mardi 31 juillet 2012

La France selon François Hollande



François Hollande l’avait annoncé : « Le changement, c’est maintenant ! ». Deux mois après son élection, il a rompu avec le style de son prédécesseur, mais s’astreint à poursuivre sa politique à l’identique. Pour Thierry Meyssan, ce renoncement est le fruit d’une idéologie qui transparaît dans les discours du nouveau président, celle de la collaboration avec l’Empire du moment.

Il est très difficile de cerner les convictions personnelles de François Hollande, tant l’homme s’est efforcé d’entretenir les ambiguïtés pour ratisser large et se forger une majorité. Cependant, le nouveau président a dévoilé en deux occasions sa pensée profonde. Il a ajouté à sa cérémonie d’investiture un hommage à Jules Ferry et il a surpris lors de la commémoration de la rafle du Vel d’hiv en réinterprétant cet événement historique.

Revenons sur ces deux moments.

Le 15 mai 2012, François Hollande décidait d’honorer le fondateur de l’École publique, gratuite et obligatoire, tout en qualifiant de « faute morale et politique » l’engagement de Jules Ferry en faveur de la colonisation. L’initiative du tout nouveau président pour exalter l’importance de l’école, aurait pu faire référence à des figures historiques dont il n’aurait pas eu à critiquer le bilan. S’il a choisi le patronage de Ferry plutôt que d’un autre, c’est parce qu’il changea l’objectif de l’école. 

D’un instrument d’émancipation, il en fit un outil d’intégration. L’école ne visait plus à libérer l’enfant de ses préjugés en développant son esprit critique et en lui donnant accès au savoir afin d’en faire un citoyen. Elle s’arrogeait pour fonction première d’arracher l’enfant à sa famille, à l’influence de l’Église et à sa culture régionale pour en faire un élève obéissant, prêt à donner sa vie pour étendre l’Empire français. Elle n’est pas devenue obligatoire pour que tous les enfants puissent en profiter, mais, comme l’a montré Michel Foucault, parce qu’elle était l’antichambre de la caserne. 

En outre, la logique autoritaire qui poussait les « hussards noirs » de Ferry à taper sur les doigts des enfants parlant dans leur langue maternelle au lieu du français, l’autorisait aussi à faire usage de la force pour « civiliser » les indigènes du Tonkin. On ne peut historiquement ou philosophiquement dissocier la pseudo-laïcité de Ferry de son militarisme colonial.

En son temps, le radical Georges Clemenceau s’était opposé au projet du socialiste Jules Ferry. Sa critique portait d’abord sur la prétendue « mission civilisatrice » de la France, préfiguration de l’actuel « devoir d’ingérence humanitaire ». Non point qu’il niait le haut niveau relatif de développement de l’Europe, mais parce qu’il raillait le concept de « races supérieures » ; de même qu’aujourd’hui le problème n’est pas de savoir si la France a ou non une gouvernance intérieure moins violente que celle de la Syrie, mais de reconnaître ou non la souveraineté du peuple syrien. 

En outre, Clemenceau estimait que le projet colonial était une aventure militaire de la haute bourgeoisie divertissant du vrai sujet : la libération de l’Alsace-Lorraine occupée et annexée par l’Empire allemand. Ferry accusait les radicaux d’être « absorbés par la contemplation de cette blessure » (la perte de l’Alsace-Moselle) au point de renoncer à leurs responsabilités dans le reste du monde. Clemenceau lui rétorqua « Mon patriotisme est en France ! » et lui opposa un éloge du Droit international naissant.

lundi 30 juillet 2012

Anticosti, le vol du siècle?

Anticosti est un paradis pour les chasseurs et les pêcheurs, mais aussi une île sauvage où la faune et la flore s'expriment librement…  La faune humaine aussi, certes.
Il y a tant de scandales au Québec depuis quelques années qu'aujourd'hui plus rien ne nous surprend. Lorsque la page frontispice d'un journal titre qu'un ministre libéral aurait distribué de juteux contrats à de généreux donateurs, nous ne prenons même plus la peine de lire l'article tant ceci semble banal, voire normal. Malgré tous ces présumés scandales, il y a lieu de se poser de sérieuses questions sur un sujet en particulier : la cession des droits d'exploitation de pétrole de l'île d'Anticosti.

Des études ont récemment démontré que le sous-sol de l'île d'Anticosti pourrait contenir l'équivalent de 30 à 40 milliards barils de pétrole. À plus de 100 dollars le baril, ceci signifie qu'il y aurait jusqu'à 4 000 milliards de dollars de pétrole. Pour fins de comparaisons, la dette du Québec est de « seulement » 250 milliards $. De nombreux géologues ont noté, et ce dès 1987, que la composition de l'île laissait entendre qu'une importante réserve de pétrole s'y trouverait.

En 2002, le gouvernement dirigé par Bernard Landry avait élaboré un plan d'exploration par Hydro-Québec qui devait coûter 330 millions $ et devait ultimement mener à l'extraction du pétrole d'Anticosti. Le plan prévoyait étaler les travaux d'exploration entre 2002 et 2010 afin de trouver où se situait la réserve de pétrole, déjà estimée à l'époque à plusieurs dizaines, voire centaines, de milliards de dollars uniquement pour l'île d'Anticosti. La ministre de l'Énergie de l'époque, Rita Dionne-Marsolais, a récemment affirmé au Devoir que son ministère savait qu'il y avait du pétrole sous Anticosti, contrairement à ce qu'affirme aujourd'hui le gouvernement Charest. Les travaux d'exploration effectués par Hydro-Québec ont également confirmé la présence de pétrole sous l'île.

Arrive 2003 et l'élection du gouvernement libéral dirigé par Jean Charest. Dès le départ les Libéraux ont appuyé sur la pédale de frein pour les travaux d'exploration. Déjà en 2005, moins de deux ans après l'élection du Parti libéral, le gouvernement décidait de mettre un terme à l'exploration, prétextant qu'il n'y avait rien sous Anticosti (après avoir pourtant investi seulement 10 des 330 millions prévus pour l'exploration) et que les dépenses (330 millions) étaient un risque que le gouvernement ne voulait pas prendre.

Notez le manque de cohérence : ce même gouvernement dépense 200 millions pour un amphithéâtre à Québec malgré l'absence de garanties qu'il y aura une équipe d'hockey, mais refuse de payer 300 millions pour une réserve estimée, à l'époque, à plusieurs centaines de milliards de dollars. En 2007 et début 2008, Hydro-Québec a discrètement cédé ses droits d'exploration et d'exploitation aux entreprises Pétrolia et Junex, le tout avec des clauses secrètes que même l'ancienne ministre, Nathalie Normandeau, n'a jamais voulu dévoiler. Peu après, toujours en 2008, le gouvernement a décidé d'abolir la division Pétrole et Gaz d'Hydro-Québec. 

Entre-temps, de nombreux employés d'Hydro-Québec ont quitté pour siéger au Conseil d'administration ou pour travailler directement chez Junex et Pétrolia, c'est-à-dire que les mêmes personnes qui ont cédé les droits d'exploitation travaillaient maintenant pour les entreprises à qui ils les ont cédés. À 10 cents l'hectare, les permis qu'ont obtenus les deux entreprises ne rapportent strictement rien aux Québécois. Comble de l'incohérence, ces deux pétrolières continuent d'avoir droit à des subventions et des crédits d'impôts à même les taxes des Québécois.


Blanchiment d'argent : une provision de 700 M$ pour la HSBC

Un bâtiment de la HSBC à Londres Un bâtiment de la HSBC à Londres (archives) Photo : AFP/Ben Stansall


La Banque HSBC a dévoilé des profits en baisse au premier semestre, après avoir dû mettre de côté 2 milliards de dollars de provisions, dont 700 millions dans le cadre des enquêtes aux États-Unis sur le blanchiment d'argent.

« Nous nous excusons pour nos erreurs passées en matière de contrôle contre le blanchiment d'argent », a déclaré le directeur général de HSBC, Stuart Gulliver, en ajoutant que la priorité de la direction était d'améliorer la gestion des risques ainsi que la conformité aux lois et règlements.

La banque précise d'ailleurs que le montant des amendes dans le cadre des enquêtes sur le blanchiment d'argent des autorités américaines pourrait être « sensiblement plus élevé » que les 700 millions de dollars en provision.

Il y a deux semaines, un rapport du Sénat américain accusait la HSBC d'avoir aidé des clients à blanchir de l'argent lié au trafic de la drogue et au financement du terrorisme. Selon les documents, la banque aurait accepté 15 milliards de dollars, provenant de sources hautement à risque de blanchiment, notamment au Mexique, en Russie, en Iran et en Syrie. L'institution disait alors être en voie de fermer 20 000 comptes bancaires aux îles Caïmans en lien avec ces révélations.

Avec Abel, Heymans écrit une page d’histoire

Photo : La Presse canadienne (photo) Mike Ridewood
Les plongeuses Jennifer Abel et Émilie Heymans montrent fièrement la médaille de bronze qu’elles ont gagnée hier aux Jeux olympiques de Londres.
Londres — Après une première journée plutôt moche, samedi, le Canada a écrit hier non pas une mais deux pages d’histoire de l’olympisme du pays. Et pour cela, les dirigeants du Comité olympique canadien doivent remercier quelques représentantes de la gent féminine.

À commencer par Émilie Heymans, qui s’est taillé une place non seulement dans l’histoire de l’olympisme canadien, mais aussi mondial, hier, en devenant la première plongeuse à gagner une médaille lors de quatre Jeux olympiques d’affilée.

Émilie Heymans et sa coéquipière, Jennifer Abel, ont décroché la première médaille canadienne à Londres, le bronze au tremplin de 3 mètres synchro. La compétition a été remportée logiquement par les Chinoises Wu Minxia et He Zi.

Heymans, âgée de 30 ans, a accédé au podium à tous les Jeux olympiques depuis ceux de 2000 à Sydney. L’athlète de Saint-Lambert avait alors raflé l’argent avec Anne Montminy au 10 m synchro. Elle avait ensuite mérité le bronze en 2004 à Athènes au 10 m synchro avec Blythe Hartley, puis l’argent au 10 m individuel à Pékin, il y a quatre ans.

« Je ne pensais même pas pouvoir un jour participer à quatre Jeux, a-t-elle lancé avec un grand sourire. J’ai travaillé aussi fort pour chacune des médailles que j’aie eues, mais c’est certain qu’avec celle-là je passe à l’histoire, alors elle est un peu différente. Je suis vraiment contente d’avoir pu vivre cette expérience-là avec Jennifer. »

Source: Le Devoir

***

Bravo, à nos deux championnes. 

Et on s'attend aux plus grands honneurs, qui la conduira au Temple de la Renommée, pour la Québécoise, Émilie Heymans. 

May 

Science décalée : le cycle menstruel influe sur la consommation

 Photo :  AFP/Mario Tama/Getty Images

On sait que le cycle menstruel influe sur certains comportements féminins. Mais jusque-là, on ignorait tout de son impact sur la consommation des femmes. En résumé : lorsqu’elles sont fertiles, elles dévalisent les boutiques de vêtements et de cosmétiques, quand elles ne le sont plus, elles se ruent sur la nourriture !

Elles nous rendent heureux, accro, violent, nerveux… Les hormones jouent un rôle important dans l’expression de nos comportements, à tel point que nous agissons parfois de manière curieuse sans même nous en rendre compte. Les femmes sont soumises à de plus grandes variations dans leurs taux d’hormones que les hommes, du fait de leur cycle menstruel.

Cela a des répercussions sur certaines attitudes, mais également sur leur consommation. Lorsqu’elles sont fertiles, elles cherchent à plaire et se font belles. Lorsque les délais sont passés pour ce mois, elles se focalisent sur leur survie et font des réserves en nourriture calorique. Bientôt, pourra-t-on lire dans les tickets de caisse ?

samedi 28 juillet 2012

JO 2012: à Londres, une cérémonie d'ouverture grandiose «so british»

Et est-ce que ces pieds dans ces temps anciens
Ont marché sur les vertes montagnes d’Angleterre?
Et est-ce que le saint Agneau de Dieu
A été vu sur les belles pâtures anglaises?

Et est-ce que Celui qui contenait la Divinité
A brillé sur nos collines opacifiées?
Et est-ce que Jérusalem a été construite ici
Parmi ces moulins sataniques noirs ["Dark Satanic Mills"]
De l'Angleterre champêtre, nous passons à l'Angleterre ouvrière en quelques minutes...
Cette scène fait partie du deuxième tableau appelé « Pendemonium» Ce  mot est apparu en 1667 sous la plume de l’anglais John Milton dans Le Paradis perdu. Pandémonium (ici écrit en français) désigne la capitale imaginaire des enfers où Satan invoque le conseil des démons. Depuis, ce mot est également utilisé pour désigner un lieu où règne corruption, chaos et désordre. Étymologiquement, John Milton a formé ce mot à partir du grec πᾶν (neutre de πας, « tout »), et δαίμων (au sens de « démon »). 

Un mot qu'on a finalement, avec le temps, fait dire n'importe quoi.  
(Voir Wikipédia à cet effet)





Je n’arrêterai pas ce combat mental,
Ni mon épée ne sommeillera dans ma main,
Jusqu’à ce que nous ayons construit Jérusalem
. 


Apportez-moi mon arc d’or brûlant!
Apportez-moi mes flèches de désir!
Apportez-moi ma lance! Ô nuages, dépliez-vous!
Apportez-moi mon char de feu!

À la surprise générale, poussée par James Bond en dehors d'un hélicoptère, la reine est arrivée en parachute ...

Et heureusement qu'elle était là pour égayer la fête ... (Mon petit doigt me dit qu'elle était son propre sosie)

Strophes: Poème "Jérusalem" de William Blake qui aurait servi d'inspiration à plusieurs tableaux. 


***


Le Diable était dans les détails, hier (et pas à peu près), à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques, à Londres. On y a même vu l’espace d’un instant son visage personnifié par un chanteur dont le nom m’échappe. Ce dernier portait les cheveux en forme de deux petites cornes sur la tête.

« Subtil, au boutte... !», allez-vous me dire?  Mais : « Y a rien là! » , dira l’autre, tellement le monde en général  est désormais habitué à voir ce genre de symbolisme occulte et satanique dans les médias. 

Maintenant que l'Angleterre nous a dévoilé les pans glorieux de son histoire et de son identité, laissons Satan et ses suppôts mariner dans la symbolique.

Et place aux Jeux!

May  

Pauline Marois, a tenu à offrir ses encouragements aux 66 athlètes québécois sur 206 (32%) qui participeront aux compétitions au cours des deux prochaines semaines.

Un paon en plein vol








Avez-vous déjà vu un paon en plein vol?
Il s'agit de notre première occasion pour cela.

Nous n'avions jamais imaginé que cela pourrait être si magnifique -
comme un phénix dans un conte de fée!

Partagez avec vos amis pour de bons présages car ce n'est pas tous les jours que l'on voit un phénix.

Merci Lora

vendredi 27 juillet 2012

Mixage d'époques: Stayin'Alive des Bee Gees


Dans la série des 777 (lire: les + ou - 7 à 77 ans)

Merci Francine

Dans la série MYSTÈRE: La découverte de plus en plus fréquente de homards aux couleurs farfelues intrigue...



Aux USA, dans le secteur de la pêche, la prise de homards aux couleurs inattendues devient de plus en plus commune. Ils sont bleus, roses ou oranges voir même bariolés, ils se retrouvent dans les casiers, et personne ne sait vraiment pourquoi.

Michael Tlusty, directeur de recherche à l'Aquarium de la Nouvelle-Angleterre à Boston, a déclaré à l'Associated Press.

«Il existe beaucoup d'explications, mais aucune de réellement scientifique»

Il existe effectivement un ancien rapport d'étude de la NOAA qui souligne que le homard peut changer de couleur en fonction de sa nourriture consommée, mais ce phénomène n'a été observé qu'en laboratoire.

Bien sûr nous connaissions l'existence de homard bleus observés à l'état naturel, mais pour nous la présence du homard bleu dans l’océan est la conséquence d'une anomalie génétique inexpliquée.

Alors, on se pose une question, la recrudescence de ces observations est-elle liée à l'explosion de la communication sur internet? Je ne saurais vous la dire, mais de toute évidence les témoignages se multiplient.

Mais le plus surprenant est que les témoignages de nouvelles couleurs comme le rose fluo ou encore la multiplication d'individus bariolés sont de plus en plus rapportés

Nous estimons qu'il existe deux chances sur 1 million de tomber sur un homard bleu, une sur dix millions de tomber sur un orange, une sur 30 millions de tomber sur des bariolés noir jaune et orange et une sur 100 millions de tomber sur le plus rare un blanc.

Mais le plus incompréhensible est que cette anomalie les rend forcement beaucoup plus visibles face à leurs prédateurs.

« Est-ce la chute de ces populations de prédateurs, et en particulier la morue, qui pourrait leur laisser plus de chance de survie?», se demande le Dr Diana Cowan directeur exécutif de l'Institut de Conservation de la langouste? En tous cas, c'est actuellement l'interrogation principale de ses recherches.

Et elle confirme:

« J'ai reçu de nombreux spécimens de homards aux couleurs farfelues ces derniers temps, le plus joli était rose et violet, de quoi rester pantois!»

Source:
Naturealerte
via Spread the Thruth

Merci Lolo

jeudi 26 juillet 2012

Hollywood: curieuse découverte des services secrets chinois



Le porte-parole des services secrets chinois a révélé que ces derniers détiennent des informations indiquant que l'une des plus grandes sociétés de production et de distribution cinématographique, Metro Goldwyn Mayer, est sur le point de filmer «la plus grande farce cinématographique de tous les temps» pour le compte d'agendas politiques, et dont le but est de faire tomber le régime syrien.

Pour ce faire, le régime du Qatar a dépensé quelque 22 milliards de dollars pour construire une réplique de Damas et de son palais présidentiel à Hollywood, où il compte mener la plus grande guerre psychologique de ces dix dernières années. Cette somme astronomique vient ainsi s'ajouter aux milliards de dollars saoudiens et qataris dépensés l'année dernière pour provoquer la chute du président syrien, Bachar El-Assad.

Selon Dampress, l'agence de presse syrienne, des maquettes grandeur nature de tous les bâtiments publics de Damas sont construits en prévision de cette machiavélique farce, pendant laquelle l'opinion publique sera témoin en direct de la prise de Damas par les insurgés salafistes et l'armée de l'opposition.

Selon ce scénario, le palais présidentiel serait la cible des roquettes tandis que les insurgés le prendraient d'assaut. Des figurants qui représentent le président syrien et les membres de sa famille devraient être grièvement blessés ou tués.

Le dénouement ne serait rien d'autre que la fin du régime alaouite et l'établissement d'une «démocratie». Le scénario prévoit aussi la désertion de quelques hauts gradés syriens qui, secondés par leurs soldats, se détacheront du président Al-Assad.

Toujours dans le même scénario, au lendemain de cette comédie hollywoodienne, un certain cheikh Al-Arour, résidant à l'étranger, devrait prononcer un discours provocateur contre Al-Assad.

Tout ceci est destiné bien évidemment à miner le moral des Syriens et à les terroriser. Le porte-parole des services secrets chinois a ajouté que la diffusion se fera lorsque les télévisions syrienne, libanaise et iranienne auront été maîtrisées.

Mohamed El-Ghazi

Source: Alter Info l'Information Alternative  


Merci Lolo

***

Tout faux, et en plus farfelue, cette information? Mais si jamais je n'ai pas rêvé ça aujourd'hui, le président Bachar El-Assad était sur le point de quitter son pays, la Syrie? 

Ah! le cinéma ... Quelle belle illusion !

May

Évasion fiscale - Le sans-gêne




Le sans-gêne, pour rester poli, très poli, est un banquier. Après avoir appris, la semaine dernière, que la Banque HSBC excellait dans l’aspiration financière des pellicules de drogue qui tapissent les billets, que Barclays, avec d’autres établissements enclins à la confection de coups malfaisants, manipulait le taux interbancaire à sa guise, que JPMorgan avait enregistré des pertes plus importantes qu’envisagé pour avoir jonglé avec des produits que l’on sait toxiques depuis la crise de 2008, voilà que l’organisme Tax Justice Network (TJN) vient de calculer que l’évasion fiscale totalisait 25 000 milliards d’euros. Soit l’addition des PIB américain et japonais, ou dix fois celui de la France !

Cela paraîtra étrange, voire inapproprié, mais l’énormité des chiffres en présence, et donc des crimes commis, combinée à une relative indifférence a fait penser à cette boutade que Staline formula en présence d’un interlocuteur britannique. La voici : « Je tue une personne, j’en fais un martyr, il devient un héros et je récolte que des ennuis. J’en tue 12 000, je fais des statistiques et je suis tranquille. »

Toujours est-il que l’énormité des chiffres, puisque c’est de cela qu’il s’agit en grande partie, est plus… énorme que ce qui avait été avancé jusqu’à présent. Selon James S. Henry, ex-économiste en chef de la firme de conseils McKinsey et auteur de l’étude publiée par TJN, la méthodologie employée par le FMI, la Banque mondiale et la Banque des règlements internationaux, a ceci de vicié qu’elle pousse à sous-estimer l’étendue des dégâts ou du trou noir de la finance internationale. Bref, d’après Henry, l’évasion avoisine bel et bien les 25 000 milliards, et non les 17 000 avancés par les trois organismes nommés.

La nationalité des banques impliquées confirme, comme si besoin était, que les vrais paradis fiscaux s’appellent Londres, New York, le Luxembourg et la Suisse, plutôt que les îles Vierges ou Caïmans. En effet, les banques en question sont avant tout suisses, américaines, etc. À la faveur du « big bang » financier, mis en oeuvre il y a une trentaine d’années par Ronald Reagan et Margaret Thatcher, et les politiques de baisses des impôts, UBS, HSBC, JPMorgan et consorts se sont attelés à élaborer une panoplie de services « compliqués-complexes » destinés aux élites, aux riches du monde entier, dictateurs comme chefs d’entreprise, trafiquants de drogue sud-américains comme mafieux italiens.

Pour bien mesurer l’ampleur du mal voulu et entretenu par le 1 % les plus riches, les dettes de la Grèce, de l’Espagne, de l’Italie diminueraient énormément si les sommes camouflées en Suisse ou ailleurs étaient rapatriées. Selon les travaux menés par les économistes Paul Krugman aux États-Unis et Thomas Piketty en France, la puissance des banques est aujourd’hui si profonde, si marquée, qu’elles représentent un danger pour la démocratie. Et grâce à qui ? À ces gouvernants qui sont devenus leurs vassaux.

Source: Serge Truffaut, Le Devoir 
Pour y lire tous les commentaires

 http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/355352/evasion-fiscale-le-sans-gene

***

L'évasion fiscale = Soit l’addition des PIB américain et japonais, ou dix fois celui de la France ! C'est pas rien quand même.

Voilà pour les sans-gêne. Et les sans-culottes, eux? Ne leur reste plus grand chose dans les poches, hein?

May

mercredi 25 juillet 2012

Armes chimiques en Syrie - Un arsenal secret et sans doute redoutable



L’arsenal chimique syrien, que Damas a reconnu posséder pour la première fois, existe depuis plusieurs décennies et est considéré comme l’un des plus importants au Moyen-Orient, mais il continue à faire l’objet de supputations, tant les données non classifiées sont rares.

Les données publiques sont quasi inexistantes car la Syrie est l’un des rares pays à ne pas avoir signé la Convention sur l’interdiction des armes chimiques et n’est donc pas membre de l’Organisation chargée de contrôler son application, l’OIAC.

« Nous suivons de près les informations sur la Syrie » mais « nous ne pouvons en dire plus si nous n’envoyons pas des inspecteurs sur place », ce que seule l’ONU peut décider, explique Michael Luhan, porte-parole de l’OIAC.

Les services de renseignements restent peu diserts. Chaque année devant le Sénat, le patron de l’Agence de renseignement militaire américaine (DIA), le général Ronald Burgess, affirme que « le programme syrien est bien établi et comprend des stocks d’agents neurotoxiques, qui peuvent être répandus par avion ou des missiles balistiques ». Damas recherche cependant l’aide étrangère pour lui fournir l’expertise et les précurseurs chimiques nécessaires à la fabrication de ses armes, selon lui.

Les stocks syriens sont de l’ordre de « centaines de tonnes » d’agents chimiques divers, selon Leonard Spector, expert au centre d’études sur la non-prolifération à l’Institut Monterey (États-Unis).

Pour Olivier Lepick, spécialiste français de l’armement chimique à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), « leur panoplie d’agents chimiques est assez robuste ».

Les Syriens « ont réussi à maîtriser la synthèse des organophosphorés : c’est la dernière génération la plus efficace et la plus toxique des armements chimiques. Dans cette famille, on trouve le Sarin et le VX », ainsi que des « agents beaucoup plus anciens comme le sulfure d’éthyle dichloré, c’est-à-dire le gaz moutarde », explique-t-il.

Le programme syrien a été lancé dans les années 1970 avec l’aide de l’Égypte puis de l’URSS. La Russie dans les années 1990 puis l’Iran depuis 2005 lui ont également fourni un soutien, selon la Nuclear Threat Initiative (NTI), une organisation indépendante recensant les données « ouvertes » sur les armes de destruction massive.

Source: Agence-France Presse via Le Devoir

***


Le chien enragé et les armes de destruction massive

Le scénario commence à être éculé, mais ... Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage. Aux USA, quand on veut faire passer le message que notre ennemi est un salaud ou pire, un terroriste, on écrit un scénario de série télévisée sur le sujet afin de programmer les esprits américains,  qu'il est dans leur intérêt national (et surtout pour leur sécurité ...!!! Ô, la Peur, quand tu nous tiens!) de se débarrasser à tout prix de cet ennemi qui  nous veut du mal. 

Comme de fait, on a pu voir cette manipulation stratégique à l'oeuvre  justement hier soir à Série+ dans l'émission Castle, où les héros Castle et Beckett avaient affaire à protéger la population des terribles dangers d'une bombe fabriquée, à l'aide de produits chimiques ... syriens. Tiens! Tiens!

May

Image rare : une aurore australe au-dessus de Concordia

Une rare aurore australe photographiée le 18 juillet dernier depuis la base franco-italienne de Concordia. © Esa, Ipev, ENEAA, A. Kumar & E. Bondoux

Depuis une quinzaine d'années, les Français (de l'Institut polaire français Paul-Émile Victor - Ipev) et les Italiens (du PNRA) se relaient dans leur station de Concordia, l'une des trois bases avec Amundsen-Scott (américaine) et Vostok (russe) à abriter des chercheurs sur le continent antarctique.

Les qualités astronomiques du site (qui se trouve à plus de 1.600 km du pôle Sud géographique et à une altitude de 3.200 m) sont incomparables : pas de pollution lumineuse, une turbulence qui disparaît à seulement quelques mètres au-dessus du sol (il suffit alors d'installer les télescopes sur des plateformes pour disposer d'une parfaite stabilité des images) et, bien sûr, des nuits interminables qui permettent de réaliser des observations ininterrompues sur certains objets célestes comme les étoiles variables à longue période.

Apparue sur notre étoile le 7 juillet dernier, l'énorme tache solaire AR 1520 a été à l'origine d'une puissante éruption quelques jours plus tard, donnant lieu à un certain nombre d'aurores polaires.

Alexander Kumar (le médecin anglo-indien actuellement en hivernage à Concordia) et son collègue Érick Bondoux (un astronome français qui a déjà participé à l'hivernage 2008) ont pu photographier, le 18 juillet, le magnifique spectacle de cette aurore australe se déployant devant les étoiles de la Voie lactée au-dessus des bâtiments de Concordia, une image publiée sur le blog de l'Esa.

Source: Futura Science


mardi 24 juillet 2012

Moody’s menace de dégrader l’Allemagne !




La crise de la zone euro franchit un nouveau palier : Moody’s vient de placer sous surveillance négative les notes de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Luxembourg !

Il faut dire que la situation se dégrade à grande vitesse : la Grèce ne pourra pas tenir ses engagements et elle demande un étalement dans le temps de ses objectifs (on est habitué !), tandis que l’Espagne est «au bord du gouffre» selon La Tribune, du fait de la récession et des difficultés de plusieurs régions.

L’Italie souffre également et emprunte à des taux rédhibitoires. Et qui sont les garants ultimes des fonds de soutien sensés aider ces pays ? L’Allemagne, et la France qui se fait oublier pour l’instant. La décision de Moody’s est parfaitement logique. Il existe aussi un autre «garant», que nous mettons volontairement entre guillemets : la BCE.

Et de plus en plus, on entend des responsables politiques, des économistes, des éditorialistes demander à la Banque centrale européenne d’accroître ses facilités monétaires (un autre LTRO, racheter encore des obligations souveraines, baisser son taux d’intérêt), autrement dit de faire tourner la planche à billets.

Bravo Mesdames et Messieurs, nous allons ainsi entrer dans la prochaine et ultime étape de la crise, celle de la monnaie, qui ruinera définitivement tout le monde !

Source: La Dette de la France 


***

Dans tous ces cas de figure, qu'adviendra-t-il de l'or et l'argent? Vont-ils enfin prendre du galon ...???

May

Des dates fatidiques et d'étranges coïncidences

Même profil: Des tireurs fous solitaires


22 juillet 2011: Tuerie sur l'île d'Utoeya, Norvège
Breivik Breivik a tué 69 + personnes et en a blessé 33 autres.  Ici  le meurtrier s'explique au deuxième jour de son procès avec son avocate 

On a inventé d'énormes diversions autour du cas et des motifs d'Anders Behring Breivik. Mais la diversion la plus suspecte était venue de l'OTAN qui avait (sans doute bien hypocritement) exprimé son soutien à la Norvège et condamné les attaques. À cet effet, on se rappellera que certains ont prétendu que l'OTAN avait voulu punir la Norvège pour s'être exclue de l'OTAN peu de temps avant les événements.    

18 juillet 2012: Tuerie d'Aurora, Colorado, U.S.A.
James Holmes est l'auteur présumé du meurtre de 12 personnes. Il est ici accompagné en cour  par son avocate.
Holmes a commis un attentat avec des armes, des équipements de protection et des explosifs sophistiqués d'une valeur de dizaines de milliers de dollars. Comment expliquer qu'un étudiant au doctorat avait les moyens de se payer pareil arsenal?

Ces tireurs fous solitaires seraient-ils des créatures fabriquées de toutes pièces par ceux à qui profiteraient tous ces crimes?  Dans ce cas-ci, on peut douter de la version officielle du FBI du tireur fou solitaire. Une version qui ne concorde pas avec celle d'un témoin qui assure avoir vu une personne qui pourrait avoir été complice dans cette affaire.  

En tout cas, un événement à ne pas perdre de vue ... D'autres faits aussi divers que ces deux-là ont probablement eu des antécédents par les années passées. Et on n'a jamais pris la peine de faire des liens parce qu'on ignorait TOUT de la réalité d'aujourd'hui. Mais aujourd'hui, on SAIT qui gouverne le monde.

Holmes: Au royaume de l'étrange ... obscur



La fusillade de vendredi dernier dans un cinéma d'Aurora, dans le Colorado, à environ 15 km de Denver, et qui a fait 70 victimes - 12 morts et 58 blessés - est la pire fusillade de l'Histoire des États-Unis. La séance, une avant-première du dernier film de la trilogie Batman, The Dark Knight Rises - tickets vendus à guichet fermé - , avait commencé depuis 30 minutes, lorsqu'un individu décrit par les témoins comme « entièrement vêtu de noir », muni d'un attirail commando/antiémeutes - masque à gaz, casque militaire, jambières de protection, protections à la gorge et à l'aine, gants tactiques noirs - est entré par une issue de secours latérale.

Après avoir lâché des bombes lacrymogènes dans la salle comble, l'individu a commencé à tirer froidement sur les spectateurs, cueillant au passage tous ceux qui tentaient de s'enfuir par les allées. La plupart des spectateurs avaient entre 15 et 25 ans. Lorsque le tireur a décidé qu'il avait terminé, il est sorti par où il et entré et s'est rendu à la police. Une source policière a déclaré à CBS News que le suspect était bien équipé : un fusil, deux armes de poing et un couteau. 

Des explosifs non identifiés ont également été trouvés dans son véhicule. Il a également informé la police de la présence « possible » d'explosifs dans son appartement. Lorsque la police d'Aurora est arrivée sur le campus médical de l'Université du Colorado, elle a découvert l'appartement du tireur lardé de fils de détente, et y a découvert des milliers de cartouches de munition, des bocaux remplis de liquide hautement inflammable qui exploseraient une fois mélangés, et 30 grenades improvisées. Le chef de la police d'Aurora, Dan Oates, a déclaré : « Personnellement, je n'ai jamais rien vu de comparable à ce qu'on peut voir sur ces photos prises dans l'appartement. »

James Holmes, 24 ans, préparait un doctorat en Neurosciences avant de décrocher (apparemment) en juin dernier.

Le suspect principal s'appelle James Holmes, 24 ans, étudiant en médecine préparant un doctorat en Neurosciences à l'Université du Colorado. Il n'avait eu aucun ennui judiciaire jusque-là.

Des collègues et des amis se sont manifestés pour exprimer leur choc en apprenant que Holmes pourrait être responsable de la fusillade. Bill Kromka, qui a travaillé avec Holmes pendant trois mois l'été dernier, a déclaré au New York Times : « C'est vraiment choquant, parce que je ne l'aurais jamais cru capable de commettre une pareille atrocité ». 

Un ancien camarade de lycée, Keith Goodwin, a décrit Holmes comme « un type généralement plaisant » et a déclaré que « James n'était certainement pas quelqu'un que j'aurais imaginé en train de tirer sur quelqu'un ». Dan Kim, un étudiant de 23 ans à l'Université de San Diego en Californie, a décrit Holmes comme « un garçon super gentil », « plutôt calme » et « vraiment intelligent ».

Des professeurs ont également décrit Holmes en termes favorables. Holmes était diplômé avec mention et « académiquement, il était au top du top ». Kelly Huffman, professeur assistant de psychologie à l'Université de Riverside en Californie, l'a décrit comme « un type intelligent et calme ».

Combien de fois par le passé avons-nous vu ce genre de contradiction flagrante entre les faits bruts et froids d'une fusillade et la véritable personnalité du suspect principal ? Le « tireur fou solitaire » n'a commis aucun acte de violence dans le passé, n'a pas de tendance psychopathique, est manifestement très intelligent et a une excellente réputation parmi ses amis et collègues. Il est toujours possible qu'il ait caché un côté sombre, mais cette histoire d'étudiant en médecine planifiant seul dans son coin, de son propre gré, un attentat avec des armes, des équipements de protection et des explosifs sophistiqués d'une valeur de dizaines de milliers de dollars, nous fait entrer dans le royaume de l'étrange.

Mais Holmes avait-il un complice qui lui aurait ouvert la porte de ce ... royaume? Étrangement, le récit du FBI, voulant faire croire à la thèse du tireur fou solitaire, ne concorde pas tout à fait avec celui d'au moins un des témoins qui a donné une version différente, déclarant avoir vu quelqu'un d'autre laisser entrer le tireur après que le film avait commencé. Voilà ce qu'il a déclaré à la chaîne de télé locale KCNC :

Traduction:
« Alors que je m'apprêtais à m'asseoir, j'ai remarqué une personne qui s'avançait vers la première rangée, à droite ; elle s'est assise, et alors que le générique commençait, elle a apparemment reçu un appel téléphonique. Elle s'est dirigée vers la sortie de secours - un endroit bizarre pour répondre au téléphone, je trouve. J'ai eu l'impression qu'elle bloquait la porte en position ouverte, ou qu'elle ne l'a pas laissée se fermer complètement. Dès que le film a commencé, quelqu'un est entré, habillé tout en noir, avec un masque à gaz et une armure, et a lancé une bombe lacrymogène sur le public, la bombe s'est déclenchée, et ensuite les coups de feu ont commencé. »


Joe Quinn et Niall Bradley
Sott.net
sam., 21 juil. 2012 04:19 CDT

lundi 23 juillet 2012

Au moins 21 000 milliards dans des paradis fiscaux



Selon une une étude de l'association Tax Justice Network (TJN), au moins 21 000 milliards de dollars d'actifs financiers étaient détenus par des particuliers fortunés dans des paradis fiscaux à la fin de 2010, soit l'équivalent du poids cumulé des économies américaine et japonaise.

L'ONG britannique estime que 92 000 personnes (0,001 % de la population mondiale) sont détentrices de ces avoirs.

Selon la fourchette haute de l'estimation, le montant des actifs financiers détenus dans des territoires à l'abri des administrations fiscales pourrait atteindre 32 000 milliards de dollars, souligne l'organisation dans cette étude publiée dimanche et menée par un ancien expert du cabinet de conseil McKinsey, James Henry.

TJN indique que si ces sommes rapportaient un « modeste » rendement de 3 % par an et si un prélèvement de 30 % était appliqué sur ce revenu, cela générerait entre 190 et 280 milliards de recettes fiscales, soit près du double de l'aide au développement versée chaque année par les pays riches de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

« Ce nouveau rapport se concentre sur un énorme trou noir de l'économie mondiale [...] à un moment où les gouvernements à travers le monde manquent de ressources », a souligné M. Henry, cité dans un communiqué.

D'après son étude, les 50 premières banques destinées aux clients fortunés ont collectivement géré en 2010 plus de 12 100 milliards de dollars dans des investissements transfrontaliers (contre 5400 milliards en 2006), via notamment des trusts qui permettent de dissimuler le nom du bénéficiaire réel de ces placements.

Les établissements UBS, Credit Suisse et Goldman Sachs forment le trio de tête des banques ayant géré le plus d'actifs extraterritoriaux pour le compte de leurs clients fortunés, selon cette étude baptisée The Price of Offshore Revisited (Nouveau regard sur le coût des paradis fiscaux).

Selon M. Henry, la perte en revenus fiscaux « est assez grande pour faire une différence significative dans les pays connaissant une baisse de l'aide financière extérieure et ceux aux prises avec les conséquences néfastes des changements climatiques ».

Le rapport se base sur des données du Fonds monétaire international, de la Banque mondiale et de la Banque des règlements internationaux. TJN soutient que ses estimations sont conservatrices, puisqu'elles ne tiennent pas compte des avoirs physiques, comme les oeuvres d'art ou les biens immobiliers.

« Ces données révèlent que les inégalités sont beaucoup plus grandes que ce que les statistiques officielles laissent penser, mais les politiciens comptent encore sur les effets de ruissellement des revenus des riches pour aider les plus pauvres », a affirmé un porte-parole de l'organisation, John Christensen.

Source SRC

*** 

« ...  92 000 personnes (0,001 % de la population mondiale) sont détentrices de ces avoirs ».  Et les gouvernements fraudés, volés et extorqués n'arrivent pas à se faire rembourser?  Les deux sont coupables, certes. 

Entre-temps, la petite classe, dite moyenne, s'échine à payer ses impôts,  et ira en prison, si elle s'y refuse. Heureusement qu'il y a Tax Justice Network (TJN) pour nous informer ... 

Sans plus de commentaire. 

May

La neuvième de Bethoven dans une rue d'Espagne





Merci Lora

En bref : YouTube permet de flouter les visages des vidéos


Un clic suffit désormais pour flouter les visages des vidéos téléchargées sur YouTube. Reste à vérifier à l'usage l'efficacité du procédé.

Google vient d'annoncer que l'outil d'édition de son site de partage de vidéos YouTube permet désormais de flouter les visages, au nom du principe du droit à l'image. YouTube réagit ainsi au rapport Cameras everywhere, de l'organisation Witness, indiquant qu'aucun site de partage de vidéo ne propose d'options de floutage des visages ou de protection de l'identité.

Il devient donc possible de masquer le visage d'un ou plusieurs protagonistes d'une séquence vidéo via l'outil d'édition en ligne de YouTube. Pour cela, il suffit de cocher l'option Flouter tous les visages et l'opération s'effectue automatiquement.

Le procédé, cependant, peut donner de mauvais résultats. Si certains visages demeurent reconnaissables, YouTube conseille tout simplement de sauvegarder la vidéo en mode privé...

Aussi: http://blogues.radio-canada.ca/surleweb/2012/07/18/youtube-brouiller-les-visages-pour-aider-les-militants-des-droits-de-lhomme/

samedi 21 juillet 2012

Avec ou sans commentaire

Défilé Louis Vuitton à Shanghai le 19 juillet 2012. La célèbre griffe française de maroquinerie vient d'ouvrir une "maison" - à savoir, une vaste boutique - dans la ville chinoise. L'Empire du Milieu devrait devenir le premier marché du luxe d'ici à 2015. (AFP PHOTO/Peter PARKS)
Commentaire:  Tourné à l'envers ce chapeau original peut se transformer en magnifique vase à fleurs.

Des milliers de tampons hygiéniques composent ce lustre. Baptisé "La Fiancée" et signé Joana Vasconcelos, il est présenté au Cent Quatre, à Paris, depuis ce 5 juillet 2012. Selon l'artiste, le Château de Versailles aurait refusé d'exposer cette oeuvre. (Marlene Awaad/IP3/Maxppp)


DJ Mamy Rock a assuré un set à Hambourg, en Allemagne, le 28 juin 2012. De son vrai nom Ruth Flower, elle est, à 72 ans, la doyenne des disc-jockeys.

Equipé d'un Nikon personnalisé, le photographe Lincoln Harrisson a capturé l'image du ciel australien sur de longues heures d'exposition, retraçant ainsi la course des étoiles dans le firmament. Le résultat : des tourbillons célestes à la frontière entre Van Gogh et la vision que peut fournir un kaléidoscope. (HARRISON/CATERS NEWS AGENCY/SIPA)

Encore une récompense pour Uggie ! Le chien de "The Artist" a, le 25 juin, laissé ses empreintes dans le ciment sur Hollywood Boulevard, à Los Angeles. Le célèbre Jack Russel Terrier entre véritablement dans l'histoire du cinéma, aux côtés de Marilyn Monroe et d'autres grands noms du 7e art. (Joe Kohen/AP/SIPA)

Spécialiste des actions "seins nus" au sein du groupe ukrainien Femen, une militante a fait irruption le 21 juin à Kiev dans l'enclos du cochon censé prédire les résultats de l'Euro-212. Elle cherchait, là, de la visibilité médiatique pour dénoncer le "saccage" de la ville transformée en "ghetto d'alcool et de foot" par les supporteurs, lesquels sont, selon le mouvement féministe, de "véritables porcs". (AFP PHOTO/ SERGEI SUPINSKY)

À Lahore, la journée du 20 mai était placée sous le signe de l'eau, des centaines de personnes ayant envahi le canal pour échapper à la chaleur qui écrase la ville pakistanaise. (AP Photo/K.M. Chaudary)
Commentaire: En vain, j'ai cherché des femmes ... Si vous en trouvez, faites-moi signe 
Source: Le Nouvel Observateur

La théorie du Cygne Noir et les Banquiers



La Théorie du Cygne noir, développée par le philosophe Nassim Nicholas Taleb, est une théorie dans laquelle on appelle cygne noir un certain événement imprévisible qui a une faible probabilité de se dérouler (appelé évènement rare en théorie des probabilités ), et qui, s'il se réalise, a des conséquences d'une portée considérable et exceptionnelle. Taleb a dans un premier temps appliqué cette théorie au monde de la finance. En effet, les évènements rares sont souvent sous-évalués en termes de prix.

***

J'ignorais cette théorie. Mais elle me ramène à cette analyse de Max Keiser sur la situation actuelle des banques européennes. Le plus sérieusement du monde, le célèbre analyste n'y est pas allé par quatre chemins en lançant son appel à la pendaison des banquiers. Est-ce un peu ça, la Théorie du Cygne noir?

May

vendredi 20 juillet 2012

Attention Syrie, des nouvelles du front par Thierry Meyssan

Bien plus que les Kalashnikov et les RPG des groupe rebelles sévissant à Damas, la Syrie est confrontée à une arme lourde, pour le coup, la désinformation massive



Thierry Meyssan
Réseau Voltaire via E&R
jeu., 19 juil. 2012 11:02 CDT

Des nouvelles du front de la guerre impérialiste contre la Syrie par Thierry Meyssan de Damas (à partager)

- Plusieurs dizaines de milliers de combattants sont entrés en Syrie en cinq jours. La plupart par la frontière jordanienne, proche de Damas.

- Du Liban, Hassan Nasrallah a exprimé le soutien du Hezbollah au peuple syrien et à son président.

- Il y a eu de durs combats dans l'agglomération de Damas toute la nuit du mercredi au jeudi. Au cours de la nuit, l'ordre a été donné d'utiliser la force sans retenue. L'Armée a fait usage de l'aviation contre les colonnes de mercenaires étrangers qui tentaient de rejoindre la capitale.

- Jeudi à 12h, on pouvait affirmer que l'Armée syrienne a repris le contrôle de la capitale au cinquième jour de la bataille. Cependant, des tirs continuent à être entendus dans plusieurs quartiers et l'on s'attend à un regain de violence cette nui et demain vendredi. La circulation a repris sur tous les principaux axes.

- La TV syrienne annonce que des témoins oculaires ont vu à Qatar la reconstitution de bâtiments officiels syriens. On s'attend à la diffusion par les chaînes occidentales et du Golfe de vidéos de fiction présentées comme des actualités.

- Des renforts ont été déployés aux alentours de la TV syrienne considérée comme une cible privilégiée des mercenaires.

- En l'absence de défection notable dans l'armée, le rapport de force reste sans conteste largement favorable à la Syrie qui sortira victorieuse de la guerre que les puissances occidentales et du Golfe ont fomenté contre elle.

Réseau Voltaire, Damas, jeudi 14h00


Thierry Meyssan : La bataille de Damas par Mecanopolis

Le plus vieux soutien-gorge du monde date du Moyen-Âge


Il s'agit d'une découverte qui remet complètement en cause les théories que les chercheurs avaient établies jusqu'alors à propos des sous-vêtements féminins. On pensait que les femmes portaient un soutien-gorge depuis une centaine d'années à peine, après avoir abandonné les corsets. Mais une équipe d'archéologues autrichiens vient de découvrir quatre brassières en lin qui datent du Moyen Âge.

L'une de ces brassières ressemble étrangement à soutien-gorge moderne. « Nous n'y avons pas cru nous-mêmes. De ce que nous savions, il n'existait pas de soutien-gorge au 15e siècle", explique l'archéologue Beatrix Nutz. Ce sont des découvertes exceptionnelles», affirme Hilary Davidson, conservatrice au London Museum.

Les sous-vêtements, ainsi que 2.700 autres fragments en tissu, ont été découverts dans un château autrichien en 2008. Mais de longues recherches ont été nécessaires pour s'assurer de leur authenticité.

Cette lingerie médiévale n'était pas seulement fonctionnelle, puisqu'elle était décorée de dentelle. Les archéologues y voient un but de séduction. Une sorte de culotte a également été trouvée, mais elle aurait appartenu à un homme. Les femmes ne portaient rien sous leurs jupes à l'époque. Les caleçons étaient un symbole de domination masculine et de pouvoir.

Source: Catherine Delvaux
7sur7.be..
2012-07-19 13:52:00
via Sott.net

 

***

On dit qu'avec du vieux on fait du neuf,  eh bien,  voilà de quoi pimenter
la plus grande énigme du Moyen-Âge ...  

May

jeudi 19 juillet 2012

Islande : la révolution dont les médias oublient de vous parler

Catherine Segurane
AgoravoxTV
2012-06-23 04:53:00 

Cette vidéo nous offre une synthèse de la révolution islandaise, celle qui a vraiment rendu le pouvoir au peuple, déposé le fardeau de la dette et mis quelques banquiers en prison.

C'est drôle ... quand une révolution n'amène pas au pouvoir des intégristes religieux, les journaux oublient de nous en parler.


Le peuple a fait démissionner un gouvernement au complet.

La banque est nationalisée.

Une assemblée populaire vient d'être créée pour réécrire la constitution ; pour se faire, on élit 25 citoyens sans affiliation politique mais ayant recueilli chacun le soutien de 30 personnes.

Le peuple refuse de payer les dettes des banques en faillite à des créanciers anglais et hollandais ; le paiement de la dette est soumis à référendum et rejeté massivement.

Des banquiers et des responsables de la crise sont mis en prison physiquement.

Nous ajouterons que l'Islande se sort de la crise avec une maestria remarquée par le prix Nobel d'économie Paul Krugman et même par le FMI, qu'elle avait pourtant envoyé paître. Elle vient de finir de rembourser le FMI, auquel elle avait eu recours.

Commentant ce succès, le président du pays, M. Grimmson, déclare :

"Le fait d'avoir notre propre monnaie nous a beaucoup aidés."

Le puits sans fond afghan




Manlio Dinucci
Réseau Voltaire.net

« C’est merveilleux d’entendre les oiseaux saluer de leur chant cette belle journée ici à Kaboul » : ce sont les paroles romantiques par lesquelles Hillary Clinton a ouvert la cérémonie officielle au milieu des arbres du très blindé palais présidentiel dans la capitale afghane.

Tandis qu’elle parlait, d’autres oiseaux à la queue à rayures et étoiles volaient dans les cieux afghans : les chasseurs F/A 18 qui, ayant décollé du porte-avions Stennis dans la Mer Arabique, survolent l’Afghanistan. Une fois leur proie choisie, ils l’attaquent avec des missiles et des bombes à guidage laser et la mitraillent avec leur canon de 20mm, qui tire à chaque rafale 200 projectiles à l’uranium appauvri. 

Ces avions et d’autres, dont le prix dépasse les 100 millions de dollars, coûtent 20 000 dollars l’heure de vol : chaque mission durant environ huit heures, c’est donc une dépense de plus de 150 000 dollars, auxquels s’ajoute le prix des armes et munitions utilisées.

Et l’an dernier, selon les chiffres officiels, les avions USA/Otan ont effectué 35 000 missions d’attaque sur l’Afghanistan. On ne s’étonnera donc pas que les États-Unis à eux seuls aient dépensé jusqu’ici, pour cette guerre, environ 550 milliards de dollars. Un puits sans fond, qui continuera à engloutir des milliards de dollars et d’euros.

A Kaboul,  Clinton a annoncé la bonne nouvelle : « J’ai le plaisir d’annoncer que le président Obama a officiellement désigné l’Afghanistan comme plus grand allié non-Otan des États-Unis ». Ceci signifie que ce pays a acquis le statut dont jouit Israël et que, sur la base de l’ « Accord de partenariat stratégique », les USA s’engagent à garantir sa « sécurité ». 

Selon des fonctionnaires de l’administration, les USA conserveront en Afghanistan 10 à 30 000 hommes, surtout des forces spéciales, flanqués de compagnies militaires privées. Et ils continueront à utiliser en Afghanistan leur propre force aérienne, y compris les drones d’attaque.

Le « plus grand allié non-Otan » recevra de l’Otan une aide militaire de plus de 4 milliards de dollars annuels. L’Italie, qui s’engage à verser 120 millions annuels, continuera à fournir, selon les mots du ministre de la défense Di Paola, « assistance et support aux forces de sécurité afghanes ». 

Le gouvernement afghan recevra en outre, comme décidé à la conférence des « donateurs » de Tokyo, 4 autres milliards annuels pour les « exigences civiles ». Et dans ce domaine aussi, a déclaré le ministre des affaires étrangères Terzi, « l’Italie accomplira sa part ». Selon la motivation officielle, on aidera de cette façon la « société civile afghane ». Ce qui traduit dans les faits signifie que chaque dollar et chaque euro, dépensé officiellement à des fins civiles, sera utilisé pour renforcer la domination militaire USA/Otan sur ce pays.

Un pays dont la position géographique est de première importance stratégique pour les puissances occidentales et leurs groupes multinationaux, qui avancent de plus en plus vers l’est, en défiant la Russie et la Chine. Pour convaincre les citoyens étasuniens et européens, lourdement touchés par les coupes dans les dépenses sociales, qu’il convient de prélever d’autres milliards de dollars et euros des caisses publiques pour les destiner à l’Afghanistan, on raconte qu’ils servent à apporter de meilleures conditions de vie au peuple afghan, en particulier aux femmes et aux enfants. 

C’est la fable qu’Hillary Clinton a racontée, accompagnée par le gazouillis des petits oiseaux de Kaboul et par le chœur de ceux qui jouissent de toute cette largesse.