vendredi 31 août 2012

Une boule de feu observée dans le sud de la Réunion



"La boule de feu : elle est descendue tout droit, comme la foudre ! On a vu comme une étincelle s’enflammer très vite et s’enfoncer très vite dans la terre, sans explosion" explique Julien, un témoin de ce phénomène.

Durant la nuit du lundi 27 au mardi 28 août, Julien et l’un de ses ami circulaient sur la quatre-voies en direction du Tampon. Un étrange phénomène s’est alors produit sous leurs yeux. Après avoir été surpris par la vision d’une boule de feu, les deux dalons se sont immédiatement arrêtés afin de prévenir les secours, ils craignaient le pire au moment des faits. "Sur le coup, on croyait que cela allait faire une explosion, un cratère, quelque chose de grave... Et puis on a pensé à un avion ou une météorite avec du recul (...) C’était impressionnant" explique Julien qui n’en revient toujours pas.

Alertés, les sapeurs pompiers ont immédiatement effectué une reconnaissance des lieux mais aucun départ de feu n’a été repéré. Toutefois, Julien affirme qu’une llueur serait restée visible plus de 20 minutes depuis la quatre-voies.

D’autres habitants affirment avoir observé cette boule de feu, "une lueur", "un flash blanc". Du côté des témoins apeurés, tous les scénarios ont été évoqués mais le mystère reste entier. Julien et ses amis aimeraient découvrir le lieu de l’impact de cette boule de feu.

Ce phénomène n’est pas nouveau à La Réunion, et pas aussi exceptionnel qu’on pourrait le penser. Ces observations peuvent représenter beaucoup de choses : soit un phénomène naturel - c’est à dire une météorite plus grosse que les autres que nous appelons un "bolide"- , soit les restes d’une fusée ou d’un satellite qui peuvent entrer dans l’atmosphère terrestre avant de se désagréger en laissant derrière eux une traînée de feu....

C'est la deuxième fois en moins d'un mois qu'un tel phénomène est signalé par les auditeurs de la radio de la rue Jules Auber...

Reportage ici

Source: Sott.net

***

Entre la météorite, les restes d'une fusée ou d'un satellite, les Martiens ou le canular, personnellement mon coeur balance. Ne manque plus que ce soit tout simplement des hologrammes fabriqués par on ne sait qui pour une raison inconnue.  N'empêche que c'est curieux tout de même que cela arrive pour la deuxième fois en un mois et au même endroit.  

May

Un complot pour assassiner Obama



Quatre soldats américains auraient projeté de renverser le gouvernement et d'assassiner Barack Obama. D'après le procureur de l'Etat de Géorgie et les autorités fédérales, les soldats étaient membres d'une "milice anarchiste" baptisée F.E.A.R. (Forever Enduring Always Ready - Toujours tenaces, toujours prêts), composée de soldats basés dans le Sud-Est de la Géorgie. Selon CNN, les soldats auraient investi 87.000 dollars dans l'achat de fusils d'assaut semi-automatiques et d'explosifs.

Les projets du groupe ont été découverts à la suite du meurtre d'un militaire proche des membres de F.E.A.R et de sa petite amie en décembre 2011, "car il était au courant des plans de la milice". Sur le banc des accusés, le soldat arrêté, qui plaide coupable, a révélé le complot et a accepté de témoigner contre trois autres militaires, pour lesquels une audience est prévue le 30 août.

Selon Associated Press (AP), la milice projetait de bombarder la fontaine Forsyth Park, à Savannah, puis un barrage dans l'Etat de Washington, avant d'empoisonner la récolte de pommes de l'Etat. L'objectif final était de renverser le gouvernement et d'assassiner le président.

Source: Le Figaro via Sott.net

jeudi 30 août 2012

Syrie : François Hollande, occupez-vous du chômage au lieu de Bachar Al-Assad !


Bachar al-Assad doit bien rire de la gesticulation de François Hollande, qui fait son Barack Obama. Le ridicule ne tue pas. François Hollande parle de Syrie, visiblement sa priorité, alors qu'il doit résoudre le chômage en France. Il n'y avait jamais eu une telle hausse exponentielle depuis le printemps 2009. Le mois de juillet a connu un nombre record de demandeurs d'emploi sans activité en métropole. Il a augmenté de 41.300, soit une hausse de 1,4%.

Or, hier, le président français François Hollande a brandi la menace d'une "intervention directe" en Syrie. "Assad doit partir" est devenu une espèce d'aphorisme, qui ne vise en définitive que des effets rhétoriques. Lors de la conférence annuelle des Ambassadeurs réunis hier à l'Élysée, le chef de l'État a fustigé une situation "insupportable pour la conscience humaine, inacceptable pour la sécurité et la stabilité de la région". Ah bon ? Et, les "qui" refusent toute discussion et mettent de l'huile sur le feu. Il croit visiblement à leurs propres mensonges. C'est ça qui est insupportable. Pour suivre l'intégralité de son discours,suivez ce lien.

Avec cette impudicité, on découvre un personnage rustre, cynique, de mauvaise foi, et cruel. Comme le dit le dicton, l'eau qui dort est la plus profonde. Poursuivant son speech, sorte de soliloque emprunté à l'antéchrist américain Barack Hussein Obama, il a également exhorté l'opposition syrienne à "constituer un gouvernement provisoire, inclusif et représentatif qui puisse devenir le représentant légitime de la nouvelle Syrie", avant d'ajouter que Paris"reconnaîtrait" un tel gouvernement "lorsqu'il aura été formé".

Un discours abscons qui n'est pas sorti de la bouche d'un clown ou d'un ignorant, mais dans celle d'un belliqueux, pour ne pas dire fou. Une folie douce pour l'instant, à trop vouloir être le caniche de Barack Hussein Obama. Avec l'argent des contribuables français, voilà qu'après Nicolas Sarkozy, un autre président français, veut engager la France dans une lutte injuste, poussant à sa détestation.

dimanche 26 août 2012

Grèce : Le suicide comme façon de sortir de la crise

Après l'annonce par l'État de la fermeture imminente de l'organisme public de logement où elle travaillait, une mère de famille de 47 ans avait menacé pendant plusieurs heures de sauter depuis le troisième étage du bâtiment, le 15 février à Athènes.

Alors qu'une partie de la droite allemande vitupère contre les Grecs, la population s'épuise en sacrifices colossaux. Ceux qui décident d'en finir sont de plus en plus nombreux, s'alarme la Süddeutsche Zeitung.

Voilà plus de deux ans que les Grecs se battent pour sauver leur pays de la faillite. La plupart d'entre eux a renoncé à une bonne partie de ses salaires ou de ses traitements, a accepté des vagues de licenciements massifs et une augmentation considérable du prix des denrées alimentaires et du carburant. Les Grecs ont protesté contre l'introduction de nouveaux impôts - avant de se résigner à les accepter. Tout cela pour pouvoir rester dans la zone euro.

Il semble pourtant, d'après les dernières annonces, que leur combat ait été vain. En juillet, le taux de chômage frôlait les 24 %, et des milliers de personnes s'agglutinent dans les files d'attente des soupes populaires pour avoir un repas chaud. Incapables de nourrir leurs enfants, les parents les confient aux services d'urgence.

samedi 25 août 2012

Écouter quelqu'un se plaindre détruit les neurones !


Vous aurez désormais une bonne raison pour ne plus écouter vos amis se plaindre. L'écrivain Trevor Blake, qui s'appuie sur les recherches de neuroscientifiques, révèle en effet qu'écouter des personnes se plaindre à tout va est mauvais pour le cerveau.Cela détruirait progressivement les neurones de l'hippocampe, partie du cerveau qui joue notamment un rôle central dans la mémoire et la navigation spatiale.

L'information, que l'on retrouve dans le livre Three Simple Steps: A Map to Success in Business and Life, indique même qu'assister à 30 minutes de négativité – aussi bien à la télévision que dans la vie réelle – peut rendre stupide.

Évitez donc de regarder des émissions de téléréalité dans lesquelles on peut souvent voir les participants se plaindre, râler, pleurer ! (Atlantico)

Lu sur Roundnews via WikiStrike 

*** 

Morale à cette histoire : Si vous voulez sauvez votre peau évitez les  gens malheureux dans la leur.

May

Gare aux barquettes alimenteuses



Les barquettes en plastique peuvent-elles contaminer les aliments qu'elles contiennent quand elles passent au four micro-ondes ? Les autorités sanitaires françaises n'ont, pour l'instant, pris aucune mesure concernant ces récipients utilisés par toutes sortes de commerçants, du charcutier au traiteur chinois. Mais deux des composants chimiques de ces boîtes transparentes les inquiètent : les phtalates et le bisphénol A (BPA).

Selon les scientifiques, ces charmantes molécules présentent un risque avéré pour la fertilité et la reproduction. Leur caractère cancérigène est plus discuté. Mais une récente étude de la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences conclut - à partir d'expériences sur des rats et des macaques - que le BPA augmente les risques « d'incidence » du cancer du sein. Risques transmissibles aux nouveaux nés...

Or, ces saloperies exposées aux micro-ondes, peuvent « migrer » vers les aliments présents dans les barquettes. À des doses excessives ? Toxico-chimiste reconnu, le professeur André Picot avoue qu'il n'enfourne jamais que du verre dans son four à micro-ondes. Et encore, « seulement pour réchauffer le café » ! Dans un rapport sur le BPA du 9 novembre, l'Académie de médecine (française) demande l'interdiction - mais seulement dans les cuisines des collectivités - de « réchauffer les aliments au micro-ondes directement dans les emballages plastique ».

Gage, en principe, de sécurité pour les consommateurs, le logo « plastique alimentaire » (avec une fourchette et un verre) qui figure sur les récipients ad hoc n'est pas une garantie. Parce que les tests de température sont réalisés dans des fours normaux. Plus sûre serait « la suspension de la fabrication, de l'importation, de l'exportation et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A ».

C'est précisément l'intitulé d'un projet de loi voté en octobre par l'Assemblée. Hélas, le Sénat, tout à sa nouvelle organisation, n'a pas encore trouvé le temps (ou la volonté ?) de l'adopter. Voilà pourtant une belle occasion de prouver que le lobby pétrolier, qui coiffe celui des plasturgistes, ne les impressionne pas. 

Source:  J.-F. J.
Le Canard Enchaîné
mar., 14 août 2012 15:25 CDT
via Sott.net

vendredi 24 août 2012

Quand les escrocs en col blanc gouvernent impitoyablement, sans foi ni loi



Pourquoi des personnages comme Timothy Geithner, le secrétaire au Trésor US, poursuivent-ils leur mission de représentant des États-Unis alors qu'ils devraient être entre quatre murs ? Plus on creuse sur les scandales liés à la manipulation du Libor, plus on s'aperçoit qu'il s'agit de l'un des grands crimes du siècle.

Quand il s'exprime pour commenter les silences complices de Timothy Geithner sur les manipulations du Libor, l'ancien gou­verneur de l'État de New York, Eliot Spitzer, n'hésite pas à comparer son crime à celui des pires pédophiles lourdement condamnés pour crime.

« Le rôle de Geithner a été dévoilé lors de la déposition de l'ancien directeur de la Barclays, Robert Diamond, devant une commission d'enquête du Parlement britannique. En effet, il a révélé que Barclays avait été en contact avec la Réserve fédérale de New York à l'époque où Geithner la dirigeait, au sujet du Libor. 

La Fed de New York, censée garder Wall Street dans le collimateur, joue un rôle de régulation tout spécial. A la suite des propos de Diamond, une série de courriels ren­dus publics a confirmé que les autorités de la Fed, y compris Geithner, n'ont rien fait pour arrêter les menées des banques qui fixaient le Libor, dont ils étaient au courant. Pire, ils ont accordé à ces mêmes banques des milliers de milliards de dol­lars de fonds et de crédits. Barclays à elle seule a obtenu 868 milliards de dollars de prêts, au loyer de 0 % ! 
Geithner a personnellement envoyé un email aux autorités britanniques le 1er juin 2008, leur suggérant de renforcer la gouvernance et d'établir une procédure crédible de déclaration des taux, et d'éliminer l'incitation à faire de fausses déclarations. Il savait donc bel et bien que la procédure comportait de sérieux défauts. Pourquoi n'a-t-il pas intenté de poursuites contre ceux qui trichaient ? » (Source Strategic Alert)

Collaboration US Al Qaeda dans des opérations terroristes pour dépecer le Moyen Orient au profit d'Israël

Le concept de guerre au terrorisme a été créé conjointement par les US Israël dans les années 80 pour combattre tous les mouvements d'émancipation populaire obstacle à l'hégémonie planétaire de l'Empire judéo chrétien sioniste. De la Bosnie à la Syrie on retrouve cette axe diabolique US Al Qaeda Israël Arabie Saoudite.

Dans les années 80 et 90 le terrorisme d'état utilisant des proxys a sévi en Bosnie Kosovo Afghanistan. Puis il a de nouveau frappé en Libye en 2011 et depuis plus d'un an et demi il déstabilise la Syrie.

Les États Unis parlent de « guerre contre le terrorisme » mais agissent en collaboration avec toute une myriade de nébuleuses terroristes dont la plus connue est Al Qaeda.

La politique de changement de régime est une constante de la politique étrangère de l'Empire judéo chrétien sioniste pour renverser des gouvernements « communistes « ou des dirigeants considérés comme « communistes »(proches de Moscou ou faisant affaire avec Moscou notamment en matière d'armement) tels Slobodan Milosevic, Moammar Kadhafi, et le dernier ciblé Bashar al Assad.

Tous sont considérés par leurs proxis fantassins, ces terroristes salafistes, wahhabites et takfiris proches ou appartenant à la mouvance al Qaeda, une création CIA /Arabie Saoudite comme des hérétiques et des infidèles. Tous ont refusé de faire allégeance à l'Empire et tous ont dirigé et dirigent encore dans le cas d'Assad des états séculiers où cohabitent différents groupes éthno religieux.

Alors si le véritable ennemi des US c'est «le terrorisme islamique » pourquoi détruire les uns après les autres en les divisant en petites entités éthnico religieuses, ces pays séculiers ?

Comment ce fait-il que les plus proches alliés arabes des US au Moyen Orient soient des dictatures monarchiques islamistes extrémistes : Arabie Saoudite , Qatar, Koweït, Jordanie, Bahreïn... Le Bahreïn hébergeant la 5ème Flotte US et le Qatar et l'Arabie Saoudite finançant et armant les terroristes d'Al Qaeda et autres mercenaires déployés en Syrie pour renverser le gouvernement syrien de Bashar al Assad ?

jeudi 23 août 2012

Bienvenue dans le « Projet Avatar » !


On dit souvent que les films de science-fiction sont des avant-goûts de la réalité. Vous vous souvenez du film Avatar ? De la série Matrix ? Et plus loin en arrière, de la série télévisée Code Quantum (avec l’hologramme Al) ?

Intitulé « projet Avatar », l’idée consiste à créer un cerveau artificiel dans lequel on transplante l’esprit d’un homme afin que celui-ci puisse contrôler un hologramme humanoïde. Tout un programme…

Un russe fou, soutenu qui plus est par le Dalaï Lama (sa réputation est définitivement faite, si cela n’était pas encore le cas), veut faire de cette fiction une réalité.

Bienvenue dans l’avenir virtuel que dénonce entre autres Joël Labruyère et qu’avait prédit Rudolf Steiner.

L’immortalité… Une quête qui n’en finit pas de faire rêver. Et le projet russe « Initiative 2045″ en est un nouvel exemple. A l’origine de ce projet fou, ou disons, ambitieux, le milliardaire russe Itskov Dmitri, qui s’est adressé aux 1531 milliardaires de la liste Forbes afin qu’ils s’unissent pour financer ses recherches. Le Dalaï-Lama lui-même a donné sa bénédiction à cette cause.

Une vie sans fin qui serait atteinte d’après les objectifs du Russe de 31 ans en seulement quatre étapes d’ici 2045. C’est le projet Avatar.

Derrière ce nom de code, ce magnat de la presse a prévu à terme de pouvoir créer un cerveau artificiel, puis de transplanter l’esprit d’un homme dans ce dernier et, enfin, que l’esprit puisse contrôler un hologramme humanoïde.

mercredi 22 août 2012

Les Mayas responsables de leur disparition?

 Photo :  iStockphoto

Les Mayas auraient contribué à la chute de leur civilisation en coupant des forêts pour faire place à l'agriculture et aux villes, aggravant ainsi la sécheresse qui sévissait sur leur région, selon une nouvelle étude américaine.

Les scientifiques pensaient déjà que les sécheresses prolongées avaient provoqué la disparition des Mayas il y a un peu plus de 1000 ans au sud du Mexique et au nord de l'Amérique centrale. Plus de 19 millions de Mayas auraient vécu au cours de la période dite classique, qui s'étend de l'an 250 à l'an 900.

Toutefois, dans une étude parue cette semaine dans la revue Geophysical Research Letters, des chercheurs de l'Institut Goddard affilié à l'Agence spatiale américaine (NASA) avancent que la destruction de la forêt tropicale par les Mayas a accéléré le processus de changement climatique et environnemental qui a mené à leur disparition.

« Nous n'affirmons pas que la déforestation ait contribué à elle seule à la sécheresse, mais elle en est responsable pour une bonne part », a expliqué le principal auteur de la recherche, Benjamin Cook, affilié à l'Université Columbia.

Les chercheurs se sont basés sur des simulations informatiques. Ils ont trouvé que les précipitations dans la péninsule du Yucatan, où les coupes d'arbres étaient nombreuses, ont chuté de 15 % durant le pic de déforestation, et que 60 % de l'assèchement du sol résultait de la déforestation effectuée par les Mayas.

À mesure que les forêts faisaient place aux champs cultivés, une plus grande quantité de rayons solaires étaient reflétés vers l'espace, puisque les champs ont une teinte plus claire que la forêt tropicale. Cela fait en sorte que le sol absorbe moins de chaleur.

Conséquemment, il y aurait eu une diminution de l'évaporation et de la formation de nuages, et donc, de précipitations.

Selon les chercheurs, les Mayas coupaient aussi beaucoup d'arbres pour cuire la chaux qu'ils utilisaient dans leurs constructions, ce qui contribuait également au phénomène de sécheresse.

Avec le temps, les pluies n'auraient plus été suffisantes pour se substituer aux eaux stagnantes disparues en s'évaporant.

Cette situation aurait provoqué de graves problèmes d'approvisionnement en eau pour les Mayas, notamment pour l'irrigation de leurs cultures.

La communauté scientifique attribue également la chute des cités-États mayas à des problèmes de surpopulation, aux guerres, aux révoltes paysannes et à des changements dans leurs réseaux commerciaux.

Source: Radio-Canada

Les enjeux de la mondialisation et les élections du Québec


La dictature des banques
Michel Matte
Tribune libre de Vigile
dimanche 19 août 201


Les manifestations étudiantes ne sont pas à l’origine du désordre social. Elles sont plutôt la réponse démocratique à la décomposition graduelle de la société. Alors comment expliquer cette destruction de notre société prétendument démocratique ?

Depuis la Renaissance, les banques se sont constituées en empires financiers. Graduellement elles se sont accaparé le pouvoir de créer la monnaie. Au lieu que l’État crée la monnaie d’un pays, ce sont des banques privées qui la créent en prêtant au gouvernement et aux citoyens contre intérêt. Ainsi se créent des dettes croissantes et impossibles à rembourser. Les gouvernements et les citoyens sont à la merci des banques.

Deux excellents ouvrages décrivent cette prise de contrôle et le fonctionnement du système bancaire. Le premier, Les Secrets de la Réserve fédérale par Eustace Mullins cite William Guy Carr, Des Pions sur L’Échiquier, pages 14, 15 et 58-64 pour décrire le plan occulte en 1773 de Mayer Amschel Bauer qui adopta plus tard le nom de « Rothschild ».

mardi 21 août 2012

David Garrett: violoniste



Plaisir de l'oreille garanti



Merci Lora

Le manque d'exposition au soleil serait un facteur de vulnérabilité au cancer


D'après une nouvelle étude menée en Chine, l'industrialisation et le mode de vie moderne, caractérisé par une faible exposition au soleil, seraient les deux facteurs responsables de l'accroissement de la vulnérabilité au cancer.

Il est habituellement recommandé de se protéger contre la lumière du soleil, et contre les rayons UV-B en particulier, pour éviter de développer un cancer de la peau. Cependant, un groupe de scientifiques dirigé par Wanqing Chen a récemment démontré que les taux de mortalité associés aux principaux types de cancer au sein de la population chinoise sont, comme en Occident, inversement corrélés au rayonnement UV-B ambiant. Il en va de même pour l'incidence de certains types de cancers, tels que celui de l'œsophage, de l'estomac, du côlon, du rectum et du col de l'utérus.

Au vu des résultats de leur étude, les chercheurs pensent que la vitamine D, qui est produite naturellement par le corps après une exposition aux ultraviolets, peut réduire l'incidence du cancer ou améliorer la manière dont celui-ci évolue. 

L'étude révèle que l'industrialisation et le manque d'exposition au soleil vont souvent de pair. Les chercheurs ont d'abord estimé l'incidence du cancer en analysant les données de mortalité recueillies dans 263 districts chinois entre 1990 et 1992, ainsi que les statistiques nationales sur le cancer portant sur la période 1998-2002. 

Ils ont ensuite utilisé des mesures satellites de l'intensité ambiante des rayons UV-B ajustée à la nébulosité pour estimer le rayonnement journalier moyen dans ces districts en 1990.

« Sous l'influence des rayons UV-B, la peau produit plus de 90 % de nos besoins en vitamine D », explique Ad Brand du Sunlight Research Forum (SRF). « Il est scientifiquement prouvé qu'un niveau élevé de vitamine D a des effets bénéfiques sur la santé (un taux de 40 à 60 nanogrammes par millilitre de sang est considéré comme optimal). C'est pourquoi le SRF recommande une exposition modérée, mais régulière, aux rayons UV-B, que ce soit au soleil ou en solarium ».

Notes

Le Sunlight Research Forum (SRF) est une association à but non lucratif dont le siège est situé aux Pays-Bas. Son objectif est de contribuer à promouvoir les découvertes médicales et scientifiques les plus récentes sur les effets d'une exposition modérée aux rayons ultraviolets.

Source: notre-planete.info

 

lundi 20 août 2012

L'enterrement de l'euro


Serge Trufaut
Le Devoir

Jusqu’à tout récemment, l’implosion de la zone euro était une hypothèse formulée quasi exclusivement par des économistes. Voilà que les limiers de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel viennent de nous apprendre que les banques, les grandes entreprises, les assureurs, les fonds d’investissement, les gestionnaires de fortune, les fonds de pension et autres ont intégré dans leurs opérations quotidiennes la variable suivante : l’enterrement prochain de la monnaie unique.

Depuis des mois maintenant, des économistes réputés, et tous américains, tous enseignants et non employés par une banque ou une grande compagnie, ont estimé que la structure de l’euro, le mandat imposé à ses dirigeants et les énormes dissemblances constatées entre les économies des divers pays de la zone permettaient d’avancer que la monnaie unique était condamnée à une mise entre parenthèses. Point.

dimanche 19 août 2012

La route norvégienne de l'Atlantique

Le pont sur lequel on passe au début de la vidéo est le célèbre Storseisundet Bridge, connu pour être la « route vers nulle-part » car lorsqu’on le regarde sous un certain angle on a l’impression qu’il s’arrête au milieu :


La route de l’Atlantique (en norvégien : Atlanterhavsveien) est une section de la Route Nationale 64 (RV 64) située dans la partie nord de la zone côtière de Hustadvika. La route relie les communees de Eide et Averøy, situés dans la région de Møre og Romsdal. La longueur totale de la section est de 8,274 kilomètres.




Les travaux de construction ont débuté en 1983. L’inauguration a eu lieu le 7 juillet 1989. La route est construite sur plusieurs petites îles et récifs, et est traversé par huit ponts, plusieurs chaussées et des viaducs. Cette route a une vue sur la mer ouverte, ce qui est rare sur les routes du long de la côte norvégienne. On peut voir les fjords et les montagnes à proximité de la route.




La route spectaculaire est rapidement devenue une attraction touristique, dans la mesure où des précautions doivent être affichés lors de la conduite, au cause de la fréquentation de cette route par la population locale et les visiteurs. Atlanterhavsvien a été voté « construction norvégienne du siècle » le 27 septembre 2005, et est actuellement en Norvège la deuxième route la plus visitée après celle de Trollstigen.

Bonne route ...



Merci Lora

Iran, Syrie : La mise en garde du général Charles Bouchard, ex commandant de l’OTAN !

Le 3 mars dernier, en présence du Commandant de la 3 ième Escadre de Bagotville et du maire Jean Tremblay, le lieutenant-Général Charles Bouchard a signé le livre d'or de la ville de Chicoutimi.  (Photo: Le Quotidien)



IRIB-  Le 13 août 2012, dans une interview avec le quotidien israélien Haaretz, Charles Bouchard,  ancien général du Commandement aérien des Forces canadiennes et ex-commandant des opérations de l’OTAN en Libye, a sommé Israël de ne pas se précipiter dans des frappes militaires contre l’Iran. S’engager dans une telle attaque sans soutien international serait totalement « illogique et irresponsable ».

D’ailleurs, « ni l’OTAN, ni le Conseil de sécurité, n’accepteraient, dans un proche avenir, une guerre contre l’Iran » a-t-il précisé. Bouchard estime que l’armée israélienne a bien conscience qu’une telle attaque ferait plonger toute la région dans le chaos. Éliminer 100% des installations nucléaires iraniennes avec une attaque éclair est quasiment impossible et n’a rien à voir avec la stratégie qui avait permis à l’époque de gagner la guerre de six jours.

Pour Bouchard, une action unilatérale israélienne n’aurait qu’un « effet boomerang » puisqu’elle ferait naître à terme un vaste élan de solidarité dans le monde musulman qui nuirait à Israël. Une telle attaque israélienne pourrait être percue comme une conspiration judéo-chrétienne contre l’Islam.

Les remarques de Bouchard interviennent au moment où le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et le ministre de la Guerre Ehud Barak, contre l’avis de la majorité de l’establishment militaire israélien, annoncent vouloir lancer l’attaque contre l’Iran, bien que 46% des Israéliens y restent fortement opposés.

Le leader de l’opposition, Shaul Mofaz, a déclaré pour sa part que le Premier ministre agite le spectre de la guerre pour tenter de faire oublier la crise économique. Le gouvernement doit notamment faire passer un plan d’austérité comprenant des hausses d’impôts et des réductions budgétaires, ce qui provoque la colère de nombreux Israéliens.

En ce qui concerne la Syrie, le général Bouchard estime la situation dans ce pays bien différente de celle de la Libye. Il souligne qu’un renversement du gouvernement de Bachar el-Assad aboutirait à un véritable chaos, étant donné la situation actuelle sévissant dans ce pays.

Le général canadien a également mis au défi le prochain président des Etats-Unis. Celui-ci devrait examiner au plus vite les cas exemplaires où la diplomatie a permis de retourner des situations de grande tension jugées sans espoir de solution, comme la visite de Richard Nixon en Chine en 1972 ou celle du président égyptien Anouar el-Sadate à Qods en 1977. La solution est toujours le fruit de compromis acceptés par les deux cotés. La Russie qui a des bonnes relations avec l’Iran détient une des clés de la situation. Il faut donc que les esprits se calment et qu’Israël ne se laisse pas entraîner dans des aventures irresponsables.

Progrès et Solidarité

Source: http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/206627-iran,-syrie-la-mise-en-garde-du-g%C3%A9n%C3%A9ral-bouchard,-ex-commandant-de-l%E2%80%99otan

***

(Chicoutimi) Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a rendu hommage au lieutenant-général Charles Bouchard, (en mars dernier) pour le travail accompli par ce militaire originaire de Chicoutimi à titre de commandant de la Force opérationnelle interarmées et multinationale Unified Protector, qui a permis de libérer le peuple libyen du joug du Colonel Khadafi (???), l'an dernier.  (Le Quotidien, mars 2012)

C'est à ce titre d'ancien général du Commandement aérien des Forces canadiennes et ex-commandant des opérations de l’OTAN en Libye, que le général et commandant Bouchard s'est fait connaître non seulement pour ses glorieux faits d'armes, mais hélas aussi pour avoir été le bourreau des Lybiens. Lire ici:  http://www.vigile.net/Les-crimes-de-guerre-de-Charles

Mais que le maire de Chicoutimi, Jean Tremblay, ait été si fier de le présenter dans sa ville comme un héros de guerre (!!!), cela montre bien à quel point les flots incommensurables  de désinformation injectés dans les esprits d'une grande partie de la population occidentale, naïve et peu curieuse, a fait son oeuvre ... 

Toutefois depuis ces temps glorieux, le commandant Charles Bouchard, lui,  ferait-il preuve aujourd'hui d'amende honorable ...?

Oups!  Ma question qui tue: En quoi ces mises en garde du commandant Bouchard aux pays concernés, à savoir Israël et États-Unis d'abord, vont-elles irriter Stephen Harper, l‘indécrottable copié/collé au sionisme guerrier et paranoïaque de Benjamin Netanyahou et son ministre de la Guerre, Ehud Barak?

May

Le déclenchement d’une guerre « humanitaire » contre la Syrie



16 août 2012
Michel Chossudovsky

L’administration Obama, en lien avec Londres, Paris et Tel-Aviv ainsi que le quartier général de l’OTAN à Bruxelles, envisage diverses « options d’interventions » militaires contre la Syrie, y compris des opérations navales et aériennes en appui aux forces rebelles d’« opposition » sur le terrain. Les États-Unis et leur irréductible allié britannique sont sur un « pied de guerre humanitaire ».

Les forces alliées, incluant des agents du renseignement et des Forces spéciales ont renforcé leur présence sur le terrain en appui à l’« Armée syrienne libre » (ASL) de l’opposition. Le ministère de la Défense britannique serait « en train de formuler des plans d’urgence advenant le déploiement de troupes par la Grande-Bretagne dans cette région instable ».

Des déploiements navals et aériens ont déjà été annoncés par le ministère britannique de la Défense. Selon les tabloïds londoniens citant des sources militaires « faisant autorité », « [l]’escalade de la guerre civile en [Syrie] a augmenté la probabilité que l’Occident soit forcé d’intervenir ». (Daily Mail, 24 juillet, 2012.)

Pour des raisons pratiques, on n’envisage pas de campagne de bombardement « choc et stupeur » à l’irakienne. « Des analystes de la Défense ont averti qu’une force d’au moins 300 000 troupes serait nécessaire pour mettre en œuvre une intervention à grande échelle [en Syrie]. Cette option se heurterait tout de même à une résistance farouche […] » (Ibid.)

Au lieu de mener une guerre éclair totale, l’alliance des États-Unis, de l’OTAN et d’Israël a choisi d’intervenir en vertu de la « responsabilité de protéger » et son contexte diabolique de « guerre humanitaire ». Inspirées de l’opération en Libye, les étapes suivantes sont prévues :

1. Une insurrection soutenue par les États-Unis et l’OTAN, intégrée par des escadrons de la mort, est lancée sous couvert d’un « mouvement de contestation » (mi-mars à Dara)

2. Les Forces spéciales britanniques, françaises, qataries et turques sont sur le terrain en Syrie pour conseiller et entraîner les rebelles ainsi que superviser des opérations spéciales. Des mercenaires engagés par des compagnies de sécurité privées sont également impliqués dans le soutien aux forces rebelles.

3. Les meurtres de civils innocents par l’Armée syrienne libre (ASL) sont exécutés délibérément dans le cadre d’une opération clandestine des services de renseignement. (Voir SYRIA : Killing Innocent Civilians as part of a US Covert Op. Mobilizing Public Support for a R2P War against Syria, Global Research, mai 2012.)

4. Le gouvernement syrien est ensuite accusé des atrocités commises. La désinformation médiatique est axée sur la diabolisation du gouvernement syrien et l’opinion publique est incitée à appuyer une intervention militaire pour des raisons humanitaires.

5. En réaction à l’indignation publique, les États-Unis et l’OTAN sont alors « forcés d’intervenir » en vertu du mandat de la « responsabilité de protéger » (Responsibility to Protect (R2P)). La propagande médiatique passe en vitesse grand V et « la communauté internationale » vient à la rescousse du peuple syrien.

6. Des navires de guerre et des chasseurs sont alors déployés dans la Méditerranée orientale. Ces actions sont coordonnées avec un soutien logistique aux rebelles et des Forces spéciales sur le terrain.

7. Le but ultime est un « changement de régime » menant au « démantèlement du pays » selon des divisions confessionnelles et/ou à l’installation d’un « régime influencé ou dominé par l’Islam » à l’instar du Qatar et de l’Arabie Saoudite.

8. Les plans de guerre contre la Syrie sont intégrés à ceux relatifs à l’Iran : la route vers Téhéran passe par Damas. Les vastes répercussions d’une intervention militaire des États-Unis et de l’OTAN comportent l’escalade militaire et le déclenchement probable d’une guerre régionale s’étendant de la Méditerranée orientale à l’Asie centrale et dans laquelle la Chine et la Russie pourraient être impliquées directement ou indirectement.

Les étapes 1 à 4 ont déjà été mises en œuvre.

L’étape 5 a été annoncée.

L’étape 6 comprenant le déploiement de navires britanniques et français en Méditerranée orientale est prévue pour la « fin de l’été » selon le ministère britannique de la Défense. (Voir Michel Chossudovsky, The US-NATO War on Syria : Western Naval Forces Confront Russia Off the Syrian Coastline ? Global Research, 26 juillet 2012.)

L’étape 7, à savoir le « changement de régime », qui représente la phase finale de la guerre humanitaire, a été annoncée à maintes reprises par Washington. Le secrétaire à la Défense Leon Panetta a fait référence au président Al-Assad en ces termes : « Il ne s’agit plus de savoir si son règne achève, mais plutôt quand il s’achèvera. »

samedi 18 août 2012

Le Projet Grand Moyen-Orient : Un message des Banquiers Internationaux à Anonymous



Rudy-D
Agoravox.tv
jeu., 16 août 2012 08:34 CDT

Bonjour Anonymous. Nous sommes les banquiers internationaux.

Nous avons détruit la Lybie, volé ses ressources naturelles,les réserves d'Or et empoché ses avoirs gelés à l'étranger. Nous avons choisi le nouveau président égyptien.

Aucune nation ne peut se détacher de notre contrôle.

Tout se déroule comme le voulait notre "Projet pour un Grand Moyen-Orient", lancé par George W. Bush juste après notre intervention en Irak en 2003. La prochaine étape consiste à démanteler le régime Assad en Syrie.

Nous avons invité Bassma Kodmani du Conseil National Syrien (CNS) à la conférence du Bilderberg cette année pour l'éclairer sur son travail en tant que nouvelle marionnette.

Nous finançons et avons infiltré et manipulé d'innombrables organisations,dont Wikileaks, Amnesty International et vous, Anonymous !

Wikileaks a récemment publié le "dossier Syrie" obtenu au cours de l'Opération Syrie. C'est le signe que notre campagne massive et négative contre le régime de nos partenaires médias occidentaux comme la BBC, Reuters, CNN, et Al-Jazeera fonctionne assez bien.

NOUS NOUS FOUTONS DE LA DEMOCRATIE.
NOUS NOUS FOUTONS DE LA LIBERTE.
NOUS NOUS FOUTONS DE BASHAR AL-ASSAD.

Nous ne nous soucions que de nos intérêts commerciaux, de l'argent, du pouvoir et du contrôle.


Vous continuerez à nous aider à construire notre "Projet du Grand Moyen-Orient" et nous allons mettre la Syrie sous notre contrôle.

Nous sommes les Banquiers.
Nous sommes les Bilderbergers.
Nous sommes le 1%

Attendez-vous à nous pour manipuler votre esprit.
Attendez-vous à nous pour tromper votre cœur.
Attendez-vous à nous.

Un plan d’évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point


Un plan d’évacuation des 200.000 Français vivant en Israël a été mis au point pour faire face à la montée des périls. Objectif : ne pas être pris au dépourvu au cas où un déluge de missiles équipés d’armes conventionnelles ou non-conventionnelles tirés par l’Iran ou le Hezbollah libanais s’abatteraient sur le territoire israélien.

Parmi les scénario de sauvetage envisagé par les diplomates figure un départ des ressortissants français à bord de petites embarcations rejoignant ensuite des navires de guerre français croisant au large du port de Jaffa, près de Tel Aviv.

Pour compléter le dispositif, plusieurs dizaines de Français ont été désignés pour servir de coordinateurs afin de relayer les consignes pour l’organisation de l’évacuation, les lieux de rassemblements et les procédures à suivre ainsi que les coordonnées des personnes à contacter.

Tokyo et Pékin se disputent une île en mer de Chine

Le bateau des activistes prochinois intercepté par les garde-côtes japonais le 15 août en mer de Chine  Photo :  Masataka Morita (AP)

Le différend entre Pékin et Tokyo autour d'un archipel situé en mer de Chine méridionale refait surface. Une vingtaine de bateaux japonais ont mis le cap samedi sur les îles Senkaku. Le geste vise à réaffirmer la souveraineté du Japon sur cet archipel, et suscite des vives protestations de la part du gouvernement chinois.

C'est un véritable coup de force que tente le Japon en mettant à bord de ces bateaux quelque 150 personnes, parmi lesquelles figurent des parlementaires et des militants nationalistes. Leur arrivée sur l'archipel est prévue dimanche matin.

vendredi 17 août 2012

jeudi 16 août 2012

Un python de 5 m attrapé en Floride

14 août 2012 — (19h30) Le géant appartient à l'espèce des pythons molure, aussi connu sous le nom de python de Birmanie. Cette espèce est originaire d'Asie du Sud-Est et a été introduite illégalement en Floride. Il s'agit d'ailleurs du plus grand spécimen jamais trouvé dans cet état, qui en compte des milliers.


Il était d’ailleurs tellement grand que les chercheurs ont dû unir trois tables afin de procéder à l’autopsie. Le spécimen a été trouvé dans le parc national des Everglades et a été emmené au musée qui effectue une étude sur cette espèce envahissante.

Selon les chercheurs, le principal problème est que le python n'a pas de prédateur naturel et les estimations sur sa population aux États-Unis varient de milliers à des centaines de milliers de spécimens.

Ils constituent un problème pour la faune locale par leur nombre, leur longévité et leur capacité à se reproduire abondamment.

Son introduction serait en partie due à des propriétaires insouciants qui les avaient achetés pour ensuite s’en débarrasser lorsqu’ils devenaient trop encombrants.

Une augmentation rapide de leur nombre a poussé les autorités à adopter des lois qui interdisent la possession ou le transport sans autorisation de ce genre de python. Les habitants de Floride peuvent aussi les chasser durant certaines saisons avec un permis.

Source:  MétéoMédia

mercredi 15 août 2012

Apartheid en Arabie saoudite - Ghetto au féminin


Serge Truffaut
Le Devoir, 15 août 2012

Que des femmes demandent et obtiennent l’édification d’un ghetto en dit long, très long, sur l’oppression mentale, l’éradication spatiale et le racisme économique dont elles sont quotidiennement l’objet. Ça se passe évidemment en Arabie saoudite et nulle part ailleurs. Ça se passe dans ce pays qui a fait de l’apartheid, voire l’esclavage, une culture de gouvernement, un point d’orgue social, mais qui, contrairement à l’Afrique du Sud des années 1970, ne fait toujours pas l’objet d’un boycott mondial.

De quoi s’agit-il ? Des Saoudiennes ont formulé la requête suivante : qu’on permette la construction d’une ville employant 5000 femmes et qui serait fréquentée par les femmes. Cinq mille femmes qui travailleraient dans des commerces d’alimentation, de produits textiles et des pharmacies. La réponse des autorités, si on peut les nommer ainsi, s’est déclinée sur le mode de l’acquiescement. De fait, cinq villes en tout seront édifiées.
Ça se passe en Arabie saoudite et nulle part ailleurs. Les conditions de travail des futures salariées seront au diapason des diktats islamiques. Le contraire aurait étonné au plus haut point. Des entrepreneurs, tous des mâles, font déjà campagne pour qu’en matière d’embauche, on donne la priorité aux célibataires. Quoi d’autre ? Que les femmes enceintes ne soient pas engagées.
Pour faire court, on soulignera que toutes les balises réglementaires seront en droite ligne avec toutes celles qui régissent la vie de la moitié du monde. Et il se trouve, on l’ignore encore beaucoup trop, que l’empire du pétrole, le royaume du sang de l’économie interdit aux femmes de conduire, de voter, d’arpenter les lieux publics sans la présence du mari ou du père ou du frère.

Ça se passe en Arabie saoudite et nulle part ailleurs. À la fin des années 1990, et non au XVIIIe ou au XIXe siècle, on a demandé au Conseil permanent pour la recherche scientifique et la délivrance des avis juridiques si on pouvait retarder la date de mariage de la jeune fille qui veut poursuivre des études universitaires. Quelle fatwa en est sortie ? Si, au terme de « l’école élémentaire », la fille est capable de lire le Coran et les commentaires qui lui sont consacrés, cela lui suffira. « Il en sera ainsi à moins qu’elle excelle dans un domaine nécessaire aux personnes, comme la médecine, et à la condition que ses études n’impliquent pas quelque chose de prohibé comme le mélange des sexes […] »

Parfois, parlant de ce pays, on évoque le Moyen Âge. C’est faire injure à cette période. Car l’Arabie saoudite, c’est l’âge de pierre version postmoderne.
***
Comme vous dites si bien, M. Truffaut,  ca se passe en Arabie saoudite et nulle part ailleurs.

May

Des papillons touchés par la radioactivité


Des retombées sur la nature de l'accident nucléaire de Fukushima, qui a suivi le tremblement de terre et le tsunami au Japon, commencent à être observées.

Le papillon du haut est normal alors que celui du bas a souffert de la radioactivité. Le papillon du haut est normal alors que celui du bas a souffert de la radioactivité. Photo : Université Ryukyu

De nouvelles générations de papillons des alentours de la centrale nucléaire présentent des mutations liées à la radioactivité.

Environ 12 % des petits papillons bleus de la famille des lycénidés exposés à la radioactivité à l'état de larves lors de la catastrophe nucléaire de mars 2011 ont développé des anomalies, notamment des ailes plus petites et une malformation des yeux.

Des insectes attrapés non loin de la centrale accidentée en mai 2011, soit deux mois après l'accident, ont été élevés en laboratoire à des fins de reproduction. Le Pr Joji Otaki et ses collègues de l'Université Ryukyu d'Okinawa affirment que quelque 18 % de la génération suivante a eu des problèmes similaires.

La proportion a encore grimpé à 34 % pour la troisième génération, alors que les scientifiques avaient pris le soin de choisir un papillon sain d'une autre région pour l'accoupler avec un papillon de Fukushima.

Six mois après le désastre, un nouveau lot de papillons a été attrapé près de Fukushima Daiichi et cette fois le taux d'anomalie de la génération suivante a été mesuré à 52 %.

Les scientifiques ont aussi réalisé une expérience test sur une population de papillons non affectés. Ils les ont exposés en laboratoire à de faibles doses de radioactivité et ont constaté la même proportion d'anomalies que chez la première génération de papillons de Fukushima.

« Nous en avons tiré la conclusion claire que les radiations dégagées par la centrale Fukushima Daiichi avaient endommagé les gènes des papillons. » — Pr Joji Otaki

Cependant, le scientifique estime que ces résultats doivent être pris avec précaution, précisant que l'effet observé n'était avéré à l'heure actuelle que sur les papillons et sur aucune autre espèce animale ni sur l'homme.

D'autres expériences sont en cours sur d'autres animaux.

Pour l'heure, aucune personne n'est morte directement à la suite des radiations provoquées par l'accident de Fukushima. Toutefois, plusieurs redoutent que les habitants de la région et les travailleurs qui interviennent sur la centrale endommagée présentent des effets à long terme.

Les résultats de cette étude ont été publiés dans les Scientific Reports.

Source: Radio-Canada

*** 

Dans combien de temps ce sera notre tour?

May

mardi 14 août 2012

Le couple de Drummondville peut garder son potager


Le couple de Drummondville qui cultive des légumes devant sa maison remporte une autre bataille. Le conseil municipal a accepté lundi soir d'autoriser la présence du potager de façade de Josée Landry et Michel Beauchamp pour cette année.

La Ville de Drummondville compte par ailleurs amorcer une réflexion sur ce type de potagers, plutôt que de les interdire comme elle comptait le faire dans le cadre d'une harmonisation des règlements municipaux. Elle veut rédiger un règlement pour encadrer les cultures en façade d'ici le mois de mars 2013.

La décision du conseil municipal ravit les principaux intéressés. « Sincèrement, je m'attendais au pire [...] C'est une longue bataille, puis je suis content de la direction qu'ils prennent parce que c'est ce pour quoi je me battais dès le début et, finalement, c'est une histoire heureuse », affirme Michel Beauchamp, qui compte déposer avec sa conjointe une pétition de 35 000 signatures en faveur de leurs plantations.

« C'est vraiment une bonne nouvelle de voir que la Ville a réétudié ce dossier-là, de pouvoir faire des potagers en façade, et qu'ils acceptent justement avec un bon encadrement de [permettre] ça, je trouve que c'est une belle ouverture sur le développement durable. » — Josée Landry

En juillet dernier, la Ville de Drummondville avait ordonné aux jardiniers de sacrifier une partie du potager qu'ils avaient aménagé au printemps devant leur résidence. Elle leur avait envoyé un avis leur demandant de remplacer les légumes par du gazon sur 30 % de la devanture sans quoi ils s'exposaient à des amendes allant de 100 à 300 $ par jour. Devant le tollé provoqué par cette décision, les autorités municipales leur avaient accordé un sursis jusqu'au 1er septembre.

L'histoire a fait le tour du monde et les encouragements sont venus de partout. L'activiste américain et fondateur de Kitchen Gardeners International, qui a déjà convaincu le président Barack Obama de créer un potager à la Maison-Blanche, avait notamment lancé une pétition internationale pour faire plier Drummondville.

Source: Radio-Canada

***

Si cela s'était passé aux États-Unis, l'histoire aurait peut-être eu un tout autre dénouement. Dans certains États américains (et incessamment au Canada et au Québec ...!!!)  le droit naturel de cultiver notre propre nourriture (jardin) et d'échanger des graines entre nous, est en péril.

May 


Aux États-Unis, Monsanto a proposé une loi (la S 510) pour interdire les potagers et l'échange de semences, graines gratuites des particuliers. 

Le projet de loi Americain du Sénat S 510 dit de sécurité des aliments va interdire le jardinage et la conservation, échange personnel des graines et des semences !

Cette Loi sur la modernisation de la sécurité alimentaire, a été appelée « le projet de loi le plus dangereux de toute l’histoire des États-Unis d’Amérique. » 

lundi 13 août 2012

L’Aurore Rouge, la généralisation de l’internet et des réseaux sociaux pour l'avénement du nouvel ordre mondial.


Les Réseaux Sociaux tels que Facebook, Twitter mais aussi Google et les réseaux de Téléphonie mobile constituent un immense fichage de chacun et chacune d’entre nous, permettant de tout connaitre de nous et bientôt de nous contrôler en temps réel.

Cet avènement de Big Brother par les réseaux internet avait été parfaitement conceptualisé par l’un des premiers militants anti-NWO (avec le Père Régimbald) : Serge Monast, accusé honteusement par les (nombreux) collabos pro-NWO de faire partie de l’extrême-droite (sous-entendu : point Godwin) alors que son seul souci était l’information pour toutes et tous et la démocratie réelle.

Sans jamais les évoquer (forcément, cette vidéo provient de France 24), la vidéo ci-dessous remet ainsi en perspective les travaux de Serge Monast résumés dans le recueil L’Aurore Rouge, où il annonce la création et la généralisation de l’internet et des réseaux sociaux, non pas pour favoriser la démocratie comme certains ont pu le croire naïvement, mais pour favoriser la dictature d’une élite néo-totalitaire sur les masses, pour favoriser l’avènement du Nouvel Ordre Mondial.


Réseaux Sociaux = Nouvel Ordre Mondial par Dailygratuit



samedi 11 août 2012

François Hollande et Nicolas Sarkozy (Roms, Syrie) : C'est Dupont et Dupond

Hollande et Sarkozy, c'est Dupont et Dupond, c'est kif kif !

Sale temps pour les Roms, qui viennent de voir un de leur camp, le plus grand d'Île de France, situé porte d'Aubervilliers, démantelé, alors qu'on ne leur propose pas de réelles solutions de rechange. A Lille aussi, la grande métropole du nord, c'est le même sort qui leur est réservé. Quand, hypocritement, on leur octroie la modique somme de 300 euros par adulte, et 150 euros par enfant, pour qu'ils repartent, qui, en Hongrie, qui, en Roumanie, les autorités laissent poindre à l'horizon le règlement de la situation, sans toutefois indiquer que ces gens, qui sont tout d'abord Européens, pourront revenir. Il serait plus opportun, il me semble, qu'on les intègre mieux, en leur construisant de vrais campements, et en les obligeant d'inscrire leurs enfants dans des écoles, au lieu qu'ils mendient en famille. Hélas, il n'y a pas de volonté politique, tout se fait superficiellement, depuis tant d'années.

Quelle malédiction pour la France. A n'en pas douter, comme nous le disions dès son entrée en fonction, surtout avec la nomination de Manuel Valls à la Place Beauvau c'est à dire au ministère de l'Intérieur, François Hollande se tirait une balle dans les pieds. Qui ignore que Valls est le Sarkozy de gauche ? Il fallait oser et, François Hollande l'a fait. "On a retrouvé le rythme de l'ancien gouvernement", a déploré, à juste titre, Malik Salemkour, le vice-président de la Ligue des Droits de l'Homme et animateur du collectif Romeurope.

Alors que l'hypocrisie abyssale de la droite se fait de plus en plus ridicule avec la soi-disant position de Hollande sur la Syrie, sur le cas des Roms, Eric Ciotti, député très à droite de l'ex majorité a salué hier, jeudi, la politique du gouvernement: "Manuel Valls a décidé de poursuivre le démantèlement des camps de Roms. C'est une mesure juste et légitime, tant ces lieux n'ont pas leur place sur le territoire de la République". Parole d'immigré de l'ambitieux Eric Ciotti, d'origine italienne, qui rêvait, sous Sarkozy, d'être ministre de la terreur à la place du ministre de l'intérieur.

Quant au cas syrien, après la sortie idiote mais surtout hypocrite de l'ex roitelet élyséen Nicolas Sarkozy, l'homme qui n'a jamais compris le film, la colère de Botul, le soi-disant philosophe, ou si, plutôt philosophe de guerre, François Hollande semble s'exécuter. Il envoie donc à la frontière syro-jordanienne, des militaires déguisés en humanitaires, avec l'argent du contribuable français. Or, en ce moment, la Banque de France prédit l'entrée en récession de la France. Une alerte sur la croissance française qui ne semble pas émouvoir outre mesure, les fossoyeurs de la République. Et de voir le communiqué mensonger, il y a de quoi crier de rage:
« La France a envoyé, jeudi, un groupement médico-chirurgical militaire à destination de la Jordanie pour venir en aide aux réfugiés qui fuient les combats en Syrie et affluent à la frontière syro-jordanienne. Un Airbus A310 transportant quelque 90 militaires et plus de 20 tonnes de matériel médical a décollé à la mi-journée de la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône) à destination d'Amman »
Sarkozy et Hollande sont décidément dans le même bateau, celui du mépris des Français, et de la haine.

vendredi 10 août 2012

Alerte désinformation sur la psychopathie ! « Pas de compte Facebook ? Vous êtes peut-être un psychopathe »


Refuser de rejoindre les réseaux sociaux cacherait-il un trouble mental? Certains employeurs et psychologues pensent en tout cas que ce rejet catégorique masque quelque chose de suspect...

Facebook est devenu quasi incontournable dans la société moderne, pourtant certains font de la résistance et refusent catégoriquement de s'y soumettre. Seulement, pour le magazine allemand Der Taggspiegel, de nombreux psychopathes font partie de ces anti-Facebook comme l'Américain James Holmes ou le Norvégien Anders Behring Breivik.

D'après une enquête de Forbes.com, les départements des ressources humaines américains seraient également de plus en plus réticents à l'idée d'engager des candidats jeunes qui n'utilisent pas ce genre de réseaux sociaux. Pour les patrons, l'absence de Facebook pourrait signifier que le compte du candidat a été banni pour des raisons obscures. Mieux vaudrait donc s'en méfier...

Dans un autre genre, le magazine en ligne Slate a récemment déconseillé aux célibataires de sortir avec des personnes n'ayant pas de compte Facebook car cela pourrait cacher un comportement douteux!
C'est vrai que c'est rassurant de sortir avec quelqu'un qui a un compte Facebook, car il est évident que tout ce que les gens postent sur FB ne peut être que la vérité, toute la vérité et rien que la vérité !
En précisant que ce conseil n'est cependant pas valable pour les personnes d'un certain âge.

Certains vont même jusqu'à supposer que le refus de participer aux réseaux sociaux pourrait signifier que vous êtes un meurtrier de masse potentiel. Pour le psychologue Christopher Moeller, l'utilisation de Facebook est en tout cas devenue le signe qu'une personne dispose d'un réseau social sain. Vous voilà prévenus !
C'est quoi, une campagne de marketing tordue pour Facebook ?

Cette « étude » est le genre de chose qu'un système psychopathique à la Big Brother pourrait nous sortir pour masquer un peu plus le véritable problème des psychopathes qui sévissent parmi nous aux plus hauts échelons de la société.

***

Eh bien!  Celle-là, je ne l'attendais pas. Pas ce matin, en tout cas ...!!!  

«En précisant que ce conseil n'est cependant pas valable pour les personnes d'un certain âge.»

Faites-moi rire. Je résiste à ce monstre (lire: la Bête) qu'est Facebook*, et cela depuis sa naissance.  Et à cause de ça, on viendrait me dire que je pourrais être pyschopathe???  

En effet, plus tordu que ça, tu meurs!  Cré, Face de Bouc, va!

May

  Le réseau social qui fait partie du projet de l'Aurore Rouge et  sert magnifiquement la volonté du Nouvel Ordre mondial. 

Extrait de l'Aurore Rouge:  http://laurorerouge.blogspot.ca/2011/06/le-projet-politique-du-nouvel-ordre.html

«Pendant que cet homme égaré sera absorbé par son enthousiasme aveugle à faire partie de sa nouvelle « Communauté Mondiale » en faisant partie de ce vaste « Réseau d’Ordinateurs », pour notre compte, nous verrons, à partir des leviers supérieurs qui lui seront cachés, à le ficher, à l’identifier, à le comptabiliser, et à le rentabiliser selon nos propres objectifs.

Car à l’intérieur de cette « Nouvelle Société Globale », aucun individu ayant un potentiel de « Rentabilité » pour nous, ne pourra nous échapper. L’apport constant de la « Technologie Électronique » devra nous assurer de tous les moyens pour ficher, identifier, et contrôler tous les individus des populations de l’Occident.».  

Gardons les yeux ouverts, pour l'Amour du Ciel!
May

Les bonnes nouvelles pour l'aristocratie financière... et les moins bonnes pour nous



Les marchés financiers européens ont de bonnes raisons de s'envoler dans des volumes absolument creux ! Voyons quelques bonnes nouvelles...

Santander a annoncé l'effondrement de son bénéfice. La banque espagnole Santander, numéro un en zone euro par la capitalisation, a sacrifié son bénéfice net au deuxième trimestre, qui s'effondre de 92,8 % sur un an à 100 millions d'euros, en réalisant d'importantes provisions sous pression des autorités.

Selon un rapport du ministère des finances allemand que Reuters a pu consulter, il reste au Fonds européen de stabilité financière (FESF) 236,7 milliards d'euros sur les 440 milliards qu'il peut prêter. 
« D'après ce document, destiné à une commission budgétaire parlementaire, le fonds de sauvetage temporaire de la zone euro a déboursé au total 100,7 milliards d'euros de prêts sur les 188,3 milliards prévus pour la Grèce, le Portugal et l'Irlande. Il reste donc 87,6 milliards d'euros pour ces trois pays. 
La Grèce a déjà perçu 73,9 milliards d'euros du FESF, le Portugal 14,8 milliards et l'Irlande 12 milliards. Athènes doit encore recevoir 70,7 milliards d'ici 2014, le Portugal 11,2 milliards à même échéance, tandis que l'Irlande recevra 5,7 milliards d'euros d'ici 2013.
Le FESF bénéficie d'engagements de garantie de 780 milliards d'euros qui lui assurent une capacité de prêt de 440 milliards. Il emprunte des fonds sur les marchés grâce aux garanties des Etats de la zone euro, pour ensuite les prêter aux États qui ne peuvent plus se financer sur les marchés obligataires ».

En Angleterre, les JO éclipsent le monde réel. Le Royaume-Uni s'est enfoncé davantage dans la récession avec un nouveau recul de son PIB au deuxième trimestre à - 0,7%, selon une première estimation publiée par l'Office des statistiques nationales. Il s'agit du troisième trimestre de recul du PIB britannique.

En France, le ministre de l'emploi, Michel Sapin, a reconnu que le taux de chômage atteindrait vraisemblablement 10 % en France d'ici à la fin de l'année. Il est très optimiste.

Les dirigeants politiques se sont accordés sur des mesures d'austérité d'un montant de 11,5 mds d'€, qui étaient exigées par les créanciers internationaux d'Athènes.