre dans votre agenda. Ou bien, être informé qu’une tempête de neige risque de perturber votre prochain voyage en avion afin de vous permettre de modifier votre vol. « La technologie saura ce que vous voulez pour que vous puissiez décider quoi en faire. »

De toutes les prédictions d’IBM, celle-ci est finalement celle qui s’avère la moins rassurante. Si les sollicitations indésirables augmentent à mesure que notre vie numérique s’intensifie (e-mails, réseaux sociaux, e-commerce…), acceptera-t-on pour autant de devenir aussi « prévisibles » pour s’en débarrasser ? Pas si sûr…

SourceL Futura Sciences

jeudi 22 décembre 2011

SCANDALE : la France gage l’or de la Banque de France !


Comme jadis les pays dits « sous-développés », qui sont désormais « émergents » et nous rattrapent à toute vitesse, la zone euro se met sous tutelle du FMI (Le Figaro). Incapables de se diriger eux-mêmes, les Européens – attention ce n’est pas une blague – versent de l’argent (150 milliards d’euros) au FMI pour qu’il le reprête à des pays européens en difficulté !

Mais au fait, comment fonctionne cette tuyauterie? Il s’agit de « prêts bilatéraux des pays au FMI » et, c’est magique, « de tels prêts n'impliquent aucun risque en capital pour leurs souscripteurs, car le FMI est, par construction, toujours remboursé sur ses propres crédits ». On aimerait bien savoir comment car le FMI ne peut pas faire tourner la planche à billets.

S’il enregistre des pertes, il faut bien que quelqu’un paye. En outre ces prêts sont en réalité des « avances », elles ne figurent donc pas dans le budget des Etats concernés. C’est magique, on vous le dit, de l’argent circule et il n’est décaissé de nulle part, et toute perte est impossible.

Ceci dit, comme le FMI et l’UE n’ont pas encore inventé la pierre philosophale, il y a quand même un « gage » dans cette affaire. Lisons l’article : « ces avances ne présentent aucun caractère budgétaire pour l'État prêteur: il s'agit en réalité d'accords de swap («échanges») à partir des réserves en devises et en or des banques centrales (telle la Banque de France) et le FMI. » Et voilà : l’or de la Banque de France (2435 tonnes) sert, au moins pour partie, de garantie à ce montage !

L’or de la Banque de France, c’est le patrimoine national, comme la Joconde ou la Tour Eiffel. S’en servir de gage pour un tel montage financier est une HONTE et un SCANDALE. Cette opération a été réalisée en catimini, c’est pitoyable. L’or de la Banque de France doit servir de garantie ultime (c’est notre « arme nucléaire » monétaire), nous exigeons que ce gage soit annulé, et comptez sur ce blog pour suivre l’affaire.

via Rusty Canablog

***

Tout un pari ou une méchante gimmick!, comme on dit ici! Sans oublier que pas plus tard qu'hier, mercredi, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé avoir alloué 489,191 milliards à 523 banques de la zone euro lors d'une opération inédite de prêt à trois ans.  Malheureusement,  rien pour les pays en difficulté qui vont encore emprunter et ajouter à leur dette déjà $rato$phérique.

Cherchez l'erreur!

Quant à Sarkozy, on le savait capable de vendre son âme, puis ensuite son or, pour sauver le dollar américain, mais là,  est-il en train de ruiner la France pour venir en aide aux (banques) américaines?

Il se passe des choses pas très catholiques en Europe, ces temps-ci.

May

Autre lien sur le sujet


Aussi:  La BCE joue au Père Noël

Les principales oligarchies qui dominent le monde


Alain Cotta, grand pourfendeur de l'euro devant l'Eternel, sort un nouvel ouvrage Le règne des oligarchies (éditions Plon).

Il accorde un bref entretien à Scripto sur ce sujet fondamental.

Entretien réalisé par Maurice Gendre

http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=646:alain-cotta-q-nulle-part-aujourdhui-il-nexiste-de-democratie-directe-pas-plus-que-representativeq-&catid=69:les-intervenants-externes&Itemid=57

1- Pouvez-vous nommer les principales oligarchies qui dominent le monde ?

L’oligarchie des USA, celle de la Chine et, en 3ème rang le Royaume Uni.

2- Où ces oligarques se réunissent-ils, où vivent-ils ? Où sont situés les épicentres de leur pouvoir ?

L’oligarchie est un groupe d’individus dont les lieux de réunion varient en fonction de leur situation économique et sociale ainsi que les circonstances auxquelles ils doivent faire face. Comme il s’agit d’un ensemble d’individus tenant de la meute de loups ou du nuage d’étourneaux il ne possède pas de chef attitré pas plus que d’épicentre fixe.

3- Des ponts existent-ils entre ces différentes oligarchies, comment cela se traduit-il ?

Entre ces différentes oligarchies il existe plusieurs ponts, d’abord ceux qui concernent les membres ayant même profession. Les militaires de toutes nations communiquent ensemble à travers leurs exercices de stimulation guerrière et leurs écoles de formation. Les dirigeants des grandes entreprises se rencontrent de façon officielle et officieuse ce qui constitue la vie organisée des oligopoles mondiaux des grands produits et des matières premières. Les politiques se rencontrent lors des réunions, elles aussi, officielles G6, 8, G20 et plus secrètes. Quant aux super riches, ils ont leurs lieux de rencontre bien connus, Davos, Saint Barth et autres lieux de villégiature agréables. Entre ces quatre ponts plusieurs passerelles, de l’appartenance à ces réseaux organisés (Opus Dei, franc-maçonnerie, services secrets).

4- En parallèle, des tensions et des dissensions semblent de plus en plus se faire jour entre elles, quelles formes et quelles tournures peuvent prendre ces désaccords ?

Les tensions et dissensions sont intimement liées à l’affrontement des pouvoirs nationaux qui eux-mêmes constituent désormais la vie d’une espèce humaine mondialisée. Des accords et désaccords traversent la géo-politique purement nationale. Toutes les grandes entreprises quelque soit leur appartenance nationale ont en commun leur volonté d’accroître leur réactivité et leur pouvoir ; les politiques d’affirmer l’autorité des nations qu’ils représentent, et les super riches de vivre le plus tranquillement possible. A tout cela il faut ajouter l’importance que représente pour de nombreuses personnes leur appartenance à des religions qui ne sont pas toujours teintées par l’œcuménisme.

5- Y a-t-il un, voire plusieurs points communs fondamentaux entre ces différentes oligarchies, à tel point que l'on puisse dire que ces oligarchies forment l'Oligarchie ?

Les différents points d’accords entre certaines oligarchies nationales et les éléments communs à chacune d’entre elles (dirigeants d’entreprise, politiques…) ne sont pas tels que l’ont puisse parler d’oligarchie mondiale. Ce qui n’empêche point de pouvoir imaginer qu’elle existera un jour et de s’interroger aujourd’hui sur les modalités de sa formation et peut-être même de considérer que cette naissance constitue la raison d’être de la mondialisation.

6- Sur quelles armes s'appuient ces oligarchies pour asseoir leur domination sur le monde ?

Essentiellement sur l’arme économique et militaire, qui avec l’argent et le sexe constitue l’une des trois forces structurantes de l’espèce humaine.

7- Comment ces oligarchies se protègent-elles de la vindicte des peuples ?

Elles disposent de plusieurs moyens de protection : la réussite économique, la corruption et les moyens de détourner de l’attention des masses, désormais très efficaces : Internet, Twitter, facebook et plus généralement tous les médias de communication. Ajoutons que la complexité croissante des problèmes posés aux différentes collectivités nationales écarte naturellement la participation d’un très grand nombre d’individus à cause soit de leur incompétence, soit de leur indifférence à l’égard de solution qui ont peu d’influence sur leur vie quotidienne.

8- Tout processus de changement, en apparence assuré par le peuple et d'inspiration démocratique, est-il condamné à n'être en réalité que le cache-sexe des intérêts d'une faction de l'Oligarchie contre une autre faction de cette même Oligarchie à un moment donné de l'Histoire ? Pour dire les choses plus brutalement : un soulèvement populaire a-t-il la possibilité de ne pas être téléguidé par des puissances extérieures et/ou supérieures ?

Les processus de changements d’inspiration démocratiques ne peuvent aujourd’hui dissimuler leur rôle effectif. Nulle part aujourd’hui il n'existe de démocratie directe, pas plus que représentative. Partout où le pouvoir est exercé par des oligarchies qui ne sont pas représentatives, mais qui reçoivent en fait une délégation de pouvoir. L’évolution de toutes les techniques et la mondialisation de l’espace installent désormais les oligarchies comme le pouvoir dirigeant de toutes les organisations humaines : nation, famille, entreprise et religion.

L’inspiration démocratique a deux fondements. Le premier purement psychologique s’explique en ce que tout individu préfère croire qu’il est en démocratie plutôt que d’être lucide (« blessure la plus rapprochée du soleil » selon René Char) sur sa dépendance à l’égard d’une oligarchie. La seconde, plus sérieuse, consiste à invoquer la démocratie pour se prémunir des oligarchies attirées par un pouvoir personnel, proche des dictatures de fait, ainsi que le montre les mouvements actuels dans les pays arabes. En cette occurrence il s’agira, à notre avis, beaucoup plus d’un changement d’oligarchie que d’un quelconque établissement de la démocratie.

9- Quelles sont les plus graves menaces que ces oligarchies font peser sur le monde ? Comment s'en prémunir ?

L’oligarchie est devenu le mode naturel et général de l’exercice du pouvoir. Elle ne constitue pas d’autres menaces que celles tenant à l’usage exorbitant de son pouvoir.

Source: Rusty Canalblog

***
« Pour dire les choses plus brutalement : un soulèvement populaire a-t-il la possibilité de ne pas être téléguidé par des puissances extérieures et/ou supérieures ? »  Extrait de question no. 8

De là à dire qu'à l'origine le mouvement "Occupy ..."  a été téléguidé n'est pas une exagération. Remarque qu'on ne nous apprend rien. On ne fait que confirmer la chose.

May