lundi 30 avril 2012

7 700 milliards de dollars d’aides aux banques américaines…


Combien d’argent public l’État fédéral américain a-t-il débloqué pour aider les banques opérant aux États-Unis ? On avait surtout retenu les 700 milliards de dollars (environ 500 milliards d’euros) d’aides du plan Paulson de 2008. 

L’agence de presse Bloomberg vient de révéler un plan de soutien d’une tout autre ampleur, resté jusqu’alors largement inconnu : entre 2007 et 2009, la banque centrale américaine, la Réserve fédérale, a mis sur la table… onze fois plus, pour sauver les banques de la faillite. En toute opacité, et sans que le Parlement ne soit mis au courant.

Peu médiatisée en Europe, cette révélation pourrait nourrir le débat sur la faiblesse des pouvoirs accordés à la BCE, en comparaison de ceux dont dispose la Fed.

C’était le plus important plan de renflouement financier de l’histoire des banques. Et il a bien failli rester secret. Son montant ? 7 770 milliards de dollars (“7,77 trillion”, en anglais). Pour sauver les banques américaines, la Réserve fédérale (Fed) a accordé une dizaine de mesures diverses, dont des rachats de crédits, des garanties bancaires ou des reports de dates d’expirations de prêts. Mais aussi une bonne part de prêts à court terme, quasiment gratuits, consentis aux plus grands établissements financiers américains. 

Le dimanche 27 novembre au soir, le site de l’agence de presse financière américaine Bloomberg publiait sur son site une longue enquête sur les “prêts secrets de la Fed”. Relayée par le New York Times, ou reprise en intégralité par le Washington Post, l’info n’a eu que très peu d’écho en France, où elle n’a guère été mentionnée que par les sites Atlantico et Slate. Ce sont des échanges entre @sinautes dans les forums qui nous ont alertés…

Pourtant, l’article de Bloomberg, également publié dans un magazine mensuel du groupe aux Etats-Unis, vaut largement le détour. Il détaille, ainsi, que les six plus grosses banques américaines ont reçu en quelques mois 460 milliards de dollars de prêts de la Réserve fédérale. Soit presque trois fois plus que les 160 milliards qui leur ont été versés par ailleurs par le plan Paulson, concocté par le gouvernement américain et validé (après un premier rejet), par le Parlement.

Source: Fortune

Sans nouvelles de l’Islande : pourquoi ?


Pourquoi? Mais pour empêcher les pays de la zone euro d'en faire autant.On ne le dira jamais assez. 

En quasi-faillite il y a trois ans, le pays a refusé de renflouer ses banques et de régler ses dettes, à contre-courant de ses voisins européens. Un pari osé mais payant : la croissance sera de 3 % en 2012.
Si quelqu’un croit qu’il n’y a pas de censure actuellement, qu’il nous dise pourquoi on a tout su au sujet de ce qui se passe en Égypte, en Syrie ou en Libye, et pourquoi les journaux n’ont absolument rien dit sur ce qui se passe en Islande ?


 
En Islande:

- le peuple a fait démissionner un gouvernement au complet,

- les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette contractée par ces dernières auprès de banques de Grande Bretagne et de Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière ;

- une assemblée populaire vient d’être créée pour réécrire la Constitution.

Et tout cela, pacifiquement.

Toute une révolution contre le pouvoir qui a conduit à cette crise.

Voilà pourquoi rien n’a été publié pendant deux ans.


Que se passerait-il si les citoyens européens en prenaient exemple ?

Brièvement, voici l’histoire des faits :

- 2008 : La principale banque du pays est nationalisée. La monnaie s’effondre, la bourse suspend son activité. Le pays est en banqueroute.

- 2009 : Les protestations citoyennes contre le Parlement font que des élections anticipées sont convoquées. Elles provoquent la démission du Premier Ministre et, en bloc, de tout le gouvernement.

La situation économique désastreuse du pays persiste. Par le biais d’une loi, il est proposé à la Grande Bretagne et à la Hollande le remboursement de la dette par le paiement de 3.500 millions d’euros, montant que paieront mensuellement toutes les familles islandaises pendant les 15 prochaines années à un taux d’intérêt de 5%.

- 2010 : le peuple descend à nouveau dans la rue et demande que la loi soit soumise à référendum.

En janvier 2010, le Président refuse de ratifier cette loi et annonce qu’il y aura une consultation populaire.

En mars, le référendum a lieu et le NON au paiement de la dette remporte 93% des voix.

Pendant ce temps, le gouvernement a entamé une investigation pour régler juridiquement les responsabilités de la crise.

Les détentions de plusieurs banquiers et cadres supérieurs commencent.

Interpol lance une enquête et tous les banquiers impliqués quittent le pays.

Dans ce contexte de crise, une assemblée est élue pour rédiger une nouvelle Constitution qui reprend les leçons apprises de la crise et qui se substitue à l’actuelle qui est une copie de la constitution danoise.

Pour ce faire, on a recours directement au peuple souverain.

On élit 25 citoyens sans filiation politique parmi les 522 qui se sont présentés aux candidatures. Pour cela, il faut être majeur et recueillir le soutien de 30 personnes.

- L’assemblée constituante commence ses travaux en février 2011 afin de présenter, en partant des avis collectés dans les diverses assemblées qui ont eu lieu dans tout le pays, un projet de Grande Charte.

Elle doit être approuvée par l’actuel parlement ainsi que par celui qui sera constitué après les prochaines élections législatives.

Voici, en bref, l’histoire de la Révolution Islandaise :

- Démission en bloc de tout un gouvernement

- Nationalisation de la banque

- Référendum pour que le peuple puisse se prononcer sur les décisions économiques fondamentales

- Emprisonnement des responsables de la crise

- Réécriture de la constitution par les citoyens

Nous a-t-on parlé de cela dans les médias européens ? Dans les médias canadiens et québécois?

En a-t-on parlé dans les débats politiques radiophoniques ?

A-t-on vu des images de ces faits à la TV ?

Bien sûr que non !

Le peuple islandais a su donner une leçon à toute l’Europe en affrontant le système et en donnant une leçon de démocratie au reste du monde.

(Source : liste partidegauche 84 – Par Forum Civique Européen)


Source: Liesi via WikiStrike

Le Katla fera le ménage, les mondialistes le savent

Les trombes d'eau seront plus nombreuses


Les changements climatiques commencent à avoir des effets sur le cycle global de l'eau, affirment des chercheurs australiens qui estiment que l'eau qui tombait autrefois sous forme d'averses tombe de plus en plus sous forme de trombes.

Le chercheur P.J. Durack et ses collègues de l'Université de Tasmanie soutiennent que le cycle des précipitations et des évaporations de l'atmosphère évoluera en réaction au réchauffement.

Cette prédiction théorique est fondée sur la relation qui existe entre la température et la quantité de vapeur d'eau que l'atmosphère peut contenir.

Selon les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Science, des mesures fiables de l'intensité des cycles de l'eau sont difficiles à obtenir. La raison? Parce que les océans, qui couvrent environ 70 % de la surface du globe, reçoivent environ 80 % des précipitations.

Ils ont contourné ce problème en utilisant les mesures de salinité de surface recueillies entre 1950 et 2000.

Leurs analyses montrent que le cycle global de l'eau s'intensifiera de 16 % à 24 % si la température moyenne globale s'accroît de 2 à 3 °C.

Source: Radio-Canada

dimanche 29 avril 2012

En vidéo : un lever de Terre depuis la Lune, unique !



Depuis la première Journée mondiale de la Terre en 1970, les pays de plus en plus nombreux se mobilisent pour tenter de préserver notre planète des méfaits de l'activité humaine.

L'accès à l'espace nous permet de porter un autre regard sur notre Terre et d'y observer les transformations rapides dont l'Homme est à l'origine : déforestation, pollution, réchauffement et fonte des glaces sont quelques-uns des phénomènes dont les satellites nous permettent de suivre l'ampleur et l'évolution.

C'est à partir des images fournies par le satellite météorologique russe Electro-L que James Drake a réalisé une vidéo montrant la Terre vue de l'espace. Lancé en janvier 2011, Electro-L est un engin de 1,7 tonne qui devrait fournir des images pendant une décennie.

À 40.000 kilomètres au-dessus de nos têtes, Electro-L photographie la totalité du globe terrestre à chacun de ses passages dans les longueurs d'onde du visible et de l'infrarouge (cette dernière est réfléchie par les forêts et la végétation que l'on voit en orange sur des images dont la résolution varie de 1 à 4 kilomètres)


La Planète bleue (avec bien d'autres couleurs) vue par le satellite russe Electro-L. © Russian Federal Space Agency/James Drake/YouTube

La Terre vue également de la Lune


Si les images fournies par les satellites météorologiques nous renseignent sur l'état de santé de la Planète bleue, celles réalisées par l'Homme dans l'espace sont en outre chargées d'émotion. Le 24 décembre 1968, Franck Borman, Anders William et Jim Lovell ont été les premiers humains à assister à un lever de Terre au-dessus de l'horizon lunaire depuis la capsule d'Apollo 8. Les images qu'ils ont rapportées de cet instant extraordinaire ont inspiré l'imagination de millions de personnes qui prenaient conscience pour la première fois de la beauté et de la fragilité de notre planète vue de la Lune.


Voici en vidéo le lever de Terre depuis la Lune qu'ont admiré les astronautes de la mission Apollo 8 il y a quarante-quatre ans. Le 24 décembre 1968, les hommes d'équipage de cette mission étaient les premiers à photographier un tel événement. © Nasa/YouTube

La Nasa vient de réaliser une vidéo où ces images prises il y a quarante-quatre ans ont été mixées avec celles fournies plus récemment par la sonde lunaire LRO (pour les clichés du sol lunaire) et celles produites par l'imageur Modis (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) du satellite Terra pour ce qui concerne les vues de la Terre. Chacun d'entre nous peut ainsi revivre ces instants magiques accompagnés des commentaires des trois astronautes.

Source: Futura Sciences

samedi 28 avril 2012

1943 : Donald Duck contre les forces de l’Axe (Disney censuré)

La propagande hollywoodienne dans l’effort de guerre, hier comme aujourd’hui


On n’a pas fini de revisiter la période 1939-1945 !

Il y a quelque temps, je suis tombé presque par hasard sur un dessin animé Disney de 1943 fascinant, que je me suis empressé de sous-titrer pour la sphère francophone :


Après quelques recherches, j’ai réalisé avec stupéfaction que la plupart des dessins animés Disney (Bambi, Pinocchio...) et Warner (Tom & Jerry, Bugs Bunny, Daffy Duck...) ont été produits dans les années 1930-1940. En continuant à chercher, je me suis même rendu compte que deux principaux groupes de ces courts-métrages ont été censurés jusqu’à aujourd’hui :
  • un premier groupe juste après 1945 : à destination du grand public, ces dessins animés étaient trop axés sur l’effort de guerre antifasciste qui n’avait plus lieu d’être, l’ennemi de l’oligarchie américaine ayant très vite changé ;
  • puis un second groupe en 1968 dans la foulée du mouvement pour les droits civiques, dû au caractère jugé trop insultant de certains cartoons vis-à-vis des Noirs américains .
Je vous propose ici un cartoon censuré –banned- de 5 minutes datant de 1943, intitulé L’esprit de 43, une propagande pour l’impôt sur le revenu. Le contexte historique en bref : les USA sont sur deux fronts, le Pacifique et l’Europe. 

L’économie américaine est toute conditionnée vers l’effort de guerre, et les médias n’en sont pas exempts. Les studios californiens de Disney sont même réquisitionnés par l’armée : les studios de tournages deviennent des entrepôts militaires et une partie des dessinateurs font des dessins animés de propagandes et d’éducations militaires.

Rappelons que l’impôt sur le revenu - income tax - fut appliqué exclusivement aux riches depuis la création de la FED en 1913. Il fut généralisé à tous les citoyens américains pour l’effort de guerre après les évènements de Pearl Harbor en décembre 1941. 

L’industrie de feu Walt Disney était donc sommée d’ « éduquer » les masses à payer leur nouvel impôt –Victory Tax of 1942- en bonne et due forme ; en effet, à l’époque les impôts n’étaient pas directement déduits du salaire, il fallait le débourser ultérieurement par soi-même. Donald Duck, star Disney du moment, sera ainsi « réquisitionné » pour la cause nationale. Walt Disney le fit à contre-coeur, s’étant demandé pourquoi on ne jetait pas tout simplement les fraudeurs en prison.

Si le sujet vous intéresse:  la suite ...  Voir Résumé

Source: Égalité Réconsciliation

vendredi 27 avril 2012

Le crise étudiante: Charles Castonguay brutalisé par la police


Lors d’une manifestation d’appui aux étudiants de l’Université du Québec en Outaouais, le 18 avril dernier, collaborateur à l'Aut'Journal, spécialiste des questions linguistiques, Charles Castonguay, a été renversé par les forces policières.

Le lendemain, le Ottawa Citizen publiait une série de photos où l’on voit clairement la brutalité policière à l’œuvre. Charles, qui manifestait pacifiquement, est projeté sans ménagement au sol.

Une preuve supplémentaire que la violence n’était pas là où la ministre Beauchamp la voyait. À verser au dossier.

24 avril 2012

L’aut’journal
Voir d'autres photos  ICI

jeudi 26 avril 2012

40 000 Norvégiens chantent contre Breivik


Pierre-Henry Deshayes
Agence France-Presse
Oslo

Roses ou parapluie à la main, des milliers de Norvégiens ont interprété jeudi à Oslo une chanson pour enfants haïe par Anders Behring Breivik, en signe de défiance envers le tueur qui a écouté le même jour, imperturbable, les témoignages poignants des survivants de son attentat à la bombe.

Malgré la pluie, environ 40 000 personnes, selon la police, ont entonné Enfants de l'arc-en-ciel de Lillebjoern Nilsen à quelques centaines de mètres du tribunal où l'extrémiste de droite est jugé pour le massacre de 77 personnes l'an dernier.

Devant la Cour, Breivik avait affirmé vendredi que le chanteur était «un très bon exemple de marxiste» ayant infiltré les milieux culturels et que son morceau servait au «lavage de cerveau des écoliers».

De la personne âgée en fauteuil roulant aux enfants des écoles, des milliers d'anonymes, mais aussi les ministres nordiques de la Culture, lui ont infligé un cinglant désaveu, en reprenant en choeur les paroles de la chanson sous la conduite de l'artiste lui-même.

La ministre norvégienne, Anniken Huitfeldt, a confié avoir pleuré.

Adaptation de My rainbow race de l'Américain Pete Seeger, la chanson est très populaire dans le pays: «Ensemble, nous allons vivre, chaque frère et chaque soeur, petits enfants de l'arc-en-ciel et d'une terre fertile», clame le refrain.

«La chanson n'a jamais été aussi belle», a déclaré à l'AFP, Lill Hjoennevaag, une des instigatrices de la campagne lancée sur Facebook.

«La mobilisation a été bien au-delà de mes attentes», a-t-elle ajouté, alors qu'un peu plus de 5000 personnes avaient annoncé leur participation sur le réseau social.

Des rassemblements similaires ont eu lieu ailleurs en Norvège.





Source: via Cyberpresse


***

Je veux bien à la haine,  opposer l'amour. Puis à mes larmes, mon petit mouchoir ...

May

Timelaspe: De 0 à 12 ans

En Sicile, l'Etna continue de cracher cendres et lave




 Source: FTV via Sott.net

***

Superbe spectacle! Mais annonciateur dont on ne sait trop quoi.

May

mercredi 25 avril 2012

Se parler à soi-même améliorerait les performances visuelles



Parler tout seul est généralement mal considéré, mais dans des proportions raisonnables, cela est finalement très courant. Cette pratique porte le joli nom de soliloquisme, et des recherches récentes soutiennent l'idée qu'elle nous aiderait, en fait, à être plus performants.

Encore peu étudié malgré sa fréquence, le soliloquisme était néanmoins soupçonné d'être utile. Depuis 2007, l'équipe du chercheur Lupyan avait montré que l'écoute du mot « chaise », par exemple, permettait de repérer plus vite des chaises parmi une collection d'images présentées sous leurs yeux.

Dans le papier Self-directed speech affects visual search performance, publié récemment dans The Quarterly Journal of Experimental Psychology, ce chercheur et son collègue Daniel Swingley ont cette fois demandé à certains participants de prononcer des mots eux-mêmes.

Un panel de mots a été testé, et il s'est avéré que plus les noms prononcés sont proches de l'objet recherché, plus celui-ci est trouvé rapidement. Nos processus visuels sont donc dépendants de nos paroles !

Le comportement des héros de série TV, qui raconte à voix haute tout ce qu'ils font, n'est donc pas complètement absurde ! Il semble intéressant, à chaque fois que l'on cherche quelque chose, de se répéter le mot comme pour maximiser nos chances de réussite comme "Mes clefs, où sont mes clefs !".

Source: Maxiscience via Sott.net

***

Soliloquisme: un mot à retenir

Enfin! Cette nouvelle-là, je l'attendais depuis longtemps.  Je ne dis pas qu'on manifeste ce travers lorsqu'on est encore jeune, mais plus on vieillit, plus il peut être utile de pratiquer le soliloquisme. Ne serait-ce que dans le but de mettre un peu d'ordre dans notre esprit. En tout cas, je trouve ça indispensable dans ma vie quotidienne. Merci Maxiscience!

May

300 000 internautes seraient privés de connexion dès juillet selon le FBI

Le FBI estime que jusqu'à 568 000 ordinateurs ont été infectés par un logiciel installé par les pirates dont le réseau a été démantelé en novembre 2011. | Flickr/Cambridge Cat

La police fédérale américaine a prévenu, lundi 23 avril, qu'environ trois cent mille internautes à travers le monde pourraient être privés de connexion à Internet à compter de juillet, après l'expiration d'un système de sécurité temporaire mis en place après le démantèlement d'un réseau de pirates informatiques.

Le FBI estime que jusqu'à cinq cent soixante-huit mille ordinateurs ont été infectés par un logiciel, baptisé DNSChanger, installé par les pirates, dont le réseau a été démantelé en novembre 2011. Ce logiciel redirigeait à leur insu les internautes vers des sites frauduleux, sur lesquels ils atterrissaient après avoir tapé une adresse régulière. Les enquêteurs estiment que les escrocs auraient gagné 14 millions de dollars des spams qui apparaissaient sur ces sites. Six pirates estoniens de ce réseau ont été arrêtés en novembre 2011 en Estonie dans le cadre de l'opération "Ghost Click". Un Russe fait l'objet de poursuites mais n'a pas été arrêté.

"SERVICE PROPRE"

Le maliciel contraint les ordinateurs infectés à utiliser un serveur de noms de domaine (Domain name server, DNS, l'outil qui permet à une machine de "s'orienter" sur Internet). Lors du démantèlement du réseau, le FBI avait mis en place un nouveau serveur DNS, "afin que l'accès Internet des gens puisse rester intact", a déclaré un porte-parole du FBI.Ce système "n'a jamais été prévu pour être une solution permanente, a-t-elle dit, prévu à l'origine pour fonctionner de novembre à mars, nous avons obtenu une prolongation de mars à juillet, mais nous ne voulons pas que les gens aient une mauvaise surprise."

Cinq mois après ces arrestations, le nombre de victimes encore connectées au serveur DNS temporaire du FBI serait tombé à trois cent soixante mille, principalement aux États-Unis, en Union européenne et en Inde. "Au moins trois cent mille" personnes pourraient encore être concernées, a précisé la porte-parole. Elle a encouragé les internautes à vérifier s'ils sont ou non concernés sur le site internet www.dcwg.org. "Si votre ordinateur est connecté au service propre, vous en serez averti et des conseils vous seront fournis. Si votre ordinateur ne dépend pas du système propre, vous aurez un écran vert, et cela signifiera que votre ordinateur n'est pas infecté", a-t-elle ajouté.


Source Le Monde via Sott.net

L'Antropocène: Un responsabilité nouvelle pour l'humanité


"Bienvenue dans l'Anthropocène" est une vidéo originale et spectaculaire diffusée à la veille de la conférence "Planet Under Pressure" qui a eu lieu fin mars 2012 à Londres.

En seulement quelques générations, l'Homme a profondément transformé son support de vie pour améliorer ses conditions de vie. Malheureusement, la pression insoutenable des activités humaines a rompu les grands équilibres naturels de la Terre.

Aujourd'hui, pour la première fois, nous faisons partie de cette génération qui a la responsabilité de l'avenir de l'humanité. Nous pouvons encore prendre en main notre avenir mais il faut faire preuve de courage et d'inventivité. Voici le message de ce film de 3 minutes qui débute lors de la Révolution Industrielle, il y a 250 ans.

Des images exceptionnelles des flux d'énergie (électricité, pipelines...), de communication (câbles sous-marins) et de transport (routes, voies ferrées, voies maritimes et trafic aérien) montrent la toile qui s'est tissée sur toute notre planète. De plus, des données sont surperposées sous forme d'un graphique, celles-ci montrent l'emballement de nos activités et de la croissance démographique à partir des années 1950.



Le film a été produit dans le cadre de l'ouverture du portail éducatif consacré à l'Anthropocène et aux sciences des changements globaux : Anthropocene.info

"L'Anthropocène change notre relation avec la planète. Nous avons une responsabilité nouvelle et nous devons déterminer comment y répondre." Elinor Ostrom, prix nobel d'économie, Université d'Indiana.

Source: notre-planete.info

mardi 24 avril 2012

Les champions de l'obésité (et ce n'est pas les États-Unis !)


 
Les grands-parents des actuels habitants du Qatar étaient quasiment tous Bédouins, peuple guerrier et fier. Un dé à coudre de thé noir et quelques dattes desséchées constituaient souvent leur seule pitance dans les immensités désolées du Moyen-Orient.

Cela n'empêchait pas ces hommes osseux mais musclés de sillonner à pied sans faiblir des montagnes de sable et de cailloux, sous un soleil à rôtir les scorpions.

La vie a bien changé, aujourd'hui, au Qatar.

Les cours du pétrole, qui n'en finissent pas de monter, ont provoqué un déluge de dollars sur ce pays de la taille du Nord-Pas-de-Calais, qui borde le Golfe Persique.

De maigres et secs, les habitants du Qatar sont d'abord devenus bien-portants, puis costauds, et maintenant... obèses, dans une proportion supérieure à celle du pays qu'on croyait imbattable, les États-Unis.

Malformations à la naissance

Selon de nouvelles études, environ la moitié des Qataris et un tiers des enfants sont obèses. (1) C'est deux fois plus qu'aux États-Unis, où 16 % des enfants sont obèses. (2)

Ce chiffre est dramatique. Car l'obésité acquise pendant l'enfance (avant l'âge de cinq ans) est en général définitive.

Le Qatar a également des taux très élevés de malformations à la naissance et de problèmes génétiques, des problèmes qui se sont aggravés ces dernières décennies, liés à la consanguinité.

Deux fois plus d'adultes qu'aux États-Unis y sont touchés par le diabète (17 %) , où on parle pourtant d'une grave épidémie de diabète.

Les Qataris contractent cette maladie 10 ans plus tôt en moyenne que les populations des autres pays, ce qui est terrible dans la mesure où le diabète provoque de l'hypertension, des paralysies, des maladies cardiovasculaires et des amputations. Le diabète rend aussi aveugle.

« C'est un problème très, très grave pour l'avenir du Qatar », juge Sharoud Al-Jundi Matthis, de la Qatar Diabetes Association.

Le pays le plus riche du monde

Le Qatar est le plus gros pays exportateur de gaz naturel du monde, et il est devenu officiellement, en septembre dernier, le plus riche, avec un PNB annuel par personne de 102 000 dollars par an.

Je ne sais pas si vous imaginez ce que cela représente. Ce pays est peuplé, à 60 %, d'ouvriers indiens, pakistanais et de bonnes philippines souvent employés dans des conditions abjectes. Cela veut dire que les 250 000 Qataris de souche, dont beaucoup de jeunes, se partagent des revenus de 181 000 milliards par an, soit 700 000 dollars par personne et par an, en moyenne !

A quoi consacrent-ils ces montagnes d'argent ?

J'aurais aimé vous répondre qu'ils s'en servent pour recruter de bons professeurs pour leurs enfants, acheter des livres, apprendre la musique, la littérature, la philosophie, la médecine, aménager de beaux jardins, cuisiner bio, protéger l'environnement...

Malheureusement, la plus grande partie passe dans les montres en or, les bagnoles, les écrans plats, les sucreries, les villas géantes avec piscines toujours plus énormes, et j'ai promis à ma mère de ne rien dire sur ce qui se passe parfois à l'intérieur pour « distraire » les occupants.

Luxe et maladies

La capitale, Doha, est passée de village en terre blanchie à la chaux au milieu des années 90 au statut de mégalopole hérissée d'hôtels de luxe, de gratte-ciels... et de fast-foods. La jeunesse, sans surprise, en raffole, et beaucoup ne connaissent même plus le goût du fromage blanc de chamelle et des galettes (pita) dont se nourrissaient leurs parents il y a quelques années à peine.

Les mains fébrilement accrochées à un commande de jeu vidéo ou à un smartphone, ils passent l'essentiel de leur temps dans l'air conditionné, à picorer des friandises, tandis que des bonnes, des cuisinières, des jardiniers s'acquittent des tâches ménagères.

Pendant ce temps là, leur santé - et leur vie - tombent en ruine.

« Tout le monde est au courant du diabète, au Qatar, mais le problème est qu'on ne fait que parler. Personne ne s'en occupe vraiment », explique Adel Al-Sharshani, 39 ans, chez qui un diabète a été diagnostiqué il y a plusieurs années. Son père et de nombreux amis ont aussi le diabète. « J'ai ignoré les conseils jusqu'à ce qu'il soit trop tard, et c'est ce que font aussi les autres. C'est dangereux. »

Comme beaucoup de Qataris, Adel a déclaré un diabète alors qu'il était encore jeune homme, ce qui signifie que son risque de complications est plus important : « J'ai peur de perdre mes yeux, mes pieds. J'ai peur de perdre la vie », a-t-il confié à un journaliste venu enquêter sur le sujet. (3)

Et il raison : une étude de cabinet McKinsey a prévu que le nombre de lits d'hôpitaux devra être augmenté de 100 % d'ici 2025.

Les femmes encore plus touchées

Lundi, nous parlions dans cette newsletter des graves carences de vitamine D dont souffrent les femmes musulmanes voilées. Ne s'exposant pas assez au soleil, elles sont en général très gravement carencées. Une étude récente a été réalisée en Arabie Saoudite auprès de 30 femmes ayant reçu le diagnostic de fibromyalgie. Leur taux sérique n'atteignait même pas 5 ng/ml, alors qu'il doit normalement être au-delà de 30, et si possible de 50. (4)

La vitamine D est synthétisée par la peau sous les rayons du soleil, surtout dans les zones de votre corps peu habituées à être exposées. Vivre enfermé dans une maison, et ne sortir que recouvert d'un voile épais, dont n'émergent, au mieux, que les mains et le visage, est une recette pour le désastre.

Elles ne risquent pas seulement l'ostéoporose et le rachitisme : le déficit de vitamine D, on le sait aujourd'hui, favorise également des maladies aussi diverses que la sclérose en plaque, la dépression ou le cancer du sein.

A Doha, la capital du Qatar, le gouvernement a récemment fait installer des parcours de santé dans les parcs de la ville, ainsi que des locations de vélo pour encourager la population à faire de l'exercice.

L'échec est total auprès des femmes du Qatar qui ne peuvent faire du sport et encore moins monter sur un vélo avec leur voile (souvent intégral), selon un reportage sur place mené par un journaliste américain. (5)

« Vous ne verrez pas de femmes Qatari faisant du vélo », explique Honey Stinett, une malaisienne interrogée par le journaliste. « La culture locale veut que les femmes du Qatar soient maintenues à l'intérieur. Elles ne font pas d'exercice et prennent beaucoup de poids. »

Mais il ne semble pas y avoir de prise de conscience dans les pays musulmans. Au contraire, la tendance depuis les années 80 est de revenir au voile intégral - avec les complications que cela implique pour mener une vie saine - y compris dans des pays où cela n'existait plus (Turquie, Egypte).

La richesse du jour au lendemain

Les Qataris sont devenus riches littéralement du jour au lendemain. Le taux de croissance dans les années 70 était de 1050 % par an, et a redoublé ces dernières années avec la flambée du pétrole.

Malheureusement, l'expérience montre qu'être riche, ça s'apprend.

Comme Jacques Ouille dans le film « Les Visiteurs », la tentation est grande, quand on a manqué de tout depuis l'enfance, de se jeter sur la nourriture et sur tout ce qui brille le jour où l'argent tombe du ciel.

Mais si user raisonnablement de son argent quand on est riche n'est pas courant, manger sainement paraît un privilège encore plus exclusif.

Sans éducation à l'alimentation, ce sont les frites, les sucreries, les chips et le Coca-Cola qui prennent le dessus. Le tube digestif se dérègle, la glycémie s'affole, le cœur s'épuise, l'obésité gagne. Bientôt, c'est la mort elle-même qui montre son hideux visage.

Alors en ces temps de difficultés financières, saisissons l'occasion de reconsidérer notre mode de vie pour plus de santé, de simplicité, et de bonheur vrai.

Faisons-le pour nous-mêmes... et pour les autres. Car un jour, forcément, des Qataris auront besoin d'aide et de conseils judicieux pour sortir de l'enfer doré, qui reste le fantasme de trop nombreux hommes modernes, pas assez sages.

Bien cordialement,

Jean-Marc Dupuis

***********************
(1) Source : International Obesity Taskforce

(2) Source : Wikipédia, article sur l'obésité, informations issue de Sciences & Avenir, http://fr.wikipedia.org/wiki/Ob%C3%A9sit%C3%A9

(3) The Atlantic, novembre 2011.
(4) Abokrysha, Pain Med, 2012 Jan

(5) The Atlantic, novembre 2011.

Merah sacrifié pour offrir les élections à Sarkozy ?

Ce communiqué réalisé par Sott.net se penche sur le parcours de Mohamed Merah, qui, selon la thèse officielle, a abattu 7 personnes à Toulouse et Montauban en mars 2012.

Nos recherches ont révélé des éléments troublants montrant que Merah était un agent des services secrets qui a été sacrifié afin que Sarkozy ait son petit « 11 septembre » et qu'il soit réélu. C'est du moins ce qu'il espère.




 Source: Sott.net


***

Résumons-nous

Comment conserver à tout prix le POUVOIR (surtout quand les sondages sont défavorables)? Voyons voir la recette par trois exemples différents en intensité, évidemment,  mais  bien concrets:

. États-Unis - George W. Bush: « 11 septembre »

. France - Nicolas Sarkozy: L'affaire de Mohamed Merah

. Québec - Jean Charest: La crise estudiantine  Pour lui aussi, c'est du moins ce qu'il espère.        .  

May

lundi 23 avril 2012

Le cri du peuple


Des dizaines de milliers de personnes - de 250 000 à 300 000 selon les organisateurs - ont répondu présent à l’appel du 42e Jour de la Terre, hier, à Montréal. Gaz de schiste, sables bitumineux, Plan Nord, protection des écosystèmes, protocole de Kyoto et même l’éducation : toutes les raisons étaient bonnes pour participer au grand arbre humain formé au parc Jeanne-Mance.
Ce rassemblement « pour le bien commun » aura été assurément le plus grand pour la cause environnementale au Québec et peut-être même le plus grand pour toutes les causes confondues, du moins selon le cofondateur d’Équiterre, Steven Guilbeault.

Dès le début de l’après-midi, la Place des Arts et la place des Festivals débordaient déjà. Malgré l’aspect revendicateur de l’événement et la grogne à l’origine de la manifestation, l’ambiance était des plus festives. Jusqu’à la fin, le rassemblement aura été pacifique. « Le Québec au complet bouillonne, a commenté le président de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique, André Bélisle, l’un des instigateurs de l’événement. Et les gens réalisent qu’il faut défendre nos droits, défendre la démocratie. »

Au son des clochers d’église de 14 heures, le créateur de L’homme qui plantait des arbres, Frédéric Back, surnommé par le poète Fred Pellerin « le jeune indigné », a planté un chêne au parc où la foule allait plus tard se rendre. Le cortège s’est au même moment ébranlé rue De Bleury, en direction du mont Royal. Gilles Vigneault, à l’avant du cortège, était ému de voir une si grande foule. « Ça donne de l’espoir… », nous a dit le poète.

La foule n’avait rien d’homogène. Venus du « fin fond de la Beauce » à bord d’un autobus, 56 membres de la Coalition citoyenne gaz de schiste Beauce-Etchemins portaient leurs pancartes bien hautes. « Nous, il y a 37 municipalités qui ont été “claimées” par les compagnies gazières, a raconté une Beauceronne, Danielle Fay. On a déjà sensibilisé une vingtaine des municipalités et on continue pour bloquer ça. Ce qui nous inquiète, c’est beaucoup la question de la contamination de l’eau. » Comme des dizaines de comités contre les gaz de schiste qui se sont joints à l’événement, les affiches rouge et jaune en témoignant un peu partout dans la foule.

Marguerite Tremblay, une citoyenne de Montréal, en avait plutôt contre les décisions du gouvernement Harper dans les dossiers environnementaux. « C’est à ne pas comprendre qu’on puisse élire un gouvernement comme ça. Fallait qu’il y ait autant de gens aujourd’hui ; chaque personne compte. » De l’autre côté de sa pancarte qui interpelle Ottawa, elle s’adressait toutefois à Québec. « Ça, c’est une autre histoire, le Plan Nord… » Mélanie Labelle, une bénévole, était là pour demander une plus grande justice dans la gestion des ressources naturelles partout dans le monde. « Il ne devrait pas y avoir de division au sujet de l’eau, des minerais… Il faut que les conflits cessent à travers le monde. »

Source: Extraits du reportage de Mélanie Guillemette - Le Devoir

***

Quel cri du peuple!

Comme je suis d'accord avec Marguerite Tremblay: «Fallait qu’il y ait autant de gens aujourd’hui ; chaque personne compte.» En effet, c'était noir de monde.  Dans cette foule à perte de vue, on sentait vibrer  l’émotion. On  pouvait deviner les frissons intérieurs par les vagues extérieures ... Quand les cloches ont sonné pendant deux minutes, certains avaient peine à retenir leurs larmes. 

Le message était clair.  Je suis tellement soulagée et contente d'avoir vu tout ce monde venu de tous les horizons du Québec, hier. Car après les événements violents des jours précédents, et surtout d’avoir entendu vendredi dernier notre premier ministre, Jean Charest,  nous dire, comme en un défi à notre intention,  que rien ne l’arrêterait (dans son Plan Nord),  j’ai crains un moment pour la journée de la Terre.  

Mais aujourd'hui, je suis fière de mon peuple.  Que tous ceux qui nous dirigent entendent son cri et comprennent le message. 

May 

dimanche 22 avril 2012

Jour de la Terre - La manif du grand ras-le-bol

 L'appel de la Terre les a fait sortir  de leur torpeur.
Ils sont venus de partout: de La Romaine à la Beauce ... 
Les Québécois ont aussi entendu  l'appel de leur territoire?























































Steven Guilbeault, porte-parole d’Équiterre : « C’est incroyable! C’est certainement le plus important rassemblement pour la protection de l’environnement de l’histoire du Québec et je dirais même du Canada - et l’un des plus importants que j’ai vus au monde ».

J'y étais!

***



«Ce n'est pas toutes les années que le Canada se retire du protocole de Kyoto, qu'on lance un projet d'envergure comme le Plan Nord, qu'on parle du pétrole à Anticosti, qu'on parle de gaz de schiste, de la réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2. Et on n'est même pas encore tout à fait remis de l'erreur boréale», explique Dominic Champagne.

C'est demain qu'aura lieu un grand rassemblement à Montréal pour le Jour de la Terre, qui semble mobiliser davantage de forces environnementales qu'au cours des dernières années en raison de l'importance des enjeux qui se sont multipliés au cours des derniers mois.

Si plusieurs voient dans cette manifestation l'occasion d'exprimer aux gouvernements Harper et Charest leur ras-le-bol sur leur manière d'exploiter les richesses naturelles, la manifestation a néanmoins gardé le cap depuis décembre dernier sur les enjeux environnementaux de ces dossiers.


Y serez-vous? 

samedi 21 avril 2012

Thierry Meyssan sur les tentatives de déstabilisation de la Syrie et sur l'élection présidentielle française



En 10 ans, Thierry Meysan s'est imposé comme le chef de file naturel et incontestable du courant contre-mondialiste. En ces temps pour le moins troublés - proche d'un basculement irréversible - ses analyses sur la situation au Moyen-Orient et l'impérialisme étasunien, d'une rigueur implacable, telle une dialectique agissante, sont appelées à donner un nouveau visage à l'avenir déjà, secrètement, en marche : un avenir débarrassé de l'ennemi ontologique, de ses agences de contrôle et de ses subalternes. Dans cet entretien, réalisé la nuit dernière, Thierry Meyssan nous livre son éclairage sur les tentatives de déstabilisation de la Syrie par l'OTAN et l'élection présidentielle en France.

Mecanopolis : Thierry Meyssan, vous observez la situation en Syrie depuis plusieurs mois pour le Réseau Voltaire. Que pouvez-vous nous dire des dernières évolutions sur le terrain ?

Thierry Meyssan : Durant un an, la Syrie a affronté une « guerre de basse intensité ». Des milliers de mercenaires, venant de toute la région et ayant une expérience du combat en Irak et en Libye, ont saboté les infrastructures énergétiques et de télécommunication. Puissamment armés par l'OTAN, disposant de renseignements satellitaires, encadrés par des instructeurs occidentaux, ils ont tenté de semer la terreur et le chaos en perpétrant des crimes d'une violence inouïe. Simultanément, les médias occidentaux ont inventé une histoire de révolution/répression que leurs lecteurs et spectateurs ont gobée par assimilation : le schéma tunisien se reproduirait dans tous les pays où les gens parlent arabe. 


Il n'y a pas à ce jour de bilan clair des victimes. La seule source indépendante crédible à laquelle on peut se référer est la Mission d'observation de la Ligue arabe. Elle était majoritairement composée d'experts de haut niveau (officiers supérieurs et diplomates), de nationalités différentes, et a pu librement se déployer dans tout le pays. Selon elle, il n'y a jamais eu de manifestations de masse contre le régime et, partant de là, jamais de répression. Surtout, les groupes armés ont fait autant de victimes parmi les civils que parmi les forces de sécurité (armée et police). Ce constat, qui contredit les assertions des puissances occidentales et du Golfe, a été rejeté par elles, alors mêmes que ce sont elles qui avaient voulu et composé cette Mission d'observation. 

Pour la suite ...  via Sott.net
http://www.mecanopolis.org/?p=25311

jeudi 19 avril 2012

Attention à une nouvelle vague d'attaques sur Windows Server à l'aide du rançongiciel ACCDFISA


Les spécialistes d'Emsisoft ont découvert un groupe de pirates qui lancent actuellement des attaques sur des Windows Server effectuant Terminal Service ou Remote Desktop Client. Si l'attaque réussit, le rançongiciel ACCDFISA sera installé sur l'ordinateur qui déplace des fichiers importants dans des archives RAR cryptés qu'il sera seulement possible de récupérer contre le paiement d'une rançon.

Les logiciels anti-virus et anti-malware restent sans effet : Les Windows Servers accessibles à travers Internet avec Terminal Service sont actuellement les buts préférés de certains criminels. C'est surtout des attaques par force brute basées sur des dictionnaires qui permettent de déchiffrer les noms d'utilisateur les plus courants et accéder au système suite à une politique de mot de passe très faible. Les logiciels de sécurité peuvent ensuite être désactivés par les pirates.

Une fois qu'ils sont entrés, ils installeront le logiciel malveillant ACCDFISA composés de trois parties malicieuses. Le plus dangereux est un composant de crypto malware installé en tant que service. 

Celui-ci efface des sauvegardes de manière ciblé et « prend en otage » des fichiers importants et les déplace dans des archives RAR cryptés. Le propriétaire des fichiers peut seulement obtenir la clé pour déchiffrer les fichiers contre le paiement rapide d'une rançon. Ce sont surtout les petites entreprises munies d'une protection informatique faible qui sont victimes de cette méthode et ne peuvent échapper au paiement par rançon.

Astuces importantes pour les administrateurs de Windows Server

Veuillez veiller à utiliser seulement des mots de passe sûrs et très complexes pour tout compte d'utilisateur.

Veuillez veiller à installer toutes les mises à jour disponibles. Microsoft a publié depuis la mi-mars une mise à jour importante pour Remote Desktop Client.

Source:  Emsisoft nouvelles

Merci Lora   (celle dont le virus a pénétré dans  son ordinateur  par le site où elle était (dictionnaire des synonymes) et a du même coup détruit son anti-virus.)

***

Peu importe qui que vous soyez, prenez cette alerte très au sérieux. Depuis une dizaine de jours, je peux vous assurer, qu'à ma connaissance, au moins une personne a été victime d'une telle  arnaque. Cette attaque sur votre ordinateur peut causer d'importants dégâts.  

May

Nuage toxique à Malartic: les citoyens s'inquiètent

Un nuage de dioxyde d'azote s'est élevé au-dessus de la mine à ciel ouvert d'Osisko à Malartic après un sautage.   © Pierre Routhier


Les citoyens de Malartic s'inquiètent des rejets de dioxyde d'azote de la mine d'or d'Osisko. La semaine dernière, un nuage orange s'est élevé au-dessus de la mine à ciel ouvert après un sautage.

Le dioxyde d'azote est un gaz toxique. Selon la minière Osisko, il s'en échappe toujours une certaine quantité lors des sautages. Il devient orange lorsque les concentrations sont importantes.

La compagnie précise qu'elle ne procède jamais à des sautages lorsque le vent souffle sur la ville. Elle ajoute qu'il s'agit d'un gaz lourd qui a tendance à redescendre plutôt qu'à se disperser.

Le directeur de la mine, Denis Cimon, rassure les citoyens : « Avec la façon dont on le gère, non, il n'y a pas de danger. »

La situation préoccupe tout de même le directeur de la Santé publique, Réal Lacombe. « Si un nuage comme ça se déplaçait vers la ville, même s'il se dispersait en bonne partie, ça représente un risque pour la santé et pour les poumons en particulier », pense-t-il.

Osisko ne dispose actuellement d'aucun instrument de mesure des taux de dioxyde d'azote qu'elle rejette, mais elle doit en recevoir dans huit semaines.

Futures missions martiennes : la Nasa, sans le sou, cherche des idées


Malgré un budget en baisse, la Nasa veut toujours envoyer un Homme sur Mars à l’horizon 2030. Un objectif d’autant plus difficile à atteindre que son retrait du programme européen ExoMars, qui prévoit le lancement de deux missions en 2016 et 2018, la prive de deux grandes opportunités d’avancées scientifiques et technologiques. L'agence spatiale lance un appel à idées.

Avec un budget de l’exploration martienne qui baisse de près de 40 %, la Nasa voit se refermer sur elle les fenêtres de tir de 2016 et 2018 alors qu’elle devait participer avec l’Esa aux deux missions d’ExoMars. 

Pour rester dans la course de l’exploration martienne face aux Européens, ainsi qu'aux Russes qui ont pris sa place à bord d’ExoMars, la Nasa a lancé un appel à idées aux scientifiques américains et étrangers pour la réalisation d’une mission martienne lancée dans la fenêtre de tir de 2018 ou de 2020.

Ce programme devra tenir dans une enveloppe d’environ 700 millions de dollars et respecter des impératifs scientifiques. Avec un budget aussi faible, on peut s’attendre à une mission similaire à Maven, l’orbiteur d’étude de l’atmosphère martienne que la Nasa doit lancer en 2013 (620 millions de dollars). 

MSL (Mars Science Laboratory), lancée en novembre 2011 et qui doit poser sur Mars le rover Curiosity en août 2012, a exigé, elle, un budget de 2,5 milliards de dollars. 

Source: Futura Sciences

***

La Nasa sans le sou?  Mauvaise nouvelle, ça. Dans quelles poches plongera-t-elle ses mains gloutonnes afin de poursuivre ses projets, disons, parfois douteux? 

May

En vidéo : deux puissantes éruptions solaires en moins de 24 heures


Les éjections de masse coronale se multiplient et s'intensifient à l'approche du maximum d'activité solaire. Deux puissantes éruptions ont été filmées les 15 et 16 avril par l'observatoire SDO.

Des engins spatiaux dans la tempête

La première CME filmée par SDO s'est produite le 15 avril, projetant brutalement un puissant jet de plasma dans l'espace. Rappelons que les CME peuvent libérer brièvement plusieurs millions de tonnes de plasma à des vitesses pouvant atteindre 1.000 kilomètres par seconde. Quelques heures plus tard, le 16 avril, la même région du Soleil produisait une deuxième éruption spectaculaire en forme de boucle.

Si ces deux tempêtes solaires ne semblent pas devoir se propager en direction de la Terre, elles devraient cependant rencontrer sur leur chemin le satellite Stereo-B, le télescope spatial Spitzer puis le rover Curiosity en route pour la planète Mars.


L'éruption solaire du 15 avril filmée par SDO. © Nasa/SDO/YouTube




L'éruption solaire du 16 avril s'est produite au même endroit que celle survenue un peu plus tôt. © Nasa/SDO/YouTube

Source: Futura Sciences

mercredi 18 avril 2012

Naufrages de navire : les femmes et les enfants d'abord ?

Épave du Costa Concordia, février 2012 - Italie
Trois jours plus tard dans les Maritimes ...  d'autres réflexions

Partout dans le monde, des commémorations sont actuellement organisées afin de marquer le 100è anniversaire du naufrage du Titanic. L'histoire de ce paquebot, telle que contée dans les livres d'histoire et dans la culture populaire, conditionne notre vision d'une catastrophe maritime. 

Or, une équipe de scientifiques suédois affirme aujourd'hui que l'une des croyances les plus répandues sur les catastrophes maritimes (celle selon laquelle les femmes et les enfants seraient toujours les premiers sauvés) était en fait un phénomène propre au Titanic.

Lorsque le Titanic a heurté un iceberg en plein Atlantique Nord, lors de sa traversée d'inauguration entre Southampton, au Royaume-Uni, et New York, aux États-Unis, le 15 avril 1912, le capitaine a ordonné aux hommes de laisser les femmes et les enfants embarquer en premier à bord des canots de sauvetage. 

Il a également donné comme consigne de tirer sur tout homme qui désobéirait à cet ordre. Par conséquent, 70% des femmes et des enfants présents à bord du paquebot ont pu être sauvés, contre seulement 20% des hommes. Dans les livres d'histoire, le Titanic constitue depuis lors l'exemple par excellence de la chevalerie en mer.


                Simulation du naufrage du Titanic



Toutefois, il semblerait que le Titanic ait plutôt été l'exception à la règle, comme le démontrent les conclusions de deux chercheurs de l'Université d'Uppsala (Suède), Mikael Elinder et Oscar Erixson.

Mikael Elinder explique : "On s'attend toujours à ce que l'équipage porte secours aux passagers, mais d'après nos résultats, les capitaines et les membres de l'équipage du bateau sont généralement ceux qui ont le plus de chances de survivre. Nous avons également constaté que les femmes et les enfants avaient moins de chances de s'en sortir que les hommes. Il semblerait que la règle du «chacun pour soi» soit celle qui l'emporte. L'évacuation du Titanic a été un cas exceptionnel, mais depuis lors, le mythe selon lequel les femmes et les enfants sont sauvés prioritairement en cas de catastrophe est solidement ancré dans les esprits."

Les chercheurs ont analysé une base de données contenant des informations sur les 18 plus grands naufrages survenus entre 1852 et 2011. Ils en ont conclu que, dans la plupart des cas, le taux de survie des femmes était considérablement inférieur à celui des hommes. Les enfants affichent le taux de survie le plus faible, alors que ce sont les membres de l'équipage et les capitaines qui présentent le taux de survie le plus élevé.

Source et suite 

***

Bon, bon, voilà la machine à penser de travers qui se met en marche ... : mais pourquoi donc  l'évacuation du Titanic a-t-elle été un cas exceptionnel ...?  Y avait-il des hommes dont il fallait à tout prix se débarrasser dans ce terrible naufrage...???

May

mardi 17 avril 2012

Neige de printemps à Munich



Sott.net

Goldman Sachs dépasse les attentes


La banque d'affaires américaine Goldman Sachs (GS) a publié mardi un bénéfice net supérieur aux attentes à 2,08 milliards de dollars au premier trimestre, plus que doublé par rapport à la même période l'an dernier, qui avait été marquée par un dividende exceptionnel.

Par action et hors éléments exceptionnels, le bénéfice atteint 3,92 dollars, alors que le marché tablait en moyenne sur 3,55 dollars. Le chiffre d'affaires a en revanche reculé de 16%, à 9,95 milliards de dollars, un chiffre légèrement supérieur aux attentes (9,45 milliards).


«Nous sommes heureux de la bonne performance du groupe ce trimestre», a commenté le PDG Lloyd Blankfein, cité dans un communiqué.


«Étant donné que l'activité des clients reste relativement faible dans certains domaines, en particulier certains aspects de la banque d'investissement, nous estimons que notre éventail d'activité présente un potentiel de croissance important au moment où les conditions économiques et de marché continuent à s'améliorer», a-t-il détaillé.


Le chiffre d'affaires de la division de banque d'investissement s'est élevé à 1,15 milliard de dollars, en baisse de 9% sur un an.


Une forte progression du conseil financier (+37%) n'a que partiellement éclipsé la baisse de l'activité d'émissions de titres (-27%), à la fois pour les actions et les obligations.


Le chiffre d'affaires de la division de services institutionnels s'est élevé à 5,71Â milliards de dollars, 14% inférieur à celui du premier trimestre 2011.


Les services de courtage d'obligations, devises et matières premières sont ressortis en baisse de 20% sur un an plombés par les devises et matières premières malgré une hausse des revenus dans l'obligataire, dans un contexte «caractérisé par des différentiels de taux plus serrés mais des niveaux d'activités en hausse comparativement à la fin 2011».


Les recettes du courtage d'action ont reculé de 3% sur un an en raison d'un faible volume d'opérations.


Goldman Sachs a enregistré pour son propre compte une perte de 225 millions de dollars sur des ajustements de valeur des différentiels de taux.


La division d'investissements en propre et prêts a enregistré des revenus en hausse à 1,9 milliard de dollars, notamment grâce à un gain de 169 millions de dollars provenant d'un investissement dans des actions de la banque chinoise Industrial and Commercial Bank of China Limited (ICBC).


Enfin, les recettes de la division de gestion d'investissements ont reculé de 8% à 1,18 milliard de dollars, à cause de volumes d'actifs sous gestion en baisse.

Via Cyberpresse

***

Comme disait ma grand-mère: «Après avoir mis le monde dans la misère, ça prend bin un front de beu  pour venir s'en vanter

May

lundi 16 avril 2012

En Italie: Quand la crise mène au suicide



La crise économique qui frappe l'Italie a entraîné 23 suicides d'entrepreneurs depuis le début de l'année, a annoncé samedi le centre d'études de la CGIA, un syndicat de petits entrepreneurs et d'artisans, un phénomène qui a profondément ému le pays.

Selon ce centre, 23 suicides ont été recensés depuis le 1er janvier 2012, dont neuf en Vénétie, la riche région du nord-est de l'Italie où se trouve le siège de la CGIA.

Trois autres régions, les Pouilles, la Toscane et la Sicile, ont enregistré trois suicides chacune et les cinq derniers cas sont dispersés sur quatre autres régions.

"Ces suicides sont un véritable cris d'alarme lancé par ceux qui n'en peuvent plus. Les taxes, les impôts, la bureaucratie, l'absence de crédits, les retards dans les paiements ont créé un climat hostile qui pénalise les entrepreneurs", a déclaré Giuseppe Bortolussi, secrétaire de la CGIA, cité par les médias italiens.

"De nombreux (entrepreneurs) voient le suicide comme un geste de rébellion contre un système sourd et insensible qui ne réussit pas à percevoir la gravité de la situation", a-t-il ajouté.

Selon des chiffres de l'Institut national des statistiques (Istat), 3.048 personnes se sont suicidées en Italie en 2010 contre 2.986 l'année précédente. 187 suicides ayant une motivation économique ont eu lieu en 2010, contre 198 en 2009, selon la même source.

Ces dernières semaines, les médias de la péninsule se font presque tous les jours l'écho du geste désespéré d'un entrepreneur croulant sous les dettes et ne voyant que la fermeture comme avenir pour son entreprise, ou de salariés licenciés sans espoir alors que le chômage a atteint un niveau record à 9,3% en février.

L'un des cas ayant le plus choqué le pays est l'immolation par le feu fin mars à Bologne (nord) d'un maçon poursuivi pour ne pas avoir payé ses impôts, décédé après neuf jours d'agonie.

ROME (AFP)

Source:    Courrier Picard

Chrome à deux doigts de rattraper Firefox en France

Le navigateur de Google, Chrome, gagne rapidement du terrain sur Firefox.
REUTERS/Beck Diefenbach
Le navigateur Chrome, de Google, a gagné 9 points de part de marché en un an, selon Médiamétrie-eStat, qui arrête ses résultats en mars. Il représente désormais 24,4% des visites réalisées sur les sites adhérant à la mesure CybereStat, derrière Firefox (27,8% des visites) et Internet Explorer, qui perd 10,7 points en un an pour tomber à 33,8% de part de visites. Safari (Apple) enregistre une progression de près de 4 points en un an pour atteindre 11,8% des visites. 

Source: Express  Expansion. fr. 

*** 

Pour l'instant, je préfère Firefox. Je manque de patience avec Chrome.  Peut-être un jour viendra. 

May