jeudi 12 janvier 2012

La mafia : banque européenne?



Avec 65 milliards d'euros en liquidités, la mafia serait la première banque d'Italie, selon le rapport annuel de l'association italienne SOS Impresa, une ONG installée en Sicile qui lutte contre le racket dont sont victimes les petits commerçants.

Grâce à la crise économique, la mafia aurait d'ailleurs resserré son emprise sur les commerçants, en raison de la restriction du crédit par les banques. Ayant besoin de liquidités pour sauver leur entreprise, les commerçants se tournent de plus en plus vers l'organisation, qui prête à des taux exorbitants.

Selon le rapport, la fonction d'usurier que joue maintenant la mafia rapporte d'énormes profits, qui sont venus s'ajouter aux sources de financement plus « classique » du crime organisé, comme le trafic de drogue, le trafic d'armes, la prostitution, le jeu ou le racket.

« Selon nos estimations, l'usure a provoqué la fermeture d'environ 1800 entreprises et a provoqué la disparition de milliers d'emplois », peut-on lire dans le rapport.

Le document souligne également que le profil des mafieux a changé. De gangsters, ils se sont faits banquiers, avocats et notaires. « C'est de l'extorsion en col blanc. Via leurs métiers, ils connaissent les mécanismes du marché du crédit légal et ils connaissent souvent parfaitement la situation financière de leurs victimes ».

D'après l'ONG, le chiffre d'affaires annuel issu du crime organisé italien serait de 140 milliards d'euros, soit 180 milliards de dollars canadiens, et ses profits dépasseraient les 100 milliards d'euros, ou 129 milliards de dollars, ce qui correspond à 7 % du PIB du pays.

***

Bienvenue dans le club des GRANDS, messieurs les mafieux!  À extorquer ainsi vos concitoyens,  on ne se surprendra pas que votre peuple fasse partie des peuples les plus malheureux de la planète. (Voir le message ci-dessous)

May

Aucun commentaire:

Publier un commentaire