mardi 30 avril 2013

Les mystères du Marathon de Boston

Deux semaines après les attentats de Boston, les autorités états-uniennes donnent un à un les indices qu’ils auraient découverts. La question tourne autour de l’origine tchétchène des « coupables » et des conclusions qu’il faudrait en tirer. De leur côté les Internautes et la presse russe font apparaître une autre histoire, dans laquelle le « coupable » principal est un agent de la CIA.




Deux semaines après l’attentat de Boston (15 avril, 14h49), les autorités US ont désigné les frères Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev comme responsables. Elles affirment avoir tué l’aîné et arrêté son frère et complice. Le jeune homme, âgé de 19 ans, serait hospitalisé, mais ses blessures lui interdiraient de s’exprimer autrement que par des hochements de tête. Peu importe, il aurait reconnu les faits
Cependant, on ignore tout des conditions dans lesquelles Tamerlan a été tué, ni de celles de l’arrestation de Dzhokhar. Ils auraient cédé au « syndrome Oswald » et se seraient distingués en tuant, sans raisons ni témoins, un officier de police de leur université. Puis, ils auraient pris en otage une Mercedes avec son chauffeur anonyme et l’auraient obligé à retirer 800 dollars à un guichet automatique. Cet homme a témoigné à la police qu’ils avaient revendiqués devant lui être les auteurs des attentats.
À ce jour, la presse n’a pas rencontré le suspect, ni auditionné le témoin. Elle se contente de relayer les dires des parents et amis des suspects qui s’étonnent tous de les voir impliqués dans cette affaire.
Quoi qu’il en soit, la juge Marianne B. Bowler a inculpé Dzhokhar pour « usage d’armes de destruction massive », à savoir des cocottes-minute bourrées de clous. C’est la première fois que la notion « d’arme de destruction massive » est appliquée à un outil ménager courant.
De son côté, le leader démocrate de la Commission du renseignement, Dutch Ruppersberger, a affirmé, à l’issue d’une réunion à huis clos avec des responsables de trois services de renseignement, que les Tsarnaev avaient utilisé une télécommande de jouet pour actionner leurs deux bombes. Il y a vu la confirmation de ce que les suspects avaient appris à fabriquer leurs engins en lisant Inspire, la revue en ligne signée par « Al-Qaida dans la péninsule arabique ». Pourtant, si le numéro 1 de la revue (daté « été 2010 ») indique en détail la fabrication d’une bombe avec une cocotte-minute, à aucun moment, il n’indique comment utiliser une télécommande de jouet pour actionner un explosif installé dans une cocotte fermée.
Tout ce vacarme tourne autour d’une seule conclusion : les frères Tsanaev étaient Tchétchènes, ce qui promeut la Russie au centre des débats. Le président Vladimir Poutine a discrètement éliminé les questions à ce sujet, lors de la longue séance de réponse au peuple qu’il a conduite jeudi dernier. Des jihadistes tchétchènes, il y en a en Syrie qui viennent de prendre en otage deux évêques orthodoxes. Et il risque d’y en avoir à Sotchi, lors des Jeux Olympiques. La Russie a tout intérêt à renforcer la coopération antiterroriste avec les États-Unis, surtout si elle compte réellement déployer des troupes de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) en Syrie.
Pendant ce temps, les Internautes se divisent entre ceux qui s’alignent sur le FBI et ceux qui le contestent. Deux grandes objections circulent sur la Toile.
« Jeff Bauman » est-il Nick Vogt ?  
La première accuse les services de sécurité d’avoir mis en scène des personnages chargés d’histoires et d’émotions. Des images extraites d’une vidéo montrent deux individus en train de trafiquer le corps de Jeff Bauman, qui aurait perdu ses deux jambes. 
Il s’agirait en fait d’un lieutenant de l’US Army ayant perdu ses jambes à Kandahar, en novembre 2011, Nick Vogt. On ne peut qu’être étonné par le fait que « Jeff Bauman » porte toujours sa tête haute et ne semble pas souffrir d’une hémorragie alors qu’on le transporte sur une chaise roulante, sans que ses cuisses aient été fortement ligaturées. La chose est d’autant plus significative que c’est le témoignage de « Jeff Bauman » qui a permis d’identifier les suspects (conférence de presse du 18 avril, 17h20).
Des mercenaires de Craft International sur le lieu de l’explosion.

La seconde porte sur la présence d’une équipe de sécurité, probablement de l’armée privée Craft International, qui semble porter les mêmes sacs à dos que celui montré par le FBI comme ayant contenu une des cocottes-minute.



Mais le plus étonnant est ailleurs. Un exercice anti-bombes a été mené au Marathon de Boston, deux heures avant le drame, au lieu exact où les vraies bombes ont explosé. Pourtant, lorsque un journaliste a posé une question à ce sujet lors de la conférence de presse du FBI, l’agent spécial Richard Deslauriers a refusé de lui répondre et a cherché une autre question.

Izvestia : « Tamerlan Tsarnaev recruté par une Fondation géorgienne. L’un des responsables de l’attentat terroriste de Boston, a étudié au séminaire organisé par les Etatsuniens avec les services spéciaux géorgiens »
Enfin, selon les Izvestia (24 avril), Tamerlan Tsarnaev a participé en Géorgie à un séminaire du Fonds pour le Caucase, une association paravent de la Jamestown Foundation, créée par la CIA. Il y a suivi un entraînement pour « augmenter l’instabilité en Russie » [1]. Dans une note de protestation, le Fonds du Caucase dément et évoque un homonyme [2].
Il est trop tôt pour conclure sur ce qui s’est réellement passé à Boston. Une chose cependant est sûre : le FBI ment.
Thierry Meyssan, Voltaire.net
Source
Al-Watan (Syrie)


Merci Lolo

Climat - Le seuil critique de CO² sera franchi en mai




L’ONU réitère l’extrême urgence d’agir

Le Devoir

Photo : al-Watan Doha / Karim JaafarLa responsable de l’ONU pour le climat, Christiana Figueres
La concentration de CO² dans l’atmosphère terrestre dépassera, dès le mois prochain, un seuil au-delà duquel la planète se dirigera résolument vers des bouleversements climatiques aux conséquences désastreuses pour l’humanité. Une situation qui démontre encore une fois l’extrême urgence d’agir pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, a prévenu lundi la responsable de l’ONU pour le climat, Christiana Figueres.

Selon l’observatoire Mauna Loa d’Hawaï, qui dépend de l’Agence américaine océanique et atmosphérique, la concentration de CO² sur notre planète a atteint 399,72 parties par million (ppm)   le 25 avril. La barre des 400 ppm devrait être franchie en mai et la progression des niveaux de dioxyde de carbone est déjà annoncée. D’après le Scripps Institution of Oceanography, qui travaille avec l’observatoire de Mauna Loa, la concentration de CO² devrait atteindre 450 ppm d’ici « quelques décennies ».

Or, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat est formel : pour parvenir à limiter le réchauffement climatique entre 2 °C et 2,4 °C par rapport à l’ère préindustrielle, il faudrait que la concentration de CO² plafonne entre 350 et 400 ppm. Déjà, des organisations comme la Banque mondiale préviennent que l’inaction internationale nous conduit vers une hausse qui pourrait atteindre 4 °C dès 2060. Une telle situation « déclencherait une cascade de changements cataclysmiques, dont des vagues de chaleur extrême, une chute des stocks alimentaires et une montée du niveau de la mer frappant des centaines de millions de personnes », résume la Banque mondiale.

Bref, les nouvelles données sur les concentrations de dioxyde de carbone ont de quoi inquiéter la responsable de l’ONU pour le climat. « Je vous accueille avec une inquiétude plus vive », a lancé Christiana Figueres aux négociateurs de 190 pays réunis pour une semaine à Bonn afin de préparer les négociations annuelles sur la lutte contre les changements climatiques, qui doivent se tenir en fin d’année à Varsovie. « Nous sommes sur le point de franchir le seuil des 400 particules par million de CO², aussi cette réunion se tient dans un contexte d’urgence », a-t-elle insisté.

Au début du mois, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s’était lui aussi montré particulièrement préoccupé par la situation. Selon lui, il sera « bientôt trop tard » pour sauver la santé environnementale de la planète si on ne met pas en place un « instrument contraignant » relatif au climat d’ici à 2015.

« Nous devons nous montrer créatifs, constructifs et être prêts à faire de nouvelles propositions sur la façon dont les gouvernements, les villes, le secteur privé, la société civile et les organisations internationales peuvent faire davantage, plus vite », a donc expliqué lundi Mme Figueres. Selon ce que précise le communiqué diffusé à l’ouverture de la rencontre de Bonn, les délégués doivent notamment discuter d’une éventuelle législation internationale, mais aussi des échanges d’émissions et du développement « accéléré » des énergies renouvelables en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

S’attaquer au secteur énergétique serait en effet essentiel. Actuellement, environ 60 % des émissions de GES dans le monde sont liées au CO² de l’énergie. Or, non seulement la consommation énergétique mondiale s’envole, mais, en outre, la quantité de dioxyde de carbone émise pour chaque unité énergétique produite n’a baissé que de 1 % en moyenne depuis vingt-trois ans, selon un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie.

samedi 27 avril 2013

Les généreux cadeaux de Nicolas Sarkozy à Barack Obama

Les Sarkozy avec Barack Obama lors du G8 à Deauville en mai 2011.
Crédits photo : Alexander Zemlianichenko/ASSOCIATED PRESS


L'ancien président français et son épouse ont offert à Barack Obama et à sa famille pour 32.000 euros de présents en 2011, dont un sac de golf Hermès, des peignoirs Dior et des lampes en cristal Baccarat.

Chaque année, c'est un inventaire à la Prévert. L'administration américaine a rendu publique, jeudi, la liste de cadeaux officiels offerts à ses principaux responsables. Une bonne partie des 231 pages détaille les présents destinés à Barack Obama et à sa famille, l'occasion de constater la générosité de Nicolas Sarkozy à leur égard. 

L'ancien président et son épouse Carla Bruni-Sarkozy ont donné aux Obama pour 32.000 euros de cadeaux en 2011.
Nombre des présents de l'Elysée ont mis en valeur le savoir-faire français en matière de luxe. 

Avide golfeur, Barack Obama a reçu du président français des statuettes en cristal Baccarat représentant des joueurs au moment de frapper la balle, un sac de golf Hermès estimé à 7.750 dollars, un sac de voyage Hermès toujours pour le golf. 

Très porté sur la maroquinerie, Nicolas Sarkozy a aussi laissé un sac Vuitton aux initiales B.O, un sac en coton et une serviette de bain Hermès, une trousse de toilette, un porte-monnaie et une petite valise Lanvin, des peignoirs et une pochette Dior. 

Carla Bruni-Sarkozy a quant à elle offert à Michelle des lampes en cristal Baccarat, évaluées à 5.500 dollars, tandis que la «première famille» a reçu des vêtements Bonpoint et des produits cosmétiques, respectivement pour 360,85 et 401 dollars. La liste mentionne également un assortiment de stylos et de vin. 

Alors ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé avait également opté pour Hermès et Dior pour offrir un foulard et un sac à main à son homologue Hillary Clinton.
Angela Merkel a aussi suivi la thématique golf, offrant des clubs et une console d'entraînement au locataire de la Maison-Blanche. Sans oublier des verres à vin, de bonnes bouteilles et un coffret Adidas pour les filles Obama. 

Le premier ministre britannique David Cameron a lui apporté une tapisserie et des bracelets pour Sasha et Malia. Leur chien Bo a également eu le droit à un jouet à l'emblème de l'Union Jack. La reine Elizabeth II a fait don d'archives royales et a gratifié Michelle Obama d'une broche. L'amour du sport de Barack Obama étant bien documenté, de nombreux dignitaires étrangers, à l'image du premier ministre australien Julia Gillard, lui ont laissé des objets dédicacés (ballon, maillot) de leurs équipes fétiches.

Cadeaux versés aux archives nationales

Le cadeau le plus imposant réservé à Barack Obama provient de l'ancien président chinois Hu Jintao: une statue d'Abraham Lincoln de plus de 1,20 mètre de haut, évaluée à 9.800 dollars par le protocole américain. Le Russe Dmitri Medvedev a visé moins encombrant avec une miniature du Kremlin en émail estimé à 1.050 dollars. Le locataire de la Maison-Blanche ne devrait pas connaître de déconvenue animale comme François Hollande, à qui le Mali avait offert à chameau qui aurait fini en tajine. La Maison-Blanche a réussi à dissuader les habitants de la région de Turbaco en Colombie de lui remettre un âne.

À noter que le cadeau le plus dispendieux listé n'a pas été offert au président américain mais à son ambassadeur au Qatar. Le diplomate et sa femme ont obtenu deux montres incrustées de diamants valant plus de 37.000 dollars. De l'aveu même de Barack Obama, le cadeau le plus original lui ayant jamais été offert est une assurance anti-crocodile. En guise de plaisanterie, le gouverneur de la région australienne du Territoire du Nord lui a remis, fin 2011, un certificat stipulant que si le démocrate se faisait attaquer par un reptile, Michelle recevrait 50.000 dollars.

Pour autant, la plupart des cadeaux mentionnés ne profitent pas forcément à leurs récipiendaires. Les objets destinés au président et à sa famille sont versés aux archives nationales et peuvent être à terme exposés dans leur bibliothèque présidentielle. Ceux adressés aux membres du gouvernement sont confiés aux services généraux de l'administration. Pour en disposer à sa convenance personnelle, il faut déclarer les biens et payer les taxes en vigueur.

Source: figaro.fr.

vendredi 26 avril 2013

Des moutons naissent en Uruguay, transgéniques et phosphorescents

Un mouton transgénique phosphorescent, le 23 avril 2013, dans un laboratoire de la fondation IRAUy à Montevideo (Uruguay). 
(JAVIER CALVELO / IRAUY / AFP)


Un groupe de scientifiques uruguayens, en partenariat avec l'Institut Pasteur de Montevideo, a annoncé, mercredi 24 avril, avoir fait naître il y a plusieurs mois des moutons génétiquement modifiés phosphorescents. Ce sont les premiers du genre en Amérique latine. 

Pour observer le phénomène, il faut placer les animaux sous une lumière ultra-violette. Ils renvoient alors une lumière étrange, car le gène d'une méduse a été introduit dans leur ADN. Nés en octobre 2012 à l'Institut de reproduction animale Uruguay (IRAUy), ces moutons se sont développés normalement et ne présentent aucune autre différence avec leurs homologues non-transgéniques, a ajouté Alejo Menchaca, président de l'Institut. 

Les chercheurs veulent tester d'autres gènes 

L'opération n'a pas de but en soi, si ce n'est de vérifier l'efficacité de la méthode d'introduction d'un gène étranger dans l'ADN de ces animaux. "Maintenant, nous pouvons travailler avec un autre gène, qui sera d'un plus grand intérêt, pour produire une protéine spécifique", a précisé Alejo Menchaca. 

Les chercheurs réfléchissent à la possibilité d'incorporer le gène producteur d'une protéine, déficiente chez des patients, dans le génome d'une brebis. Celle-ci pourrait le produire dans son lait, et la protéine pourrait alors être isolée, pour fabriquer des médicaments plus facilement qu'avec les méthodes actuelles.

Source: Sott.net

jeudi 25 avril 2013

La découverte de l’Amérique par les musulmans plusieurs siècles avant Christophe Colomb.



Tout le monde sait qu'en Occident on attribue la découverte de l'Amérique à Christophe Colomb , mais peu savent vraiment que Christophe Colomb pour découvrir l'Amérique a du utiliser les cartes du grand géographe arabe al Idrissi et que les capitaines des trois navires composant la flotte de Christophe Colomb avait à sa tête (capitaine de bateau) des maures autrement dit des arabes d'Espagne.
Dans cette épisode du Deen Show, Eddie s’entretient avec le Dr Jerald Dirks sur le rôle historique des musulmans en Amérique. Un exposé sur la découverte de l’Amérique par les musulmans plusieurs siècles avant Christophe Colomb.



Source: via Rusty CanalBlog

mercredi 24 avril 2013

État policier à Watertown


WATERTOWN, Massachusetts - «C'était fou, Tim Kelleher, nous avions des équipes d'intervention, sur notre pelouse ». Alors que les populations de Boston étaient barricadées chez elles, celles de Watertown n'ont pas connues le même sort. En effet, après l'arrestation de Dzhokhar Tsarnaev, soupçonné d'être co-auteur des attentats de Boston, l'Amérique découvre l'ampleur des dégâts auprès des habitants de Watertown. 

Alors que la police faisait du porte à porte dans la petite ville, elle a violé le 4e amendement, qui protège les citoyens contre les perquisitions et les saisies. Mais, la situation exceptionnelle a vu la police menacer des hommes, des femmes et des enfants, les obligeant à quitter leurs maisons lors des perquisitions, vendredi dernier. 

Mal leur en a pris puisque, un petit malin filmait les scènes d'horreur que la police a fait vivre à des innocents, profitant du fait que les médias avaient été tenus à l'extérieur de Watertown au cours de la journée de recherche. 


Dumitru Ciuc, un autre habitant, furieux, explique: « Ils sont entrés chez lui sans explication, ont pris position sur mes fenêtres, détruisant mes rideaux et mes stores ». Finalement, la police a donné l'explication. Le chef de la police de Watertown, Edward Deveau, a indiqué que la maison de Dumitru Ciuc était une zone de transit pour la police car, il habitait en face du domicile de l'homme qui a signalé que le fugitif se cachait sous une bache dans son bateau.









Source: Sott.net

Une nouvelle zone d'énergie qui transforme les champs magnétiques des planètes



ÉTAT « PLANÉTO-PHYSIQUE » DE LA TERRE ET DE LA VIE – par le Dr An Dmitriev
Les travaux du Dr Dmitriev montrent que les planètes elles-mêmes sont en train de changer. Elles subissent des changements dans leurs atmosphères.

Par exemple, l’atmosphère de la planète Mars devient plus épaisse qu’elle ne l’était avant. La sonde Mars Observer en 1997 a perdu un de ses miroirs, ce qui a causé sa perte, parce que l’atmosphère était environ deux fois plus dense que ce qui avait été calculé et, fondamentalement, le vent sur ce petit miroir était si élevé qu’il a fait sauter tout de suite l’appareil.



La lune de la Terre accroît son atmosphère



Aussi, sur la lune se développe une atmosphère qui est constituée d’un composé que Dmitriev qualifie de « natrium ». Dmitriev dit qu’autour de la lune, il y a une couche de « natrium » de 6000 kilomètres de profond qui n’était pas là avant.



Et nous allons avoir ce genre de changement dans l’atmosphère terrestre dans les niveaux supérieurs, où le gaz se forme et qui n’était pas là avant. Cela n’existait tout simplement pas dans de telles quantités. Ce phénomène n’est pas lié au réchauffement climatique, au CFC ou aux émissions de fluorocarbone ou rien de tout cela. Cela vient d’apparaître.

Les champs magnétiques et la luminosité des planètes sont en train de changer

Les planètes connaissent des changements considérables dans leur luminosité globale. Vénus, par exemple, nous montre une augmentation marquée de sa luminosité globale. Jupiter a acquis une telle charge énergétique élevée qu’on y voit effectivement un tube visible de radiation ionisante, formée entre sa lune Io. Vous pouvez voir le tube de l’énergie lumineuse sur les photos qui ont été prises récemment.

Et les planètes ont un changement dans leurs champs. Les champs magnétiques sont de plus en plus forts. Le champ magnétique de Jupiter a plus que doublé. Le champ magnétique d’Uranus est en train de changer. Le champ magnétique de Neptune est à la hausse. Ces planètes sont de plus en plus lumineuses. Leur force de champ magnétique est en train de monter. Leurs qualités atmosphériques changent.

Uranus et Neptune semblent avoir eu quelques changements de pôle. Lorsque la sonde spatiale Voyager 2 a survolé Uranus et Neptune, les pôles apparents du Nord et de Sud magnétique ont été largement décalés de leur pôle de rotation. Dans un cas, il était de 50 degrés, et dans l’autre cas, la différence était d’environ 40 degrés, ce qui représente d’assez grands changements.

Les changements globaux pourraient essentiellement être divisés en trois catégories: les changements d’énergie sur le terrain, les changements de luminosité et les changements atmosphériques.

L’activité volcanique globale a augmenté de 500 % depuis 1975

Sur la Terre, nous voyons des changements encore plus complets. Par exemple, Michael Mandeville a fait des recherches qui ont montrées que l’activité volcanique globale sur la Terre, depuis 1975, a augmenté de près de 500 %. L’activité globale des tremblements de terre a augmenté de 400 %, seulement depuis 1973.

Les catastrophes naturelles ont augmenté de 410 % entre 1963 et 1993

Le Dr Dmitriev a fait un calcul très complexe des catastrophes naturelles. Il a démontré que si l’on compare les années 1963 à 1993, le montant global des catastrophes naturelles de toutes sortes – si vous parlez des ouragans, des typhons, des glissements de terrain, des raz de marée – ont augmenté de 410 %.

Le champ magnétique du Soleil a augmenté de 230 % depuis 1901




Il y a une étude menée par le Dr Mike Lockwood du Rutherford Appleton National Laboratories en Californie, qui a enquêté sur le Soleil. Il a découvert que, depuis 1901, le champ magnétique global du Soleil est devenu 230 % plus fort qu’il ne l’était auparavant.

Plus que de simples changements de la Terre



Donc, dans l’ensemble, ce que nous voyons est beaucoup plus que de simples changements de la Terre. Certaines personnes entrent dans le concept qu’il existe une interaction entre la Terre et le Soleil actuellement.



Très, très peu de gens sont conscients du travail qui se fait à l’Académie nationale des sciences de Russie, en Sibérie, plus précisément à Novossibirsk, où ils sont en train de faire cette recherche. Ils sont venus à la conclusion que la seule chose possible qui pourrait être la cause de ce changement énergique tout au long du système solaire, c’est que nous entrons dans un domaine de l’énergie qui est différent – qui est plus élevé.



La structure de base de l’héliosphère (gracieuseté de la NASA)
Le plasma lumineux à la pointe de notre système solaire a récemment augmenté de 1000 %

Maintenant, regardez ça. Le Soleil lui-même possède un champ magnétique, bien sûr, qui crée un œuf autour du système solaire, connu comme l’héliosphère. L’héliosphère est en forme de goutte d’eau, avec l’extrémité longue et mince de la goutte pointant dans la direction opposée à la direction en déplacement. C’est un peu comme une comète, où la queue est toujours dirigée vers l’extérieur du Soleil.

Les Russes ont cherché à la pointe de cette héliosphère, et ils ont trouvé de l’énergie de plasma incandescente. Cette énergie plasma était avant d’une profondeur de 10 unités astronomiques (une unité astronomique est la distance de la Terre au Soleil, donc de 93,000,000 milles). Donc dix unités astronomiques représente l’épaisseur normale de cette énergie rayonnante que nous avions l’habitude de voir à l’extrémité avant du système solaire.

Aujourd’hui, ce plasma lumineux a augmenté à 100 unités astronomiques de profondeur. Bien que le document de Dmitriev ne donne pas une chronologie exacte, nous pouvons supposer que cette augmentation s’est passée dans la même période, soit de 1963 à 1993, que celle qu’il a vu dans l’augmentation des catastrophes naturelles. Chaque fois que c’est arrivé, c’est une augmentation de 1000 % de la luminosité globale de l’énergie à l’extrémité avant du système solaire.

Et cela signifie que le système solaire lui-même se déplace dans une zone où l’énergie est la plus fortement chargée. Cette énergie plus chargée excite à son tour, le plasma et l’amplifie, ce qui fait que vous voyez plus de luminosité et d’éclat. Cette énergie ensuite retourne au Soleil, qui émet à son tour plus d’énergie et l’étend le long de son plan équatorial, appelé l’écliptique.

Ceci est aussi en train de saturer l’espace interplanétaire, ce qui entraîne les émissions solaires à voyager plus rapidement et augmenter l’énergie sur les planètes.

C’est de l’énergie consciente qui est en train de changer la façon dont la planète fonctionne, et le genre de vie qu’elle supporte. Les harmoniques de la spirale de l’ADN lui-même sont en train de se modifier. C’est la cause réelle et cachée qui explique les évolutions de masse spontanées survenues dans les époques antérieures.

Tout ceci se passe en même temps, et travaille en crescendo à un point final où il y aura un changement soudain.

En d’autres termes, nous allons arriver au point où nous serons si loin dans le nouveau niveau d’énergie qu’il y aura une expansion soudaine des longueurs d’ondes harmoniques de base que le Soleil émet en énergie. Cette augmentation de l’émission de l’énergie va changer la nature fondamentale de toute la matière dans le système solaire. Les planètes sont poussées légèrement un peu plus loin du Soleil et les atomes et molécules qui les composent vont réellement connaître une expansion de leur taille physique.

Source:

mardi 23 avril 2013

Attentat de Boston : le lieutenant-colonel Roy Potter dénonce une mise en scène


Publiée le 20 avril 2013
Le Lieutenant Colonel Potter a servi dans divers postes de police militaire et du renseignement militaire dans le monde entier durant 28 ans et affirme qu’il y a une guerre intestine à l’intérieur du gouvernement américain pour une lutte de pouvoir qui amènera l’établissement d’un État policier
Merci à Peter Moore pour avoir trouvé la vidéo

________________

Photos des Navy Seals ou mercenaires de type Blackwater aperçus avant et après les explosions de Boston :



Deux hommes peuvent être aperçus légèrement à l’écart de la foule quelques minutes avant la première explosion


Deux minutes après l’explosion, les deux hommes se sont déplacés et semblent communiquer par téléphone ou oreillette


Comme le montre cette comparaison, leur accoutrement peut être celui des Navy Seals (forces spéciales de l’US Navy) ou des mercenaires de type Blackwater, appelés « defense contractors »



Après les explosions, les deux hommes ont rapidement reçu du renfort. Légende : « D’autres Navy Seal/contractors ? Est-ce qu’ils fournissent de l’aide ? Qu’y a-t-il dans leurs sacs à dos ? »

Mise à jour du 21 avril à 17h30
Selon les dernières informations, ces hommes feraient partie d’une National Guard Civil Support Team (CST), (« équipe de soutien civil de la Garde nationale »).Pour plus d’informations : infowars.com (en anglais).
Sur les luttes intestines au sein du pouvoir américain, chez Kontre Kulture : 

lundi 22 avril 2013

Hugo Chávez, homme de Renaissance du 21e siècle

Alors que le peuple du Venezuela vient d’élire Nicolas Maduro comme successeur d’Hugo Chavez, le philosophe James Petras revient ici sur le bilan du leader bolivarien. Son texte, qui hésite entre l’analyse et le témoignage, cherche à lui rendre hommage pour l’ensemble de son œuvre.


James Petras
Voltaire.org

Introduction
Le président Hugo Chávez était unique dans de multiples domaines de la vie politique, sociale et économique. Il a fait d’importantes contributions à l’avancement de l’humanité. La profondeur, la portée et la popularité de ses réalisations marquent Chávez président comme le « Président de la Renaissance au 21e siècle ».
De nombreux auteurs ont noté l’une ou l’autre de ses contributions historiques en soulignant sa législation anti-pauvreté, son succès en remportant les élections populaires avec des majorités retentissantes et sa promotion de l’éducation publique gratuite et de l’assurance santé pour tous les Vénézuéliens.
Dans cet essai, nous mettrons en évidence les contributions historiques mondiales uniques que le président Chávez a réalisées dans les domaines de l’économie politique, l’éthique et le droit international et dans la redéfinition des relations entre les dirigeants politiques et les citoyens. Nous allons commencer par sa contribution au développement durable de la culture civique au Venezuela et au-delà.

La social-démocratie et la sécurité nationale
Chávez était un président socialiste depuis plus de 13 ans faisant face à une opposition violente et au sabotage financier à grande échelle et à long terme de Washington, de l’élite économique locale et des boss des médias. 

Chávez a créé la conscience politique qui a motivé des millions de travailleurs et assuré la loyauté constitutionnelle de l’armée pour vaincre un coup d’état sanglant soutenu par les États-uniens en 2002. Chávez a tempéré les changements sociaux, conformément à une évaluation réaliste de ce que l’ordre politique et juridique pourrait soutenir. 

D’abord et avant tout, M. Chávez a assuré la loyauté de l’armée en mettant fin aux missions « de conseil » états-uniennes et à l’endoctrinement impérial d’outre-mer en substituant des cours intensifs sur l’histoire du Venezuela, la responsabilité civique et le lien essentiel entre les classes populaires et les militaires dans une mission nationale commune.
Les politiques de sécurité nationale de Chávez sont basées sur des principes démocratiques, ainsi que sur une reconnaissance claire des menaces graves à la souveraineté du Venezuela. Il a réussi à sauvegarder la sécurité nationale et les droits démocratiques et les libertés politiques de ses citoyens, un exploit qui lui a valu l’admiration du Venezuela et l’envie d’avocats de droit constitutionnel et des citoyens des États-Unis et de l’Union européenne.
En contraste flagrant, le président Barack Obama a assumé le pouvoir d’assassiner ses concitoyens, basé sur des informations secrètes et sans procès à la fois à l’intérieur et à l’extérieur des États-Unis. Son administration a effectué ces assassinats « ciblés » des citoyens états-uniens et de leurs enfants, en a emprisonné d’autres sans procès et maintient des "fichiers" secrets sur plus de 40 millions de compatriotes. Chávez n’a jamais assumé ces pouvoirs et n’a jamais assassiné ou torturé un seul Vénézuélien. 

Au Venezuela, la douzaine de prisonniers dont la condamnation pour des actes de violence et de subversion est issue de procès ouverts devant les tribunaux vénézuéliens, contrastent fortement avec les dizaines de milliers de musulmans et les immigrés latino-américains emprisonnés secrètement et sans procès valable avec fausses preuves aux États-Unis. 

Chávez a rejeté la terreur d’État, tandis que Barack Obama dispose d’équipes spéciales d’assassinat sur le terrain dans plus de 70 pays. Obama soutient les invasions policières arbitraires des maisons des citoyens et des lieux de travail basé sur des « preuves secrètes ». 

Chávez a même toléré les activités les partis d’opposition financés par les services secrets US. En un mot, Obama utilise la « sécurité nationale » pour détruire les libertés démocratiques tandis que Chávez a confirmé les libertés démocratiques et a imposé des limites constitutionnelles à l’appareil de sécurité nationale.
Chávez a cherché la résolution pacifique des conflits diplomatiques avec les pays voisins hostiles, tels que la Colombie, qui accueille sept bases militaires américaines - tremplins potentiels à une intervention états-unienne. D’autre part, M. Obama s’est engagé dans une guerre ouverte avec au moins sept pays et a poursuivi des actions hostiles secrètes contre des dizaines d’autres.


Conclusion
L’héritage de Chávez est à multiples facettes. Ses contributions sont originales, théoriques, pratiques et universellement applicables. Il a démontré dans la théorie et la pratique comment un petit pays peut se défendre contre l’impérialisme et maintenir les principes démocratiques et passer à la mise en œuvre des programmes avancés sociaux. 

Sa poursuite de l’intégration régionale et la promotion de normes éthiques dans la gouvernance d’une nation fournissent des exemples profondément pertinents dans un monde capitaliste croulant sous les politiciens corrompus qui sabrent le niveau de vie des peuples tout en enrichissant les ploutocrates.
Le rejet par Chávez de la doctrine Bush-Obama du « terrorisme d’État pour combattre le terrorisme », son affirmation que les racines de la violence sont l’injustice sociale, le pillage économique et l’oppression politique et sa conviction que la résolution de ces problèmes sous-jacents est le chemin de la paix, est comme le guide éthico-politique pour la survie de l’humanité.
Face à un monde de violence impériale de contre-révolution, il résolut de se tenir aux côtés des opprimés du monde. Hugo Chávez entre dans l’histoire du monde comme un leader politique complet, avec la stature du chef le plus humain et multivalent de notre époque : une figure de Renaissance pour le 21e siècle.
Traduction 
Roger Lagassé