mardi 31 janvier 2017

La marche des femmes en faveur de la misogynie?

La marche des femmes, qualifiée de plus grande manifestation de l’histoire des USA, a‑t‑elle fait les manchettes de tous les grands médias? Si c’est le cas, cela veut dire que l’establishment de l’industrie de la mort l’approuve. Les médias grand public font la promotion de la guerre.
 
La marche des femmes s’opposait-elle à Trump? Si c’est le cas, elle a été détournée. Hillary Clinton compte parmi les politiciens les plus misogynes qui soient à Washington. Elle soutient le wahhabisme, la charia, la mort et la destruction dans ses faits et gestes criminels en matière de politique étrangère. Quand Mouammar Kadhafi a été assassiné et que la Libye a été détruite par les forces de l’OTAN qui appuyaient celles d’Al Qaeda, elle jubilait : « Nous sommes venus, nous avons vu, il est mort ».
 
Clinton et son ramassis de néocons soutiennent tous les terroristes en Syrie et ailleurs. Les terroristes en Syrie veulent imposer la charia et le sectarisme, la dévastation, le pillage et le viol. Ils cherchent aussi à détruire un pays laïque et pluraliste au gouvernement démocratiquement élu. Linda Sasour, une des organisatrices de la marche, a même feint d’appuyer la charia dans un tweet :

« Vous savez que les principes de la charia s’appliquent
lorsque vos prêts et vos cartes de crédit
ne portent plus intérêt. Quelle bonne idée!»
Cette interprétation erronée de la charia, une loi outrageusement misogyne, apparaît comme un geste de soutien nuancé à l’endroit des terroristes de l’OTAN en Syrie, qui imposent la charia sur les infortunés Syriens vivant dans les territoires qu’ils occupent.
 
Marwa Osman, une analyste politique et chargée de cours à l’Université internationale libanaise (LIU), a répondu ceci sur Facebook : « Qu’on l’attache à une des cargaisons du programme « d’aide » et qu’on la largue à Idlib. Elle va adorer la charia là‑bas. » (Idlib est le foyer des terroristes coupeurs de tête mandatés par l’Occident en Syrie.) Pour sa part, l’artiste australienne Diane Mantzaris s’est interrogée :
Où étaient les manifestants de la #MarcheDesFemmes quand Obama et Hillary ont financé, formé et armé des terroristes qui ont brutalisé des femmes syriennes et irakiennes avant de les vendre comme esclaves sexuelles? Quand des femmes enceintes ont été éviscérées, leurs ventres ouverts à la pointe de l’épée et leurs enfants à naître arrachés de leurs entrailles puis pendus à des arbres?
La guerre sale de l’administration Obama en Syrie EST une guerre contre les femmes.
La Syrie et ses alliés sont toujours occupés à recoudre les morceaux parce que vous êtes incapables d’examiner la situation dans son ensemble, ce qui vous permettrait de voir leur guerre cruelle, leurs sanctions cruelles, leur brutalité génocidaire infligée aux femmes et à leurs familles, votre étroitesse d’esprit enfermée dans une bulle d’ignorance, votre conformisme étroit à l’administration que vous soutenez. MOI, JE VOUS ENVOIE PROMENER!
Clinton et les démocrates ont soutenu et orchestré des opérations illégales de changement de gouvernement comme instrument politique. Au Honduras, Clinton et son équipe ont détruit le gouvernement démocratique, qu’ils ont remplacé par une série de dictateurs narcotrafiquants et leurs escadrons de la mort. Une de leurs dernières victimes était le leader indigène Berta Caceres.
 
L’opposition féministe était donc contrôlée et approuvée par les médias et l’establishment. La CIA, de concert avec les oligarques formant l’establishment, ont clairement tenté de fomenter une opération de type « révolution de couleur ». La couleur prédominante était le rose (Révolution rose?). On a rapporté que les chapeaux roses avec des oreilles étaient la tendance mode du jour (les fameux « pussy hats »). Ce qui nous rappelle le groupe Pussy Riot, qui était probablement une opération de la CIA visant à diaboliser Vladimir Poutine.
 
Il y a aussi des liens avec les FEMEN, dont au moins une a participé au massacre d’Odessa en Ukraine, à la suite du coup d’État néo-nazi illégal qui est en train de détruire l’Ukraine en ce moment, grâce en bonne partie à Victoria « F *** the EU » Nuland.
 
La marche a échoué en ce sens que Trump est maintenant président, mais elle s’est avérée un succès aussi, en ce sens qu’une population pacifiée a pu se défouler et désapprouver publiquement Trump. Comme je ne suis plus les médias grand public, je ne connais pas toutes les histoires inventées sur Trump, à part la prétendue allégation de la « douche dorée ». Sauf que Trump dit qu’il veut faire la paix avec la Russie, qu’il parle de démanteler l’organisation terroriste qu’est l’OTAN, etc. Pour moi, c’est préférable aux menaces de la criminelle de guerre Hillary contre la Syrie, l’Iran et le reste du monde.
 
Pendant que nous assistons aux spectacles, aux distractions et aux beaux discours de l’opposition contrôlée, les massacres, les décapitations et le génocide se poursuivent outre-mer. Les voix qui s’élèvent dans ce qui reste du « mouvement progressiste » sont à peine audibles, car la « gauche » a été cooptée presque entièrement.
 
L’establishment et les oligarques s’en réjouissent d’autant plus.
Mark Taliano
 
Article original en anglais :
Women take part in a protest against Republican presidential candidate Donald Trump in Chicago
Women’s March for Misogyny?
Traduit par Daniel pour Mondialisation.ca

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire